•    
    Résumé des épisodes précédents (26 et 27) : L’équipage du Sasgarion est mandaté par la Fédération des Peuples Miniatures pour évacuer la colonie clandestine du château de Selles-sur-Cher. Mais la population, composée de civils oyatsines et de militaires montvilliens, est engagée dans un mouvement radical face aux Grands Protecteurs. Le Colonel Von Bulot est prêt à marquer les imaginations par de remarquables coups de force contre les propriétaires du château. Comme un problème ne vient jamais seul, un photographe rôde dans les ruines et capture des mini-colons dans un but cruellement artistique.
    Bien que la démarche du Commandant Danlo Hédrone ait été dictée par la prudence et la diplomatie, le Sasgarion est victime d’une attaque aérienne lancée par Von Bulot, qui se rêve à la tête de la révolution des petites gens qui veulent se faire aussi grands que les Grands… 
     
    A bord du Sasgarion – Cabine du Commandant, le 10 septembre 2015. 3h10 du matin
     
     
    SAS28-1
     
     
    SAS28-2.jpg 
       
    -        TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI… 
     
     SAS28-3.jpg  
     

    -        …ET DIS-MOI-A-A… TELEPHONE-MOI-A-A !! APPELLE-MOI ET DIS-MOI-A-A…  

    -        Danlo : Stupide sonnerie de merde !! Lumière ! Lu-mière !!

     
     SAS28-4.jpg    
     

    - TELEPHONE-Mtnit !

    - Voix de Gytring : Commandant ?

    - Danlo : C’est vous Gytring ?... Qu’est-ce qui vous arrive ?

    - Gytring : Nos informateurs oyatsines nous ont confirmé la position du canon de Von Bulot destiné à abattre le Grand photographe.

    - Danlo : Et qu’est-ce que vous voulez que ça me foute ?!

    - Gytring : …Euh… C’est une information importante… Nous avions décidé de l’empêcher de commettre cet horrible forfait, Commandant. C’est notre mission…

     

    SAS28-5
     

    -        Danlo : …Ah… Oui… Bien sûr, la mission… Excusez-moi, j’ai pas encore bien les yeux en face des trous. Mais moi, à 3 heures du matin… Je suis pas du matin. A-t-on des nouvelles des blessés ?

    -        Gytring : Oui, ils vont tous s’en tirer. En revanche, la Section médicale est au bord de l’épuisement… Le département technique a bien avancé dans les réparations les plus urgentes. Mais il faudra 2 à 3 semaines pour rendre le Sasgarion totalement opérationnel. J’ai également programmé une cérémonie pour les victimes, le 12 à 10h30.

    -        Danlo : Vous pensez à tout… Nous allons maintenir la Cité Volante à l’abri et organiser une expédition contre cette batterie. Réunion avec la Sécurité à 8 heures. Pour les Gerboises ?

    -        Gytring : Nous avons localisé leur point d’entrée dans le bâtiment. Nous avons encore deux Geckos de combat en état de marche, ils pourront couvrir l’action du commando. Bon, je vais vous laisser dormir…

     

     SAS28-6 
     

    -        Danlo : Très bien… Mais vous auriez dû finir votre service il y a une heure, non ?...

    -        Gytring : Etant donné les graves circonstances et bien que je sois un subalterne, j’ai pensé qu’il était utile de rester à mon poste.

    -        Danlo : Fayot !

    -        Gytring : Oui, Commandant. Bonne nuit.    

     

    Quelque part dans les broussailles de la cour du château, près des écuries, 7h45.

     
    P1010045--800x600-.jpg  
     
     P1010046--800x600-.jpg  
     

    -        HALTE-LA !! QUI VIVE ?!

    -        Etrell : Bonjour-bonjour ! Je fais partie de l’équipage du Sasgarion. Je suis pilote. Mon hélicoptère s’est écrasé hier près de la vieille tour et je cherche la colonie.

    -        L’équipage du quoi ?...

    -        Il a l’air bizarre…

    -        Je suis Antognogramchy, contremaître des débroussailleurs. Vous êtes un des amis du Seigneur Myrmécias, n’est-ce pas ? Il m’avait dit qu’il vous appellerait…

     
    P1010047--800x600-.jpg  
     

    -        Etrell : ...Euh... S’il vous plaît, aidez-moi à rejoindre la colonie. Je dois contacter les autorités. Et aussi mon vaisseau. On me croit sans doute mort.

    -        Antognogramchy : En fait, nous errons, comme vous ! Nous avons autant peur de rentrer que de passer une nouvelle nuit dehors ! Les soldats du Colonel nous ont volontairement livrés à ce Grand photographe qui nous tue ! Soit-disant pour observer ses habitudes ! Nous avons réussi à nous échapper de la boîte en carton où il nous gardait, mais nous sommes les seuls survivants…

    -        Etrell : … Je ne suis pas sûr de comprendre… Un photographe qui tue ?... 

     

    
    P1010048 (800x600) 
     

    -        Antognogramchy : Venez avec nous. Si vos amis sont ici, c’est qu’ils veulent nous aider. Mais nous n’allons pas voir les autorités.  Allons plutôt chez ceux qui les contestent.  

     

    A bord du Sasgarion – Poste Principal, 8h40.

     

    SAS28.75.jpg 

     

    -        Danlo : Nous avons fait le tour… Colonel Salicorne, votre commando décolle dans 20 minutes et se met en position sous le porche gravé du monogramme de Philippe de Béthune, frère de Sully, etc… Dès que les Gecko 7 et 19 lanceront leur attaque contre la base des Gerboises, vous foncez sur ce canon et le faites taire.

     

    SAS28.76.jpg

     

    -        Salicorne : D‘après les dernières infos de la Résistance, Von Bulot organise un défilé à sa gloire dans la cave ce matin. Il faut s’attendre à des mesures de protection maximales : Les Gerboises seront peut-être déjà en l’air pour nous accueillir.

    -        Danlo : Je ne m’attends pas à ce que ce soit facile. Mais le pire serait qu’en plus de ça, ce con de photographe se pointe pendant notre opération ! Malgré les monstruosités  qu’il commet benoîtement contre nous, nous avons le devoir de le protéger en priorité. Il n’y a pas que la Fédération qui nous regarde : Les Grands aussi.

     

     

     
     
    P1010049--800x600-.jpg
     

    -        Antognogramchy : Ah !! Qu’est-ce que je vous disais !

    -        Etrell : Ils sont attachés ?!

    -        Antognogramchy : Oui, ils sont là comme appâts pour le Grand.

     
    P1010050--800x600-.jpg
     

    -        Etrell : Tout ça pour l’étudier ?... C’est horrible, inhumain…

    -        Antognogramchy : Oui et c’est aussi, depuis quelques semaines, un moyen pour le Colonel de se débarrasser des ouvriers un peu trop râleurs et des nobles rebelles… Vous êtes sauvés, mes amis ! 

     
    P1010051--800x600-.jpg
     
      -     Restez où vous êtes et jetez vos armes ! Qui êtes-vous ?
     
     
    P1010052--800x600-.jpg
     
    -     Etrell : Eh bien, je suis pilote à bord du...
    -     Antognogramchy : Ragondinoff ! Lieutenant de malheur ! Vous continuez à sacrifier des gens ! Vous n'avez donc aucune conscience ?! 
     
     P1010053--800x600-.jpg
     
        -      Et si on lui ouvrait le crâne, pour vérifier ? C'est vous qui allez lâcher vos armes ! 
     
     
    P1010054--800x600-.jpg  
     
    P1010055--800x600-.jpg  
     
    P1010056--800x600-.jpg  
     

    -        Etrell : Vous l’avez tué….

    -        Antognogramchy : Je les hais pour ce qu’ils m’ont fait, et surtout pour ce qu’ils m’ont obligé à faire… Comment croyez-vous que j’ai survécu ? Grâce à la plus terrible peur de ma vie et en poussant d’autres malheureux devant le danger, dans l’espoir de grappiller une journée de plus…

     
    P1010058--800x600-.jpg
     
      -     Vous êtes du Sasgarion, n'est-ce pas ? Je suis le Seigneur d'Aubépine, commandant de la Phalange anti-Bestioles de la Colonie. Et depuis quelques minutes, nous sommes en guerre contre le Colonel Von Bulot. Vous aussi, d'ailleurs. Suivez-moi, nous rejoignons Myrmécias et les partisans.   
     
     
    dsc05384-3.jpg
     
    dsc05371-1.jpg
     
    dsc05218-1.jpg
     
    Camouflée par la quiétude mélancolique du château mort, noyée dans une torpeur à la fois minérale et végétale qui réinvestit peu à peu les lieux, une forme de vie s’agite dans la cave secrète des écuries, sous des voûtes grises qui n’ont pas vu de Grands depuis une demi-douzaine de générations. Cette forme de vie s’appelle : Le Colonel Von Bulot et son état-major. Il est 9h50.
     

     dsc05343.jpg

     

    SAS28.1.jpg   

     

    -          Major Cinzano : Mon Colonel, tout est prêt pour le défilé. Quatre compagnies assurent la sécurité et les Gerboises ont pris l’air.

