•  Cet épisode conclut la saison 5, qui commence à l'épisode 32, "Le message de la medium".  C'est une histoire unique qui se déroule du début à la fin, contrairement aux autres saisons. Mais je vous invite à regarder également la Saison 4, que j'aime bien. Et bien sûr la Saison 3... Enfin, bon, elles peuvent se lire indépendamment et dans n'importe quel ordre. Ou pas.

    Nos mini-héros et leur Cité Volante Miniature, qui doivent une partie de leur inspiration à l'ambiance de ma série SF préférée, "Cosmos 1999", poursuivent la quête du mystère de leur existence. Sont-ils rêve ou réalité ? En attendant, ils s'en prennent encore plein la tronche, parce qu'une quête, même très intime, n'est jamais facile quand on la prend au sérieux.

    Comme toujours, l'histoire se déroule dans le plus parfait amateurisme photographique et avec le souci de recycler tous les petits objets qui traînent. On peut le dire, en plus d'être un excellent dérivatif aux névroses, à la timidité et au décalage avec le réel, cette série  est aussi absolument écodurable !

     

    Merci aux lecteurs qui suivent les aventures du mini-monde daniélien, de leur soutien, en particulier ceux avec lesquels je corresponds régulièrement ou que je connais, et qui m'inspirent aussi (ils ont tous leur mini-avatar dans ce monde étrange et très personnel... Euh, part Sabrina, Auriélien, Amanda, etc, mais ça va venir !).

     

    Daniel B.

     

     

    Forêt vosgienne,  18H00 

     

     

    SAS39.1

     

    SAS39.2.jpg

     

    -      Swiichhhhh !    Swiichhhhh !

     

    SAS39.3.jpg

     

    -        Enondradel : Qu'est-ce qui vous prend ?!

    -        Pontarloos : Faites-moi plaisir, Amiral : Montez dans cet engin et prenez les commandes.

     

    SAS39.4.jpg

     

    -      Pontarloos : Qu'est-ce que c'est que ce décor à la con ?!

    -      Enondradel : Vous êtes dans une série à petit budget, mon vieux.

     

    SAS39.5.jpg

     

    -      Pontarloos : Décollez !!

     

     

    SAS39.12--2-.jpg 

     

    -     Le garde : Pontarloos et son assistant nous ont attaqués avec un fusil paralysant... Je crois qu'ils ont enlevé l'Amiral.

     

    SAS39.13--2-.jpg

     

    -      Danlo : Pontarloos, répondez ! Revenez tout de suite !... Qu'est-ce qu'il manigance ?!

    -      Chardonville : Il se cherche un monde... Le nôtre ou celui des Guisards, il ne sait pas encore... Il croit toujours qu'il est un savant indispensable et qu'il contrôle les événements.

    -      Danlo : J'espère qu'il va contrôler au moins l'hélicoptère... Dydrar, on décolle et on les rattrape.

     

     

    SAS39.6.jpg

     

    -      Pontarloos : Les Juges Guisards m'ont doublé...

    -      Enondradel : C'est agaçant, cette habitude que vous avez de tout ramener à vous. Je ne sais pas quelle discussion vous avez eue avec eux, mais il est clair qu'ils ont des choses plus capitales en tête.

    -      Pontarloos : Oh, mais je ne pense qu'à notre sécurité ! Et à nos chances d'aboutir à une expérience de téléportation fiable et maîtrisée ! Puisqu'ils y font obstacle, nous allons remédier à cela avec cet hélicoptère armé.

     

    SAS39.7.jpg

     

    -      Enondradel : Vous voulez faire sauter le ballon et le Déterminateur ! C'est criminel ! Nous ne faisons pas ça !

    -      Pontarloos : Hé,! Hé ! Quoi ? Vous ne vous défendez jamais ? Vous ne faites jamais usage de votre si bel arsenal pour écarter un danger ? Votre Commandant s'est laissé endormir par Harncaliu, c'est évident. Il vous conduit maintenant droit à votre perte, et vous allez attendre que ça se passe ? Il est temps au contraire... Euh... De faire preuve d'audace et d'un certain sens des priorités...

    -      Enondradel : Sans moi. Nous remontons vers le Sasgarion, comme prévu.

     

    SAS39.8.jpg

     

    -      Pontarloos : Noon ! Lâchez ça ! On va tous crever si on les laisse faire, vous ne comprenez donc pas ?!

    -      Enondradel : Laissez-moi piloter ! C'est qui l'Amiral, ici ?!

     

    SAS39.9.jpg

     

    -      Enondradel : Andouille, vous allez nous tuer !

     

    SAS39.10.jpg

     

    -      Enondradel : AÏE !!

     

    vaches_brunes.jpg

     

    SAS39.11.jpg

     

    vache-portrait.jpg

     

    vache.jpg

     

    -      MEUUUUUUUH !!!