    -          Von Bulot : Bien. Le public ?

    -          Major Cinzano : Nous pouvons compter sur 300 personnes environ.

    -          Von Bulot : A-t-on confirmation du retour de Myrmécias dans la colonie ?

           

    SAS28.2.jpg

     

    -          Major Cinzano : Oui, mon Colonel. Il se terre avec les autres séditieux contre le mur sud. Il y a beaucoup de trous où ils peuvent se cacher, mais nous devrions bientôt pouvoir localiser Myrmécias et l’arrêter.

    -          Von Bulot : Ne l’arrêtez pas trop vite. S’il était là ce matin, ce serait même une bonne chose… A ce stade, nous avons encore besoin des contradicteurs.

    -          Capitaine Manzana : Myrmécias est bien plus qu’un contradicteur… Il s’est allié aux gens du Sasgarion, venus à sa demande. Et après notre attaque d’hier soir qui semble avoir eu des effets bien plus destructeurs que prévu, nous sommes quasiment en état de guerre avec eux. Il serait sage de négocier. Nous devrions faire de la politique.

     

      SAS28.3.jpg

     

    -          Major Cinzano : Faire de la politique ?! Mais c’est répugnant, la politique ! Le Colonel sait ce qu’il fait, voyons ! Le Sasgarion n’osera pas nous attaquer frontalement, au nom de la discrétion des activités des peuples miniatures. Et le temps que le Conseil Fédéral décide d’une ligne de conduite, nous aurons déjà convaincu d’autres colonies avec lesquelles nous sommes en contact de nous suivre ! Les rebelles seront seuls et alors, il sera facile de les soumettre !

    -          Von Bulot : …Oui, je sais déjà que je n’aurai pas que des amis dans le public… Mais mon boulot, c’est de convaincre, de faire entendre ma voix… A propos ?...

     

     

     SAS28.4.jpg

     

    -          Major Cinzano : Nous vous avons construit une belle tribune, mon Colonel. Vous y monterez seul et y serez accueilli par le Gouverneur-Président. Et une chanteuse de cabaret est en train de faire des essais de micro et de chauffer le public. Ecoutez…  

    -          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT QUE TU M’AIMAIS AUSSI !

    -          Von Bulot : Parfait.

    -          C’EST QUELQU’UN QUI M’A DIT… FUCK THE COLONEL !!

     

    SAS28.5.jpg    

     

    -          Von Bulot : Elle chauffe le public, hein ?...

    -          Major Cinzano : …Euh…

    -          Von Bulot : Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Allons-y, Messieurs !

     

          SAS28.6       

     

    -          Von Bulot : Manzana, vous aurez bien assez de politique à faire si nous échouons dans notre merveilleux projet, pour sauver ce qui peut l’être ! Si ça foire, je serai arrêté, et Cinzano aussi, puisqu’il est notoirement mon lèche-cul préféré. Vous, en revanche, vous aurez sans doute une chance…

     

      SAS28.7.jpg

     

    SAS28.8.jpg

     

     SAS28.9

     

      SAS28.10.jpg

     

     SAS28.11

     

     SAS28.12

     

     SAS28.13

     

    SAS28.14.jpg

     

    SAS28.15.jpg

       

    -          Yvette Mini-Leglaire :

    JE N'SAIS PAS COMMENT L'EXPLIQUER

    MAIS DES QUE JE COMMENCE A CHANTER

    TOUTE LA PLUIE SE MET A TOMBER

     

    IL PLEUT DES CORDES SUR LE PIANO

    DES TROMBES D'EAU SUR LA SONO

    C'EST LA PANIQUE ET LE CHAOS !

     

    LE VENT, LA GRELE ET LES ECLAIRS

    L'ORAGE CLAQUE ET C'EST L'ENFER

    L'APOCALYPSE SUR LA TERRE ! 

     

    Y A PARTOUT DES INONDATIONS

    C'EST LE DELUGE ET LA MOUSSON

    DES QUE JE CHANTE UNE CHANSON !

     

    ALLEZ, TOUS ENSEMBLE !!

     

    LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA LA-LA-LA-LA...

    TOUTE LA PLUIE TOMBE SUR MOI !

    LA-LA-LA-LAAAA...

     

     

    SAS28.16   

     

    -          Yvette Mini-Leglaire : ...VOUS N'AUREZ PAS MA LIBERTE DE CHANTER !! JE REVIENDRAI !!

     

    SAS28.17.jpg   

     

    -          VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!! VIVE BULOT !!!

     

    SAS28.18.jpg   

     

    SAS28.19.jpg 

     

    -          Von Bulot : Colons du château ! Vous avez beaucoup travaillé, jour et nuit, pour la sécurité et la prospérité de cette colonie ! Les autres implantations miniatures portent sur vous un regard lumineux et fier ! Nous allons continuer ce travail, au nom du Progrès des Mini-Hommes dans ce monde de Grands, au nom de notre civilisation et au nom de notre… EMANCIPATION !!... Oui, nous allons ensemble porter une nouvelle ambition ! Elle enthousiasme déjà des milliers de gens qui doivent contenir une colère impuissante, qui se sentent ligotés par les dogmes timides et absurdes de cette Fédération illégitime, car non démocratique. L’heure de votre récompense est venue !... Le moment où vous avez la chance inespérée de marquer l’histoire est proche ! Votre vie va changer ! Le voulez-vous ?

    -          OUIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!

     

            SAS28.25.jpg

     

    -          Von Bulot : Nous devons cesser de croire que nous sommes trop petits. Il nous faut affirmer, conquérir si nécessaire, notre juste place au milieu des Grands, dans ce monde qui est pour nous 75 fois plus vaste que pour eux !… Nous devons montrer notre génie, pour être en position de diriger les échanges. Nous devons montrer notre force, pour ne pas avoir à l’utiliser. Afin de créer les conditions d’un dialogue d’égal à égal et d’une protection des Grands non plus locale et privée mais ins-ti-tu-tion-nelle ! C’est ce à quoi nous travaillons tous si dur ici ! C’est cette lumière que nous sommes chargés de faire briller ici, ailleurs et maintenant ! Et de partout, nous recevons de la reconnaissance pour cette mission !

    -          BRAVOOOOOOOO !!

     

      SAS28.20.jpg

             

    -          Von Bulot : Vos efforts, vos sacrifices, votre épuisement, ils ont un sens, croyez-moi, un sens avant tout collectif. Et je dois vous rassurer là-dessus, avant de vous conduire vers notre triomphe : Ils ne seront pas vains ! Oui, vous êtes des grouillots ! Mais vous êtes les meilleurs grouillots des deux mondes, le grand et le petit ! Vous emmenez notre espèce encore inconnue vers une aube nouvelle pleine de promesses fabuleuses ! A ceux qui rechignent, à ceux qui râlent, à ceux qui doutent, à ceux qui pensent donner beaucoup et bien peu recevoir, je dis ! Vous avez raison ! Il est vrai qu’un mini-monde équilibré et juste est un mini-monde qui accorde autant d’importance au bien-être privé qu’à la  gloire collective. Vous avez tous droit au repos et aux loisirs ! Grâce à mon projet d’organisation du travail, approuvé par le Gouverneur-Président, vous gagnerez le droit d’être à la fois cigales et fourmis, fourmis et cigales ! Le voulez-vous ?!

    -          OUIIIIIIIIIII !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

     

     SAS28.21

     

    -          Von Bulot : Les cons… Ils gobent vraiment tout ce que je dis…

     

    SAS28.22.jpg       

     

    -          Von Bulot : Camar…

    -          CI-GALE !!! CI-GALE !!! CI-GALE !!!

    -          Von Bulot : ASSEZ !!... Camarades !... Prenez votre destin en main et aidez-moi à répandre notre beau message d’espoir, de renaissance et d’émancipation ! Devenons d’un coup d’un seul une espèce à la fois répertoriée et dominante et rejoignons au grand jour cette humanité dont nous faisons partie ! Dont nous sommes la marque de diversité la plus originale ! Ne regardons plus au ras du sol et voyons plus loin que le bout des fleurs et des poils de chenilles ! Demandons des élections fédérales libres et devenons majoritaires ! Changeons ce monde ! Nous avons commencé comme des aventuriers distants de tout, mais aujourd’hui, nous ne sommes plus seuls ! Des gouvernements ont déjà été conquis à Brocéliande, Commerly, Rians et Belle-Ile ! En Savoie, la Montvillange, mon pays, a pris la tête du mouvement ! Briançon et Luchon sont à notre portée ! L’Auvergne et son royaume oyatsine sont presque à nous ! Le succès est bientôt entre nos mains, et le temps n’est plus aux complaintes, aux atermoiements, aux hésitations, aux couinements… 

    -          UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

     

    SAS28.23.jpg   

     

    -   UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH-UH !!!

    -  ...?...

     

    SAS28.24.jpg 

     

    -          Von Bulot : Qu’est-ce que c’est ?! Qui a fait ça ?!

    -          Capitaine Manzana : C’est l’alarme, mon Colonel !

     

    SAS28.26.jpg

     

    -          Von Bulot : Ah bon ? Nous avons aussi un signal d’alarme ?

     

      SAS28.27.jpg 

     

    -          Major Cinzano : Mon Colonel ! Le poste d’observation du porche au fronton gravé du chiffre de Philippe de Béthune, frère de Sully…

    -          Von Bulot : Eh bien ?!

    -          Major Cinzano : …Signale l’approche du Grand photographe ! Il sera à portée du canon dans quelques minutes tout au plus !

    -          Von Bulot : Foutre-belette !! Déjà ?! Tout le monde à son poste ! C’est le moment capital qu’on ne doit pas rater, c’est l’événement clé que nous préparions et qui arrive enfin ! Nous ne devons pas laisser passer cette occasion !

     

     dsc05217-1-copie-1.jpg

     

    SAS28.28.jpg   

     

    -          Major Cinzano : Ce n’est pas tout ! Plusieurs Geckos sont entrés dans la cour du château ! Ils semblent vouloir s’en prendre au canon.

    -          Von Bulot : Nos Gerboises sont en l’air pour les intercepter, non ?

    -          Major Cinzano : Les deux appareils disponibles semblent avoir engagé le combat avec les Geckos…  

    -          Von Bulot : « Semblent ! Semblent ! Semblent ! » Je veux du sûr, du certifié, du concret ! Au boulot, les officiers ! Et virez-moi ces peigne-culs d’ici, faites de la place !

    -          Major Cinzano : Les micros, mon colonel…

     

     SAS28.29.jpg      

     

    -          Von Bulot : Merciiii !! Merci à tous de votre confiance, maintenant, barrez-vous ! Et tous aux abris !! Exécution !! Je veux du courage et du silence ! L’heure de vérité est là !!

     

          Dissimulée dans un vieux mur, la batterie anti-Grand se prépare à son noir office…

     

    SAS28.31.jpg 

      

    -        Chargement effectué… Fermeture…

    -        La cible est en approche. Contact visuel.

    -     Nous pouvons y aller tranquillou : Nos appareils sont en train de distraire ceux du Sasgarion.

     

    SAS28.32

     

    SAS28.33.jpg

     

    -        Hausse plus 6 degrés… Angle 35…

    -        Attention ! Alarme de tir, évacuez la rotonde !

    -        Nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt-nûitt !

     

     SAS28.35.jpg

     

    -        Feu !

     

     SAS28.36.jpg

     

    SAS28.37.jpg

     

    SAS28.72.jpg 

     

    -        Capitaine Manzana : Le photographe est blessé ! Il vacille !

    -        Major Cinzano : Incroyable ! Nous l’avons fait ! C’est historique ! Toutes mes félicitations, mon Colonel !

    -        Von Bulot : Du calme… Ce n’est pas fini… Et ça ne fait même que commencer !

     

     

    SAS28.71.jpg   

       

      SAS28.73.jpg

     

      -        Dydrar : Danlo !! On arrive trop tard !!

     

      SAS28.70.jpg

     

    -        Danlo : Salicorne, bousillez-moi ce bazar !!

     

     

    SAS28.38   

     

     SAS28.39.jpg

     

    -        Il se rapproche, hausse plus 15... Angle moins 10… Moins 8… Plus 4… Moins 5… Mais il va pas arrêter de tituber ce con ?!

    -        Cible acquise ! Alarme de tir, évacuez !

     

      SAS28.40.jpg

     

    -        Feu !

     

    SAS28.41.jpg

     

    SAS28.42.jpg 

     

    -      Rechargez, vite !!

     

     SAS28.77.jpg

     

    -        Von Bulot : C’est bon… Ils vont l’achever…

    -        Manzana : La batterie signale l’attaque d’un commando ennemi. Les Arrochelliens investissent la cavité !

    -        Von Bulot : …Allez… Dépêchez-vous…

     

    SAS28.44.jpg

     

     SAS28.46.jpg

     

     SAS28.47.jpg

     

     SAS28.49.jpg

     

      SAS28.50.jpg

     

    -        Sortez-les tous de là ! Les charges à 60 secondes !

     

     SAS28.51.jpg

     

    SAS28.52.jpg   

     

    -        Nûitt-nûtt-nûitt-nûitt-nûitt !

    -        Feu !

     

     SAS28.53.jpg

     

     SAS28.54.jpg

     

    SAS28.55.jpg

     

     SAS28.56.jpg

     

    SAS28.57.jpg

     

     SAS28.58.jpg

     

    SAS28.59.jpg

     

    SAS28.60.jpg

     

     SAS28.61.jpg

     

       (petites inspirations cinématographiques du jour : "Les canons de Navarone", et "La Chute", dans lequel Hitler, comme Cinzano, que "c'est répugnant, la politique") 

     

    A SUIVRE... Dans l'épisode 29.  

     


    votre commentaire
  •  

         Résumé de l'épisode précédent : ...Ah oui, vous parlez de l'article "Episode 26", celui qui est juste en dessous de celui-ci et qui inaugure la Saison 4 ?...  Eh bien, pour faire court, disons que les mini-gens installés dans les parties abandonnées du château de Selles-sur-Cher sont prêts à tout pour défendre leur clandestinité, jusqu'à la mettre en péril en tuant les Grands qui les menacent... Le Sasgarion se trouve à nouveau au coeur de l'action, et il s'en serait bien passé... 

     

     

     A bord de Gecko 1, en route vers la pavillon nord du château. 9 septembre 2015. 

     

     

    SAS27-9 

     

    -        Danlo : Si un attentat de Von Bulot contre les Grands du château est avéré, cela fera peut-être bouger les gouvernements. Et nos propres Grands aussi. On ne peut pas tout régler, nous sommes trop petits…

    -        Professeur Argawaen : En un sens, je le comprends, ce colonel… C’est peut-être seulement dans la tête que nous sommes trop petits…

    -        Danlo : Essayez de soulever une canette de Pepsa Coli de 33 cl et on en reparlera…

     

     

    56141

     

     

    029

     

    ALMONDS ARE FOREVER

    BE MY FRIEND AND EAT WITH ME

    IF YOU HAVE EVER LIED TO ME

    ALMONDS WILL BE TELL ME

    ALL THE TRUTH

    AND KILL YOU ! 

     

    I-Grande-6414-1kg-de-dragees-aux-amandes-catalanes-vert-ani

     

     

    ALMONDS ARE FOREVER

    HOLD ONE UP AND CARESS IT

    TOUCH IT, LICK IT, AND CROCK IT

    I'LL CAN SEE BY THIS WAY

    IF YOU HIDE SOMETHING THAT

    COULD HURT ME !

     

     

    5767068167 b3c78098de

     

     

    I DON'T NEED SOME

    LET THEM FOR THE VISITORS

    GIVE THEM WITH A SMILE IN ORDER

    TO LEARN WHAT'S WRONG

    WITH THEIR FREINDSHIP !

     

     

    0290017105214436-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi

     

    ALMONDS ARE FOREVER

    THREATENING UNDER MY FINGERS

    AND YOU WILL LIE NO LONGER

    MEN ARE MERE MORTALS WHO

    ARE NOT WORTH GOING TO

    YOUR GRAVE FOR !  

     

    1145229399

     

    I  DON'T NEED SOME

    OR WITHOUT POISON FOR ME

    ALMONDS ARE ALL FOR YOU, SWEETY

    FOR WHEN LOVE'S GONE

    LIFE COULD GO ON !

     

    dragees argent-z   

     

     

     ALMONDS ARE FOREVER

     ALMONDS ARE FOREVER

     

     

    I-Grande-15797-1kg-de-dragees-amandes-diva-turquoise net

     

    AND FOREVER, AND FOREVER  

    FOREVER...

    AND EVER !

     

     

     

     

    27059d93

     

     

     

     

    SAS27-10

     

    -        Danlo : ...Ah bon ?... Nous avons un générique, maintenant ?... Il y a une chanson ?...

    -        Argawaen : Ah, ne me regardez pas, je ne suis pas au courant. 

     

     

    SAS27-11

     

     

      -      Danlo : Dydrar, fais-nous passer par le pavillon sud, histoire de faire un peu de tourisme... Et de voir s'il n'y a personne.

     

     

      selles-sur-cher_100941--800x606-.jpg

     

    SAS26-A2

     

    chateau-de-selles

     

    DSCN1177--1024x768-.jpg

     

    DSCN1178--1024x768-.jpg

     

    DSCN1180--1024x768-.jpg

     

    DSCN1190--1024x768-.jpg

     

    DSCN1192--1024x768-.jpg

     

    DSCN1181--1024x768-.jpg

     

    DSCN1182--1024x768-.jpg

     

    DSCN1189 (1024x768)

     

    DSCN1175--1024x768-.jpg

     

    DSCN1173--1024x768-.jpg

     

    DSCN1176--1024x768-.jpg

     

    SAS26-D5

     

    SAS26-D1

     

    SAS26-D2

     

    dsc05205-1.jpg 

     

    SAS26-D3

     

    SAS27-12

     

     -     Danlo : J'ai vu. Cap sur l'autre pavillon.  