     

    SAS39.12-copie-2.jpg

     

    -      HAAAAAAAAAA !!!!!

     

    SAS39.13.jpg

     

     

    SAS39.14.jpg

     

    -      Danika : L'hélicoptère de l'Amiral a disparu !

    -      Voix synthétique de l'OVMD (Ordinateur de veille médicale à distance) : Philippe Enondadel, Amiral ; Lons Pontarloos, attaché à la Section Scientifique ; Pip Saint-Claude, attaché à la Section Scientifique : arrêt simultané de toutes les fonctions vitales.

    -      Danika : ...L'Amiral est mort ?...

    -      Danlo : Philippe...

     

     

    SAS39.15.jpg

     

    -      Danika : D'après le rapport automatique des dernières minutes de l'enregistrement de vol, Pontarloos voulait attaquer le ballon dirigeable des.Guisards... Ils se sont battus, ils ont perdu le contrôle de l'appareil et ont été écrasés par... une vache.

    -      Danlo : Nous avons frôlé la catastrophe... Philippe nous a tous sauvés, les Guisards et nous.

    -      Danika : ...Parce que tu es toujours persuadé qu'il faut leur faire confiance... Elle est peut-être encore à venir, la catastrophe.

     

    SAS39.16.jpg

     

    -      Dydrar : Nous arrivons sur la piste 2, qui vient de se libérer. Nous sommes les derniers à rentrer.

     

     

     

     

      SAS39.17--2-.jpg

     

    SAS39.18.jpg

     

    SAS39.19.jpg

     

    -      Marnagon : Nous y sommes presque. Un dernier effort de concentration et nous aurons pris le contrôle de la Cité Volante. Le Commandant a été de parole. C'est la première fois que nous faisons un transfert si ambitieux, avec un objet si gros : plus de 4 mètres de long, 1,5 en largeur et en hauteur... Et près de300 mini-âmes d'un coup ! Quel succès fantastique ! J'aurais adoré revenir au Familistère aux commandes d'une si merveilleuse machine !... Mais les choses étaient assez périlleuses et compliquées comme ça. Vous avez l'air fatigué ?

     

    SAS39.20.jpg

     

    -      Harncaliu : Mmoui.... Un peu marre de ce boulot. Au retour, je vais claquer ma démission et me remettre à la peinture. Nous allons  retrouver l'équilibre de notre monde, c'est vrai, mais j'espère au moins qu'ils rejoindront le leur. Nous aurons tout fait pour ça réussisse.

    -      Marnagon : De toute façon, si ça foire, ils ne vont pas revenir se plandre. Vous êtes trop émotif, mon ami.

     

     

    SAS39.41.jpg

     

    -      Marnagon : Tiens, ils vous ont livré des souvenirs ?

    -      Harncaliu : Un cadeau de l'Amiral Enondradel, un présent bien plus précieux que le Sasgarion : Un condensé de l'histoire du monde dans les 90 prochaines années, et de quelques technologies du futur, essentiellement dans le domaine médical... et celui des transports aériens. Le prix audacieux de la confiance mutuelle.

     

     

    A bord du Sasgarion, au soir de cette incroyable journée...

     

    SAS39.21.jpg

     

    -      Danlo : Le processus est en cours. Nous ne risquons rien, ils me l'ont promis et je les crois.

     

    SAS39.22.jpg

     

    -     Gytring : Vous leur faites confiance à ce point-là ? 

    -      Danlo : Oui... A peu près... Enfin, on est toujours tenté de douter, bien sûr, mais c'est une peur instinctive injustifiée... Je pense...

    -      Colonel Salicorne : ...Ah. Alors, vous nous demandez de vous faire totalement confiance sur la base du fait que vous, vous faites à peu près confiance aux Juges Guisards... C'est quand même léger.

     

    SAS39.23.jpg

     

    -      Danlo : Ce qui serait léger, ce serait de nous attarder ici : le temps joue contre nous dans cette réalité, nous risquons un peu plus la dissipation à chaque jour qui passe. Je ne tiens pas non plus à ce que nous soyons responsables de la destruction de toute une civilisation.

    -      Danika : C'est une logique qui en vaut d'autres... Comme celle de Pontarloos.

    -      Danlo : Nous sommes des rêves qui vivent, qui voyagent dans le temps et dans d'autres domaines du rêve. Il n'y a pas grand-chose de logique dans tout ce que nous avons connu ces derniers temps... Je me raccroche juste à l'espoir de rentrer chez nous, aussi mince et incertain soit-il. Cet espoir existe quand même.

     

    SAS39.24.jpg

     

    -      Gytring : Et si leur loupiote psychique bleue nous fait basculer dans le néant, on fait quoi ?