     

    37879072.jpg 

     

    DSCN1156--1024x768-.jpg

     

     SAS26-D4

     

    DSCN1197--1024x768-.jpg

     

    DSCN1195--1024x768-.jpg

     

    DSCN1188--1024x768-.jpg

     

    -    Danlo : Les proprios avaient installé une ferme, pour amuser les petits Grands. Depuis que les visites sont arrêtées, les animaux errent en liberté. C'est d'autant plus dangereux pour les colons lorsqu'ils vont à l'extérieur.

     

    DSCN1157--1024x768-.jpg

     

    DSCN1158--1024x768-.jpg

     

    DSCN1194--1024x768-.jpg

     

    DSCN1159--1024x768-.jpg

     

    DSCN1161--1024x768-.jpg

     

    DSCN1163--1024x768-.jpg

     

    DSCN1168--1024x768-.jpg

     

    DSCN1169--1024x768-.jpg

     

    DSCN1170--1024x768-.jpg

     

    SAS27-91.jpg 

     

    -     Madame Meurmenigs : C'est magnifque...

    -     Danlo : Ouihhh... Mais si le public veut revoir ces merveilles rapidement, c'est peut-être à nous de jouer les Protecteurs, pour une fois.

    -     Dydrar : Casseroles à dix heures. On doit être dans la cuisine.

    -     Danlo : Il y a plein de choses sur la table... Pose-toi là.      

     

    DSCN1162--1024x768-.jpg

     

     

     

       A bord du Sasgarion, laboratoire du Professeur Gélagnac - 15h30.  

     

     

     

     SAS27-1

     

    -        Chardonville : …C’est pire que je pensais… Affolant !

    -        Danika : Horrible !

    -        Gélagnac : J’adore !

    -        Kernogel : Votre intuition était bonne.   

     

    SAS27-2

     

    -        Danika : C’est hallucinant ! Comment peut-on faire une chose pareille ? Il sait pourtant que ces mini-gens sont vivants ! Comment de ne pas le voir ?!

    -        Gélagnac : Il est trop enthousiasmé par ce qui le préoccupe. Dans son esprit, il y a un lien qui ne se fait pas…

    -        Danika : …C’est un peu gros, non ?...   

     

    SAS27-3

     

    -        Gytring : Chardonville, vous m‘avez appelé. Il y a du nouveau ?

    -        Chardonville : Oh oui. Cette histoire de photographe m’a envoyé sur une piste qui semblait un peu décalé, au premier abord… 

     

    SAS27-4

     

    -        Kernogel : Mais votre intuition était bonne !

    -        Danika : Vous l’avez déjà dit. 

     

    SAS27-5

     

     

    -        Chardonville : Il y a quelques années, il existait une mode chez de nombreux artistes  photographes : Utiliser des petites figurines en plastique à notre échelle dans des mises en scène assez drôles, fondées sur le décalage des dimensions entre ces personnages  et les objets qui les entouraient. Ces œuvres présentaient l’avantage d’être faciles à faire et de ne pas coûter cher, et certains de ces artistes, déjà connus ou pas, ont fait des expositions,     vendu des albums ou des badges, travaillé pour la pub… Mais comme ils faisaient tous la même chose, cette mode a vite atteint une sorte de limite et elle est passée…

    -        Gytring : Vous allez me dire que cet intrus qui hante le château est un artiste ?...   

     

    SAS27-6

     

    -        Chardonville : Partant cette idée, j’ai demandé à l’ingénieur Kernogel, notre spécialiste de l’internet des Grands, de faire une recherche sur les sites d’actualité des arts et de la mode, et sur des réseaux sociaux comme Faceplook. Et voilà ce que nous avons trouvé… Montrez-lui.

     

      SAS27-95.jpg

     

     SAS27-94.jpg

     

    SAS27-99.jpg 

     

    SAS27-98.jpg

     

    JEAN-CHRISTIAN B. ET L’ENVELOPPEMENT DU RAB

    « Si vous avez des restes sur la table après un bon dîner, ne jetez rien ! Invitez Jean-Christian B. pour leur donner une nouvelle raison d’être. Voici une nouvelle série de photographies, actuellement exposées à la galerie Créativia à Châlons. L’horreur essentielle et pure, mise en scène avec des petits personnages de sa fabrication, à l'aide de plastique domestique fondu et moulé par ses soins, et qui sont d’un réalisme saisissant.

    Il prend un malin plaisir à nous provoquer en décomposant la dimension réelle et celle de l’imaginaire dans ses mini-drames à portée symbolique. On oscille ente fascination et répulsion dans ces tableaux inspirés par une poésie maudite, qui mettent en perspective notre rapport démesuré à la nourriture. Il va bien au-delà de la question classique : "Et si un jour, nous n'avions plus rien à manger ?". En fait, il nous renvoie à notre propre petitesse : Et si, un jour, nous devenions nous-même des aliments de supermarché pour quelque espèce plus « civilisée » ? » 

     

    SAS27-93.jpg

     

    MINIGORE, IL FAIT LE MAXIMUM

    « Le célèbre photographe écologiste et yourtophile a encore frappé très fort ! Découvrez sa nouvelle et passionnante réflexion qui a déjà attiré l'attention de plusieurs grands groupes qui se rendiquent de l'éco-responsabilité. Il met en accusation notre société moderne qui abuse des bonnes choses et reste indifférente à ses propres inégalités, et qui aime se faire peur au travers de toutes les visions artistiques possibles, même par les plus cheap et les plus ratées de ces visions (et la production audiovisuelle ne manque pas d’exemples). Oui, le genre « mini-gore » se taille une place intéressante et il a de l’avenir ! »

     

    SAS27-90.jpg 

     

    SAS27-96.jpg

     

    UNE VIE DE PLASTIQUE RECYCLEE : UN EFFET BOEUF !

    « Sur fond d’éléments à échelle humaine, Jean-Christian B. réalise, avec ses petits figurants inertes mais si parfaits, une approche axée sur l’effroi et l’humour noir. Il en résulte des shoots terribles et magiques. La pensée marketing avait besoin de cette intervention salutaire, en particulier quand il s'agit de vendre de la viande sous vide avec l'argument de la qualité, tout en appelant les clients à une consommation raisonnée. Sans conteste, Jean-Christian B. renouvelle le genre et crée un autre mode d’expression publicitaire très impactant, sous des dehors d'une fausse facilité… »

     

    SAS27-6

     

    -        Gytring : …Quelle horreur… Je ne comprends pas…  Il découvre et capture des humains miniatures... Et au lieu de s’extasier sur ce petit miracle de la nature et d’essayer de communiquer sur ce seul fait ahurissant, il joue avec et il les tue ?...

    -        Chardonville : Oui, hélas, et plusieurs de ces personnes ont bien été identifiées par nos visiteurs oyatsines... Cet homme ne semble pas avoir de grands états d'âme... Ses mises en scène gore ont relancé sa notoriété à cause de l’expressivité de ses personnages… Tout le monde croit que ce sont des figurines peintes à la main qu’on ne trouve pas dans le commerce. Au-delà du message « philosophique », Il se fait déjà un fric fou avec ça depuis 2 mois grâce à de la publicité pour des grandes entreprises de l’agroalimentaire.  Il a gardé sa découverte pour lui et il en profite à fond. Il a bien vu que ses sujets sont civilisés et qu’ils parlent, mais il n’a pas dû beaucoup les écouter. Il croit avoir trouvé quelque chose d’unique et local et Il ne sait pas tout ce qu’il y a derrière. Du moins tant qu’il n’aura pas trouvé la colonie cachée dans les ruines… Pour l'instant, il se comporte un peu comme un gamin qui joue cruellement avec des fourmis... Mais avec un vrai enjeu professionnel à la clé. Peut-être même réellement artistique...

     

    SAS27-7

     

    -        Gytring : Si c’est le cas, tout le secret de notre civilisation est en danger. Mais pourquoi ici, par quel hasard ?

    -        Chardonville : Nous avons appris sur sa page Faceplook qu’il est un ami proche des propriétaires du château. Il a participé à sa restauration en 2O12. Il est une sorte d’invité permanent.

    -        Gytring : Il faut mettre fin à cette folie. Pouvons-nous essayer lui montrer les choses telles qu’elles sont et le convaincre de rejoindre les Protecteurs ?

    -        Danika : C’est mal barré. Et la première urgence, c’est aussi d’essayer de l’empêcher de se faire tuer par Von Bulot ! c’est sûrement lui qui a tenté d’éliminer les proprios !

    -        Gytring : Exact. Allons tout de suite informer le Commandant. 

     

    SAS27-8

     

    -        Kernogel : Et en tout cas, bravo, votre intuition était bonne !

     

     

    A bord de Gecko 1. 

     

     

    SAS27-92.jpg

     

    -        Danlo : Merci, Monsieur Gytring. Inspectez le château, essayez de voir de quelle façon Von Bulot veut mettre ce Grand hors d’état de nuire. Nous sommes dans la cuisine du pavillon nord et nous commençons notre enquête.

     

      Dans la cuisine du château de Selles-sur-Cher...   

     

    P1010016--800x600---2-.jpg

    -     Danlo : Ne perdons pas de temps. On collecte le maximum d'échantillons et on les analyse. On n'est pas chez nous quand même...   

    -    Madame Meurmenigs : Nous allons essayer de percre ces bouteilles.

     

    P1010018--800x600---2-.jpg

         P1010017--800x600---2-.jpg

      -      Danlo : Un peu de sérieux, s'il vous plaît ! On n'est pas là pour prendre l'apéro ! Et puis ce n'est pas très prudent.

    -        Le garde : Ha ! Ha ! L'analyse est négative sur les prélèvements en surface. Un p'tit bout d'amande, Commandant ?  Les Grands ne vont quand même pas les compter en revenant. 

     

    P1010019--800x600---2-.jpg

        -      L'infirmier : Rien à signaler dans les crackers. Qu'est-ce qu'on cherche, en fait ?

        -      Danlo : Si je le savais... Continuez.

     

    P1010020--800x600-.jpg

      -     HAAAAAAAA !!

      -     Danlo : Qu'est-ce qui se passe, encore ?!

     

    P1010022--800x600---2-.jpg

     -      Ils sont morts !! Ils sont tous morts !!

     

    P1010023--800x600---2-.jpg

     -   Danlo : Ne touchez plus à rien !! Ce sont les amandes ?

    -    La femme : oui !! ils ont été pris de convulsions et ils sont tombés d'un seul coup !!

    -    Danlo : Calmez-vous ! Eloignez-la ! ...Les amandes sont empoisonnées...

     

    P1010024--800x600---2-.jpg 

      -      Madame Meurmenigs : Il faut rentrer ! Nous avons trouvé ce que nous cherchions, malheureusement...

     -       Danlo : Emportez-les à bord et remballez tout. La mission est terminée... 

     

    Section médicale d'urgence - 17h40

     

     P1010015 (800x600)

    P1010016 (800x600)

     

     P1010017 (800x600)

     

     P1010018 (800x600)

    -     Danlo : Vous allez bien ?... Vous avez trouvé ?

    -     Docteur Simon : Strychnine... La plupart des amandes en étaient impreignées. Ils en ont analysé une bonne, mais rongé une mauvaise... Hh-hhh... Je suis un peu découragée, tout à coup. Cette mission de routine est en train de devenir l'une des plus mortifères. 

    -      Danlo : Je crains que nous ne soyons pas au bout des difficultés, maintenant que nous avons prouvé l'empoisonnement d'un sachet d'amandes par Von Bulot. Et pour les Grands ?

     

     P1010019 (800x600)

    -     Docteur Simon : La dose qu'ils ont ingérée est insuffisante pour les tuer. Mais sur les nôtres, l'effet a été radical et instantané.

    -      Danlo : Les Grands ont été emmenés par des ambulances. Ils devaient être bien malades... lls auraient dû sentir au goût rien qu'en mangeant la première que ça n'allait pas...

    -      Docteur Simon : Quand on est un Grand, on ne mange ps qu'UNE amande : On les prend par poignées...

     

    P1010021 (800x600)

    -     Danlo : Bien... Vous devriez vous reposer, vous avez assez de monde autour de vous pour prendre la suite.

    -    Docteur Simon : Ce... Ce colonel Von Bulot, il ne va pas se laisser faire, hein ?

    -    Danlo : Sans doute que non...

    -   Docteur Simon : Si vous avez l'occasion, Danlo, foutez-lui la pâtée, à ce petit pourri !

     

    P1010022 (800x600)

    -    Myrmécias : Tel que je me connais, je vais encore vous dire que je suis désolé, Commandant. Les choses ont pris un bien mauvais tour. Vous ne pouvez plus assumer tout ça seul ! La Fédération va faire intervenir son service de sécurité.

    -    Danlo : Nous allons tenter pour la dernière fois l'arme de la diplomatie et de la persuasion... Voyez-vous, je n'aimerais pas trop que les militaires prennent le contrôle de la mission.

    -     Myrmécias : Mais vous êtes un militaire.

    -     Danlo : Oui... Mais moi, je suis un gentil.

     

    P1010027 (800x600)

    -       Danlo : Du nouveau ?

    -       Gytring : Von Bulot reste totalement sourd à nos appels. Et les contacts de Myrmécias dans la colonie parlent de mouvements de troupes et de matériel... Nous avons également trouvé un gros canon mis en batterie sur un pan de mur, braqué sur l'allée qui longe les écuries. C'est peut-être l'arme destinée à abattre le Grand photographe...

     

    P1010028 (800x600)

    -     Danlo : Je veux bien être gentil militaire, mais...

    -    Gytring : Pardon ?...

    -    Sandra Matizet : Commandant ! Alerte détection ! Deux engins volants motorisés sont en approche rapide. 

     

     P1010024 (800x600)

     

     P1010029 (800x600)

      -       Gytring : Ce sont des Gerboises de classe B ! Ces engins ont plus de quinze ans, ce sont les ancêtres des Geckos.

    -         Danlo : Vieux ou pas, ils m'ont l'air un peu trop armés ! Alerte rouge pour tout le vaissseau !

     

    P1010030--800x600-.jpg

    -     Gytring : Ils arrivent vite et par au-dessus.

    -      Danlo : C'est une attaque ! Lancez les Geckos 7 et 11 d'interception ! 

     

     

       SAS27-50.jpg

     

    -       Ici Gecko 11. Je décolle.

     

     

    P1010025 (800x600) 

     

     

    SAS27-51.jpg

     

     

    SAS27-52.jpg

     

     

    SAS27-53.jpg

     

    SAS27-54

     

    SAS27-55.jpg

     

    P1010031--800x600-.jpg 

     

    -      Gecko 7 à Poste Principal ! La piste 3 est touchée ! 

     

    SAS27-80.jpg 

     

     

     

    SAS27-81.jpg

     

    COT2.77.jpg

     

    SAS27-83.jpg

     

    P1010026--800x600-.jpg 

     

    P1010023 (800x600)

     

     

    SAS27-85.jpg

     

    -      Allez !! Sortez de là !!

     

    P1010032 (800x600) 

     

    -         Gytring : L'élévateur de la piste 2 est bloqué à cause de l'explosion de l'arsenal de surface ! Gecko 7 n'a pas pu décoller ! Nombreuses avaries signalées dans tout le niveau A et panne générale d'alimentation. Nous fonctionnons sur les réserves

    -        Danlo : Priorité aux équipes de secours et à la section médicale. Maintenant que les Gerboises ont tiré leur coup, elles vont s'en aller ! Faites monter un Gecko sur le plan 1, je veux qu'on les poursuive !

     

     

    SAS27-84.jpg

     

      -      Docteur Simon : Il veut que je me repose ?! Mais quand ?!

     

    Le Sasgarion, après l'attaque - 19h00.

     

     

     P1010033--800x600-.jpg

     

    -       Gytring : La situation n'est pas brillante. En dehors de la porte latérale bâbord, nous n'avons plus qu'une piste en fonction. Les réparations les plus urgentes sont en cours, mais l'énergie disponible est à 20 % et nous avons du mal à la redistribuer. Nous avons 6 morts et encore 2 hommes dont le sort est incertain... Et 29 blessés en plus. Les pertes sont spécialement accablantes dans la section technique et la sécurité. J'ai du mal à croire que la colonie nous ai déclaré la guerre !

    -       Danlo : ...Le prix de vouloir rester gentil... Mais ce n'est plus d'actualité ! Je vais voir le Colonel Salicorne pour préparer un débarquement. Von Bulot a sans doute cherche à nous intimider, mais il est allé bien au-delà. Myrmécias avait raison, il n'a plus de limites.

    -      Gytring : Et pour la Cité Volante, quels sont les ordres ?

     

     

    P1010034--800x600-.jpg

     

        -     Danlo : Il faut la déplacer et lui trouver un terrain d'atterrissage discret. De l'autre côté du Cher, par exemple, dans cette prairie parsemée de jolis arbustes fleuris... Et j'appelle les Grands Protecteurs de Sologne.

     

     

    Le Sasgarion sortira-t-il encore plus esquinté de cette mission ? Danlo parviendra-t-il à sauver la vie du méchant Grand photographe qui tue les mini-gens pour le bien de sa carrière ? Les Grands Protecteurs finiront-ils par en avoir marre de ces petites créatures qui leur causent tant de soucis ?...

     

    Vous le saurez dans l'épisode 28, bientôt ! 