    -      Danlo : Si nous allons dans le néant, nous ne nous en rendrons même pas compte. C'est ça l'avantage, le néant c'est facile...

     

    SAS39.25.jpg

     

    -      Chardonville : Nous y sommes, ça commence...

     

    SAS39.26.jpg

     

    SAS39.27.jpg

     

    -      Gytring : ...Quoi... C'est déjà fini ?

     

    SAS39.28.jpg

     

    -      Danlo : Sandra ? Vous avez de bonnes nouvelles ?

     

    SAS39.29.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Oui ! Je reçois de nouveau les signaux du système GPS des Grands ! 

    -      Danlo : Nous serions revenus à notre époque ?... On a un visuel ? L'écran remarche ?

    -      Galkyron : Nous allons survoler une plage... C'est une île !

     

    SAS39.33.jpg

     

    -      Chardonville : Allons bon ! Ils nous ont expédiés à Noirmoutier ou Ouessant !

     

    SAS39.34.jpg

     

    -      Gytring : Euh, ça ne ressemble pas trop à Ouessant...

    -      Galkyron : Qu'est-ce que tu en sais ? Tu y es déjà allé ?

     

    SAS39.36.jpg

     

    SAS39.31.jpg

     

    -     Sandra Matizet : Commandant... J'ai une réponse : nous sommes en plein coeur de l'océan Pacifique, en bordure de l'atoll de Bora-Bora, Polynésie Française...

    -     Danlo : C'est incroyable... Comment une telle dérive a-t-elle pu se produire ? Pourquoi arrive-t-on ici ?

     

    SAS39.33-copie-1.jpg

     

    -      Chardonville : Dites-moi... Ce Grand trop rêveur qui nous a imaginés et créés... Il rêvait peut-être aussi, parfois, de se retirer sur une île déserte...

    -      Danlo : Si c'est vrai, nous sommes bien revenus dans notre domaine du rêve... A un peu moins d'un million et demi de mini-kilomètres de chez nous... 

     

    SAS39.35.jpg

     

    -      Dydrar : Pfou ! On n'aura jamais assez de café et de Smarties en stock pour faire un pareil voyage...

     

    SAS39.37.jpg

     

    SAS39.38.jpg

     

    SAS39.39.jpg

     

     

    Epilogue

     

     

    SAS39.42-copie-2.jpg

     

    -      Tnit-tnit !

    -      Voix de Danika : Bonsoir Olansie, c'est moi...    

    -      Olansie Enondradel : Entrez.

     

    SAS39.43.jpg

     

    -      Danika : Comment vous sentez-vous ? Vous voulez de l'aide ?

    -      Olansie : Je me sens un peu entre deux eaux... Je pensais que le Commandant viendrait le premier me présenter ses condoléances...

    -      Danika : Il doit être en train de chercher ses mots. Il n'est pas doué pour exprimer ses sentiments, Dydrar et moi en savons quelque chose... Mais il est très affecté par la mort de l'Amir... de Philippe. Il l'estimait beaucoup.

    -      Olansie : Ils ont toujours su travailler ensemble à notre survie en milieu hostile, même quand ils étaient en désaccord sur le chemin à suivre... On s'en est sorti, une fois de plus, et c'est grâce à eux... Mais voilà... Mon mari l'Amiral de l'Air d'Arrochelle, né en 1973, est décédé en 1927 à l'âge de 42 ans... Allez comprendre quelque chose. Toute notre vie est tellement absurde, et même, parfois, notre mort... Je crois que je vais me replonger dans le travail : Les Services Généraux vont être très sollicités dans l'état d'isolement prolongé où nous sommes.

     

    SAS39.44-copie-1.jpg

     

    -      Danika : Vous savez que vous pourrez compter sur le soutien de tout monde.

    -      Olansie : Oui, je le sais. Merci... Nous allons tous avoir besoin des autres. Qui sait ce qui nous attend encore ?...

     

     

    SAS39.86.jpg

     

    SAS39.87.jpg

     

     

    SAS39.88.jpg

     

    SAS39.89.jpg

     

    SAS39.90.jpg

     

    SAS39.91.jpg

     

    -      Danlo : Ah. Je vous cherchais.      

     

    SAS39.70.jpg

     

    -      Danlo : La Section Expérimentale est entièrement détruite. Il ne reste rien des installations dédiées aux recherches sur les transferts interdimensionnels qui soit récupérable. C'est désolant.

    -      Eva : Comme ça, on sera moins tenté de jouer avec... J'imagine que cette privation très ciblée est un de ces petits miracles psychiques dont les Juges Guisards sont capables.

    -      Danlo : C'est bien possible... Mais c'est tout le Secteur C qui a subi de gros dégâts. Nous avons près de 10 % du volume habitable du vaisseau à reconstruire ou à réaménager. Ce sera long. En attendant, nous vous avons installés dans ces locaux techniques du niveau G. 