     

     


    votre commentaire
  •  Avant-propos

     

    Je connais le château de Selles-sur-Cher depuis 2008 et j'y suis retourné pendant 3 ans, lors de plusieurs séjours dans cette jolie petite ville endormie, davantage sinistrée encore par la quasi disparition des Céramiques de Touraine. Il était abandonné, beau, mélancolique, excitant, dégradé... Et interdit. Je faisais donc partie de ces visiteurs clandestins, mais respectueux.

     

    D'autres visiteurs se sont servis dans une réserve où l'on trouvait des ardoises ou des pierres de tuffeau, dans un intérêt purement domestique. C'est un peu le sort de tous les châteaux morts qui, au cours des âges, ont été démantibulés pour construire les maisons qui sont autour, genre Pierrefonds avant la reconstruction fantasmagorique de Viollet-le-Duc.

     

    Aujourd'hui, le château de Philippe de Béthune, frère de Sully, revit. Pourvu que ça dure. Les trois épisodes suivants (26, 27 et 28, mais surtout le 27) lui rendent hommage. Il est plus qu'un décor en différé, il est le vrai héros de l'histoire (un peu comme le Titanic est le vrai héros de "Titanic" pour ceux qui s'en foutent un peu de Léonardo...). Dans cette histoire, les nouveaux propriétaires sont un peu malmenés par mes mini-gens. Euh... Désolé, mais tout se terminera très bien pour eux.

     

    Etant donné que j'avais fait peu de photos et que beaucoup ne sont pas terribles (je ne suis pas photographe, et ça se voit...), j'en ai pris d'autres sur plusieurs sites, dont celui du château. Je trouve sa renaissance émouvante et utile, et si par hasard des lecteurs passent par ici, je leur dis : Maintenant, allez voir le château de Selles-sur-Cher, rouvert au public depuis avril 2012. 

     

    http://www.chateau-selles-sur-cher.com/credits_mentions_legales.html

     

    Les 2 premiers épisodes de cette saison 4 ont été entièrement réalisés à Paris, pendant ce week end caniculaire. Au moins, j'ai transpiré pour quelque chose ! Samedi matin, désespéré d'avoir passé une nuit blanche à cause de la chaleur, je suis parti à 6 heures du matin dans le Bois de Vincennes, qui est à 5 stations de métro de chez moi. L'occasion de faire quelques photos en décors naturels, à l'aube, dans une agréable fraîcheur qui n'a pas duré...

     

    Enfin, ces épisodes sont aussi inspirés par la mode actuelle des petites figurines dans la photo d'art et la pub. Histoire de désacraliser quelques un des ces artistes qui, il faut le dire, se la pètent grave pour pas grand-chose (mais il y en a d'autres plus sympas, heureusement), j'en ai imaginé un que son travail poétique rend très méchant... C'est bien sûr à cause de lui que la situation va partir violemment en sucette. Une fois de plus, la Cité Volante Miniature "Sasgarion" va vivre des heures terribles...   

     

    Daniel   

     

     

     SAS26-A1.jpg

     

    A bord du Sasgarion…

     

     SAS26-SASGARION.jpg

     SAS26-1.jpg

    SAS26-2

        -        Docteur Simon : …Section médicale d’urgence, rapport de situation du 8 septembre 2015, journal de bord du Docteur Gentiane Simon, enregistrement fait à 22h10. Cher Journal… Le service est très calme, nous n’avons aucun eu malade ou blessé admis depuis plus d’une semaine. La Cité Volante Montvillienne vit dans une tranquillité routinière et les signes vitaux des 296 membres de l’équipage passés en revue régulièrement par l’OVMD (Ordinateur de veille médicale à distance) sont tous excellents.

     

       SAS26-3.jpg

      -        Docteur Simon : Je ne dirai pas, toutefois, que le vol depuis Berck s’est bien passé. En réalité, nous avons été transportés dans le fourgon de Monsieur Canlers. Les Grands Portecteurs berckois sont décidément formidables et toujours prêts à nous aider, dans la limite des compétences définies par la convention établie entre eux et la Fédération des Mondes Miniatures. Le Sasgarion est actuellement au repos dans la grange des Grands de Sologne, non loin de Selles-sur-Cher, le lieu de notre nouvelle mission, qui débutera demain matin.

     

      SAS26-4.jpg

      -        Nous savons que la colonie locale court un danger certain, mais personne ici n’est encore véritablement inquiet de ce que nous allons trouver… Le vaisseau est largement pourvu en personnels de sécurité et de soins, nous sommes prêts à faire face aux situations d’urgence qui pourraient survenir…

     

    Zone d’accueil de la piste avant 1 – Le 9 septembre 2015, 9h45

     

     SAS23-30-copie-1

    SAS26-5.JPG

     

     SAS26-6.jpg

     SAS26-7.jpg

    -        Commandant Danlo Hédrone : Ah ! Merci de me rejoindre, Docteur.

    -        Docteur Simon : Je vous en prie. Je ne suis pas vraiment overbookée…

     

     SAS26-8.jpg

      -        Danlo : Je m’en doute. Mais vous êtes une des rares personnes ici à bien connaître le Seigneur Myrmécias. Je tiens à ce qu’il soit bien accueilli.

    -        Docteur Simon : Il a été la première personne sympathique que nous ayons rencontrée en arrivant dans la région berckoise, sur le territoire des Oyatsines (Episodes 7 à 11). C’est un vieil homme très noble, très savant et très déluré. Je suis contente de voir qu’il a confiance en nous au point de nous appeler en priorité.

     

      SAS26-9.jpg

    -        Le garde : Gecko 4 est en approche.

    -        Danlo : Merci. Je suis content aussi. Un peu moins d’apprendre que votre ami déluré dirige une colonie clandestine. Pas étonnant qu’il y ait des problèmes…

     

      SAS26-10.jpg

    SAS26-11.jpg 

    -        Myrmécias : Chers amis d’Arrochelle ! Vous êtes les bienvenus !

    -        Danlo : …Mais… Vous aussi, Seigneur Myrmécias, vous aussi.

     

       SAS26-12

    -        Myrmécias : Et voici la ravissante Madame Simon ! C’est toujours un réel enchantement de vous retrouver ! Où est votre mari, le remarquable Professeur ? Vous vous en êtes enfin débarrassée ? La voie est donc libre pour votre enlèvement par un seigneur vieille-petite-France qui aime s’entourer de beautés rares ?

    -        Docteur Simon : Voyons, vous allez me donner des extrasystoles, cher ami. Non, mon mari est resté en Baie d’Authie. Il dirige la formation et l’entraînement d’une équipe d’exploration. Permettez que je vous présente Danlo Hédrone, le Commandant du Sasgarion.

    -        Danlo : Seigneur Myrm…

     

      SAS26-13BIS.jpg

    -        Myrmécias : Ne vous embarrassez pas avec les grades, mon garçon. Je suis juste Myrmécias, le plus vieux et le plus fou des vieux fous que compte le peuple oyatsine… Ouihhh… Le Sasgarion… La merveilleuse Cité Volante, la fierté des Mini-gens… Quelle fascinante et lourde responsabilité, n’est-ce pas ?

     

     

    SAS26-14.jpg 

     

    -        Danlo : En effet… D’accord pour oublier les grades, mais pas le brunch prévu en votre honneur. Si vous voulez bien nous suivre…

    -        Myrmécias : Suivre Madame Simon ? Oh oui, avec plaisir !

     

        SAS26-15.jpg 

      -        Myrmécias : C’est une excellente chose que le Sasgarion soit là, Danlo, excellente. Cela va un peu rebattre les cartes et simplifier le jeu.

    -        Danlo : Parce que votre problème a une cause interne ? Je croyais que vous redoutiez surtout les incursions des Grands dans votre colonie.  Vous avez parlé de disparitions d’habitants. Dans mon idée, je suis venu organiser l’évacuation de plus de 700 personnes, rien de plus.

     

      SAS26-17.jpg

    -        Myrmécias : Même la vie à la campagne n’est jamais aussi simple qu’elle en a l’air…

    -        Danlo : Si vous vouliez faire simple, il fallait emménager dans la colonie solognote qui existe déjà. Elle est largement plus confortable qu’un château abandonné…

    -        Myrmécias : Je sais bien ! Mais voyez-vous, depuis que les Oyatsines ont appris, grâce à vous, que le monde était bien plus vaste et divers qu’ils le croyaient, ils sont saisis d’une bougeotte insasiable. Les plus aventuriers ont donc choisi, dès la fin de l’année 2011, de quitter l’Auvergne pour le Château de Selles-sur-Cher, qui faisait partie des relais sécurisés répertoriés par la Fédération. Un cadre immense, magnifique, avec des cachettes à foison, cette ruine est devenue pour nous une sorte de nouvelle frontière pour les pionniers, avec l’aide des Grands de Sologne qui vivent à côté.

     

      SAS26-18.jpg

    -        Docteur Simon : La Fédération a émis un avis défavorable. Mais vous y êtes allés quand même.  