     

    SAS39.71.jpg

     

    -      Danlo : Bien sûr, nous allons améliorer votre confort et vous installer un salon, une salle de bain, même, pourquoi pas une cuisine... J'ai demandé à notre généticienne-décoratrice de vous aider. Elle a 7 jours pour tout changer ici.

     

    SAS39.72.jpg

     

    -      Valérie Amidon : Salut les p'tits loups ! J'ai quelques idées de tissus pour les tapisseries du salon, les canapés et les coussins. Voilà... Pour la salle de bain, des crédences en simili-alu partout, une boule à facettes holographique et au sol, un carrelage brillant qui réalise un compromis de couleurs très tendance, entre chocolat et taupe ardente.

    -      Eva : Euh... C'est tendance où ?...

    -      Valérie Amidon : Et pour le coeur du labo, la cuisine, je...

     

    SAS39.73.jpg

     

    -      Gélagnac et De Clères : NON !! La cuisine, c'est nous !

     

     

    Section Médicale, quelques jours plus tard...

     

    SAS26-3

     

    -      Docteur Simon : Journal de bord de la Section Médicale... Cher Journal... Ainsi, nous étions revenus dans notre dimension. Mais depuis quelques jours, nous voilà confrontés à un étonnant défi, celui de la distance avec nos colonies d'origine... Les liens se renouent quand même peu à peu : Nous avons pu joindre nos Grands Protecteurs par téléphone. Tout le monde, à Arrochelle et dans les autres mini-nations, a été stupéfait par la nouvelle de notre retour et de notre localisation. Il faut préciser que, comme le pensait le Professeur Chardonville, le temps s'est écoulé différemment ici. Dès les premières heures de notre arrivée, les émissions des Grands que nous avons pu capter nous ont appris que nous étions entrés dans l'année 2018, soit presque deux ans après notre départ de Vincennes alors que nous n'avions passé que quelques semaines en 1927...

     

    SAS26-4

     

    -      Docteur Simon : ...Le retour au bercaille sera difficile à organiser. Les Grands font entre eux une collecte. Et Arrochelle leur a transmis des découvertes nanotechnologiques qui vont faire l'objet de dépôts, puis de ventes de brevets... L'idée est de faire venir des Grands à Tahiti en avion et là, d'acheter un bateau qui doit aller chercher notre Cité Volante à Bora-Bora et la ramener en France... Une étonnante et longue opération se met en route, mais il faudra être patients... Cela dit, le contact avec nos proches si lointains, à présent rassurés, est rétabli et nos conditions de vie sur cette île sont absolument paradisiaques. Cela devrait nous aider à tenir le coup, à gérer avec confiance la solitude et de possibles difficultés qui pourraient survenir dans ce milieu inconnu. La bonne humeur est revenue dans l'équipage, mais nous n'oublions pas les épreuves et les pertes terribles que nous avons subies... Nous ne devrons jamais oublier.

    -      Derdrie : Docteur ? Vous comptez enregistrer comme ça toute la journée ? Puisque le service est calme, nous devrions sortir prendre l'air !

    -      Docteur Simon : Ouiiii, vous avez raison ! Profitons de notre étrange bonheur !

     

    SAS39.45.jpg

     

    SAS39.50.jpg  

     

    SAS39.52.jpg

     

    SAS39.53.jpg

     

    -      Ce bébé tortue aime la pomme ! 

    -      C'est tellement mignon quand c'est petit !

    -      Vous voulez l'apprivoiser ? En tant que biologiste marin, je vous le déconseille ! Ne vous attachez pas trop !

    -      Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !

     

    SAS39.54.jpg

     

    -      Danika : Danlo... ça va ?

     

    SAS39.55.jpg

     

    SAS39.57--1280x836---600x392-.jpg

     

     

    FIN DE LA SAISON 5

     

     

    SAS39.56.jpg

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    SAS38.1.jpg

     

      -       Docteur Simon : Journal de bord de la Section médicale, suite... Nous étions donc face à un terrible dilemme : Devions prendre le temps de poursuivre nos recherches et mettre ainsi en danger la réalité dont les Mini-Guisards avaient le contrôle, risquer leur vie et aussi la nôtre dans un univers onirique instable ? Où bien devions-nous accepter de laisser les Juges appliquer seuls et immédiatement leur propre solution, nous en remettre à eux sans la moindre assurance de succès ?  Certes, nous aurions été expulsés de leur réalité, et cela lui rendrait son équilibre. Mais où allions-nous réapparaître au terme du transfert ? Il y avait toujours le risque d'arriver n'importe où sauf chez nous. Celui de n'arriver nulle part, d'être effacés du paysage, coprs et consciences simplement annihilés... Et il