    -        Myrmécias : Tout se serait bien passé si quelques mois plus tard, le château n’avait pas été racheté par des Grands qui l’ont rouvert au public dès le mois d’avril 2012. Dès lors, la colonie a dû se cacher un peu plus et se faire toute petite. Le projet passionné de ces Grands de faire revivre le château a capoté, et je sais que certains d’entre nous y sont pour quelque chose, plus exactement le contingent de l’armée montvillienne chargé d’assurer notre sécurité.

    -        Danlo : Comment ?

    -        Myrmécias : Ils sont peu nombreux, une centaine, mais très équipés et déterminés. C’est pour ça que le Président Koxis m’a envoyé ici, il y a six mois : pour convaincre les Oyatsines de rentrer en Auvergne. Et là, je dois vous avouer mon échec, d’où mon appel désespéré vers Arrochelle… Là-dessus, est arrivé le signalement régulier d’une présence grand-humaine dans le château. Les mini-gens ont été découverts, c’est certain, mais pas encore la colonie.

     

       SAS26-16

    -        Danlo : Pour ce que j’en sais, l’unité montvillienne est commandée par le Colonel Von Bulot, ancien officier du général Diride et muté, ou plutôt éloigné, par la nouvelle République Montillienne. Arrochelle est indépendante depuis plusieurs années, mais nous pouvons intervenir au nom de la Fédération.

    -        Myrmécias : Je connais bien Von Bulot, nous l’appelons entre nous « Bubul ». J’ai parfois du mal à le prendre au sérieux, mais face au danger, je crains que cet homme n’ait plus de limites.

     

         SAS26-19

      -        Danlo : Nous allons simplifier tout ça, comme vous dites… Suivez-moi au Poste Principal. Une mission de reconnaissance est en cours aux abords de la colonie. Il s’agit de repérer une éventuelle présence, hostile ou trop curieuse, et aussi de trouver un site d’atterrissage pour le vaisseau. J’ai ordre de faire évacuer la colonie et d’en effacer toute trace dans les trois jours et je vais le faire.

    -        Myrmécias : C’est tout ce que j’attends et ce que j’espère.

     

     

    SAS27-74.jpg 

     

    DSCN1099--1024x768-.jpg

     

      DSCN1098--1024x768-.jpg

     

    DSCN1100--1024x768-.jpg

     

    DSCN1101--1024x768-.jpg

     

    DSCN1185--1024x768--copie-2.jpg


    SAS26-E1-copie-1.jpg 

     

    DSCN1186--1024x768-.jpg

     

    DSCN1189--1024x768--copie-1.jpg

     

    DSCN1198--1024x768-.jpg

     

     SAS26-21--1024x768-.jpg    

     -        Gytring : La base à Colibri 5. Couvrez maintenant la section A-9.

     

     SAS26-22--1024x768-.jpg

    -        Docteur Simon : Nous avons envoyé un hélicoptère. C’est plus discret qu’un Gecko. Nous pouvez suivre la mission sur cet écran.  

     

    DSCN1172--1024x768-.jpg

     

    DSCN1174--1024x768-.jpg


     SAS26-D5

     

    DSCN1200--1024x768-.jpg

     

    DSCN1203--1024x768-.jpg

     

    DSCN1202--1024x768-.jpg

     

    dsc05336-1.jpg

     

     SAS26-A6

     

    SAS26-25--2-.jpg

     -        Le pilote : Colibri 5 à la base. Le vent est soutenu ce matin et les nuages passent vite. J'ai un peu de mal à tenir le cap... Rien à signaler dans la section A-9. Nous sommes sortis du pavillon sud. Nous survolons à présent les broussailles près de l’étang et de l’ancienne tour.

    -        Voix de Gytring : Vous êtes hors zone, Etrell. Revenez sur la dépendance qui sert d’entrepôt.

     -     Le pilote : Il me semble qu'il y a du mouvement, par là.

     

    Pendant ce temps, quelque part au ras du sol...

     

    SAS27-60.jpg

     

    SAS27-61.jpg

     

    -    A l'aide !! Hh-hh-hh-hh-hh-hh-hh EEEEH !!


      SAS27-63.jpg

     

    SAS27-64.jpg 

     

        -    NOOOOOON !! LACHEZ-MOI !! AAAAH !!

     

     

     SAS27-70.jpg

     

     SAS26-40--2---800x600-.jpg

     

      SAS26-31--1024x768-.jpg        

     

        SAS26-32--1024x768-.jpg

      -      Qu'est-ce que c'est que ça ?!?

      -      Ne vous inquiétez pas ! Le tigre est en plastique !

     

     SAS26-33 (1024x768)

      -      Quoi ?! Mais... Je vous connais ! Vous êtes le père de Damoiselle Galia ! On vous cherche depuis des jours ! Qu'est-ce qui se passe ici ? Qu'est-ce qu'il nous veut ?

    -       Je ne sais pas !! Ecoutez, je ne sais rien !!... Oh non... Pas ça...

     

    SAS26-34--1024x768-.jpg 

     

      SAS26-20.jpg

     

    SAS26-35--1024x768-.jpg

      -     HAAAAAAAAAA !!! 

     

    SAS26-26--2-.jpg

     -     Le pilote : Commandant, il y a un Grand juste devant nous ! Il a capturé des mini-gens et il est armé !! Euh... Non, c'est un appareil photo !... Il nous a vus !!

    -     Voix de Danlo : Etrell ! Foutez le camp ! 

    SAS27-73.jpg 

     

    SAS27-72.jpg

    SAS26-27--1024x768-.jpg

      -     Le pilote : On est touché !! Je perds les commandes de l'appareil ! On va s'écraser ! Sasgarion, ici Colibri 5 !! A l'aide !!

     

    SAS26-28--1024x768-.jpg

     

    SAS27-65.jpg 

     

     SAS27-66.jpg

     

    SAS27-67.jpg

     

    SAS27-68.jpg

     

    SAS27-69.jpg

     

    SAS26-222--1024x768--copie-1.jpg

     -     Docteur Simon : C'est affreux !

    -     Gytring : ...Contact radio et radar perdu ! Danlo !... 

     

    SAS26-23--1024x768---2-.jpg

     -     Danlo : Docteur ! Branchez-nous sur la transmission OVMD !  

     -     Voix synthétique de l'OVMD : Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Garde de Sécurité Milan Hilton, interruption des signaux vitaux. Pilote Gustave Etrell, transmission défaillante. Tnit-tnit ! Transmission OVMD Mission colibri 5 interrompue.

     

    SAS26-24--1024x768---2-.jpg

    -     Docteur Simon : Le pilote a peut-être survécu, mais il est impossible de le savoir maintenant. Les bracelets doivent être détruits.

    -     Gytring : Je pense que l'hélicoptère est tombé dans l'étang...

    -     Myrmécias : Je suis navré, Commandant...   

    -     Danlo : ...Contactez Le Colonel Von Bulot. Je compte aller dans la colonie...  

     

    Centre opérationnel de la sécurité

     

    SAS26-41--800x600-.jpg

    SAS26-42--800x600-.jpg 

     -        Colonel Salicorne : Vous aurez la liaison avec Von Bulot dans quelques secondes.

    -        Myrmécias : Ne vous attendez pas à climat consensuel avec lui…

    -        Danlo : Oui, bin, je ne sais pas ce qu’il veut, le Bubul, mais je vais le calmer vite fait.

     

    SAS26-43--800x600-.jpg

      -        Von Bulot : Je suis là, Commandant Hédrone…

     

     SAS26-44 (800x600)

     -        Myrmécias : …C’est un clown, comme tout l’état-major du temps de Diride. Un clown obtus et individualiste, ce sont les pires. Il fait beaucoup rire les Oyatsines, cela dit, c’est bon pour leur moral.

    -        Danlo : Sa présence ici est une de ces bizarreries diplomatiques que l’on a laissé faire sans penser plus loin aux conséquences possibles. Il met en danger toute la colonie, c’est de l’incompétence pure, ou bien un goût débridé pour un petit pouvoir. Et s’il faut le virer de force, on y pensera.

    -        L’opératrice : Liaison dans 3 secondes, Commandant. 2… 1…

     

     SAS26-45--800x600-.jpg

     -        Danlo : Bonjour Colonel. Nous connaissons votre situation et nous venons d’en vivre les effets les plus dramat…

    -        Von Bulot : Commandant ! Ainsi que le Seigneur Myrmécias a dû vous le dire, nous avons pris des mesures efficaces contre l’intrusion des Grands. La plupart des installations de surface ont été évacuées et détruites. La colonie vit recluse, mais en sécurité, dans une cave secrète sous les anciennes écuries. Nous contrôlons cette situation.

     

     SAS26-46--800x600---2-.jpg

     -        Danlo : Colonel, avec tout le respect que je vous dois…

    -        Von Bulot : Vous faites bien de le dire…

    -        Danlo : …La réalité est que vous ne contrôlez plus rien. Vous vous adaptez par la force des choses, vous réduisez au fur et à mesure votre environnement, mais on ne peut pas parler de contrôle ! Plus de 20 personnes ont disparu ces dernières semaines, enlevées par un Grand, qui semble être toujours le même. Nous venons de perdre un engin de reconnaissance et 2 hommes dans une rencontre avec lui. Au-delà de la sécurité même des mini-habitants du château, ce problème concerne la discrétion des civilisations miniatures et le secret de leur existence.

     

     SAS26-47--800x600-.jpg

     -        Von Bulot : Comme vous l’avez dit, il ne s’agit pour l’instant que d’UN Grand. Nous avons les moyens d’agir contre ce danger et nous mettons une procédure en place. Votre intervention est inutile et ne fait que compliquer davantage les choses.  Nous pouvons résoudre ce problème en toute indépendance, et même en toute discrétion, sans l’aide du célèbre et précieux Sasgarion.

    -        Danlo : Vous voulez « agir » ?!... Vous voulez quoi ? Le tuer ? C’est absurde, on ne fait pas ça, jamais, nous ne sommes pas dans une logique de conquête !

    -        Von Bulot : Il ne s’agit pas de conquête, mais de résistance. On nous attaque, donc nous allons nous défendre.  Le château est à nous et il doit le rester. Presque tous les colons sont d’accord là-dessus. Si vous voulez vraiment entreprendre une évacuation, j’autoriserai les plus poltrons d’entre nous à se réfugier à votre bord.

     

     SAS26-48--800x600-.jpg

      -        Danlo : Je ne peux pas vous laisser faire ça. Vous mettez en danger l’existence de 160 000 mini-gens et plus ! Sans compter ceux que nous n’avons pas encore découverts !

     

     SAS26-49--800x600-.jpg

     -        Von Bulot : Le danger est déjà, Commandant. Laissez baguenauder ce Grand en toute impunité sur notre territoire et les découvertes qu’il a déjà faites ne seront que les premières d’une longue et douloureuse série. Vous aviez raison, l’adaptation a ses limites. Il est donc temps de voir notre protection autrement que par la passivité et le repli. Je vous laisse. Commandant, j’ai du travail. Pour des raisons de sécurité, il n’est pas possible de faire atterrir la Cité Volante dans le parc. Un Gecko suffira à transborder les quelques personnes qui voudront partir… De même, cessez de faire de la reconnaissance sur le terrain. Et au moins, songez à nous en accorder un peu… Au revoir.

     

     SAS26-50--800x600---2-.jpg

     -        Mymécias : Voilà… On en est là… Je ne suis pas surpris.

    -        Danlo : Il a l’air sûr de lui et de la confiance des colons oyatsines.

    -        Myrmécias : Les Oyatsines lui accordent sa confiance parce qu’il les protège.

     

      SAS26-51--800x600-.jpg

     -        Salicorne : Pourtant, leur situation n’a cessé de s’aggraver. Et je croyais qu’ils se moquaient de lui.

    -        Myrmécias : Il suffit à Von Bulot d’affirmer que sans lui, les choses auraient été encore pires. Et je vous avoue que tout le monde est assez tenté par un usage encore inédit de la force. Une sorte de psychose collective s’est emparée d’eux. Ils pensent que la solution ne peut venir que d’eux-mêmes et qu’il est temps d’agir sur les événements plutôt que de les subir. Ne vous y trompez pas, c’est un état d’esprit qui se répand dans les petites colonies précaires, isolées en pleine campagne, mais qui est encore inconnu dans les colonies très structurées et avancées comme Arrochelle : Dès le départ, cela pose un problème de communication.  

     

      SAS26-52--800x600-.jpg

     -        Myrmécias : Bien sûr, ils ont toujours peur des Grands. Mais ils commencent à transcender cette peur en une paranoïa agressive qui leur fait lâcher les freins de la prudence la plus élémentaire, leur fait oublier des enjeux plus larges que leur petite vie locale… Qui leur fait même oublier la réalité de notre taille et de notre réelle impuissance dans un monde fait pour les Grands !... Voilà ce que j’ai pu constater après 6 mois passés à les étudier. Je… Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous dire que les propriétaires du château ont disparu depuis 2 jours…

     

     SAS26-53--800x600-.jpg

     -        Danlo : Comment, « disparu » ?!

    -        Myrmécias : Von Bulot a lui aussi des engins de reconnaissance.  Ils ont paraît-il observé au milieu de la nuit l’intervention des pompiers dans le pavillon nord, celui qui est habité. Plusieurs Grands ont été emmenés sur des civières. De loin, perché sur un pan de mur en ruine, je n’ai pu discerner que la ronde des lumières des ambulances sur les façades… Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je pense de plus en plus que les hommes de Von Bulot n’ont pas fait qu’observer de loin et envoyer un rapport. Ils sont sûrement à l’origine de cet incident qui a peut-être coûté la vie aux Grands…

     

    SAS26-54--800x600-.jpg

      -        Danlo : …Je vois… Que diriez-vous d’aller enquêter sur place ? Nous trouverons bien une fenêtre ouverte…

     

    SAS26-55--800x600-.jpg

     

     Pendant ce temps, le vaissseau est mis en pré-alerte. Corridor 9, niveau C. 

     

    SAS26-000000.JPG

    -     Danika : C'est fou, cette histoire ! Vous avez entendu ? Le Grand avait un appareil-photo. Il essaie peut-être de réunir des preuves avant de vendre son scoopà la presse.

    -     Professeur Chardonville : Ces captures de colons sont tout aussi inquiétantes... Mais ça fait des semaines que ça dure, c'est un peu long pour lancer un scoop de cette taille... Si je puis dire... J'ai une idée curieuse en tête, et je n'arrive pas à m'en débarrasser... Allons voir Monsieur Kernogel, il faut vérifier ça !

     

    Colonie souterraine des anciennes écuries du château - 14h20.

     

    dsc05239-1.jpg

     

    dsc05238-1.jpg

     

    SAS26-59BIS (800x600)

    -      Von Bulot : C'est parfait. combien de temps avant que la quantité d'explosifs prévue soit produite ?

    -     Le technicien : Encore 72 heures, en travaillant jour et nuit. Il faudra sans doute réquisitionner d'autres colons... 

    -      Von Bulot : Ce n'est pas un problème. Continuez.

    -      Le major :  Colonel, la station d'observation signale un Gecko en vol vers le pavillon nord, le logement des propriétaires.

     

     SAS26-60.jpg

    -     Von Bulot : Déjà ? Ils n'ont pas traîné... N'ayons pas d'inquiétude. Ils ne trouveront rien. La police des Grands a dû enlever tous les aliments susceptibles d'avoir provoqué l'empoisonnement.

    -      Le major : En tout cas, cela prouve que ce commandant ne lâchera pas l'affaire comme ça. 

    -     Von Bulot : Certainement... Donc, il est temps de lui faire deux démonstrations : une de notre force et une de la confiance de notre peuple. Nous allons nous montrer de bonne composition et accueillir une délégation du Sagarion demain. Un petit meeting fera du plus bel effet. Je vais écrire un discours ce soir.

     

    SAS26-58.jpg

    -      Von Bulot : De votre côté, faites suivre discrètement ce Gecko, on ne sait jamais. Soyez prêts à neutraliser ces intrus s'ils trouvent quelque chose... Le Sasgarion n'osera pas réagir et nous attaquer : Une guerre, ça fait du bruit ! Où en sommes-nous de l'opération David-et-Goliath ?

    -     Le major : Pour ce qui est de ce Grand photographe, notre piège est en place. Dès qu'il réapparaîtra, nous enverrons les leurres.

    -     Von Bulot : C'est parfait. Nous avons besoin d'un vrai succès sur ce coup-là. Pour marquer les esprits dans les mini-nations et redonner un bon coup de fouet à tout ça !

    -     Le major : Les gens ici attendent surtout de meilleures conditions de vie. Si le château retourne à l'abandon, nous pourrons revoir le soleil en sécurité. La mise en faillite du domaine et l'arrêt des visites sont déjà un bon début...

     

    SAS26-59.jpg 

     -          Von Bulot : C'est clair ! Nous en avons tous marre de vivre chichement, terrés comme des blattes dans un bout de cave ! Pour autant, votre commando de sabotage ne doit rien perdre de son expertise. Il faut continuer à intervenir sur la plomberie, et surtout les installations électriques. Maintenant que tout est éteint, nous ne provoquerons plus d'incendies dans les deux pavillons. Alors, profitez-en, lâchez-vous !

     

    SAS26-56.jpg 

    -     Von Bulot : Au travail, messieurs ! Tenez-moi informé de tout ce qui se passe. 

     

    SAS26-57.jpg

      -       Le domestique : Monsieur le Colonel désire-t-il déjeuner ?

    -        Von Bulot : Bien sûr ! Les complots, ça donne faim ! Et vous me ferez couler un bain, aussi. 

     

    Vers où le jusqu'au-boutisme des colons mini-sellois les emmènera-t-il ? Au moins jusqu'au 27ème épisode !  

     

     A SUIVRE...

      

     SAS27-71.jpg


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires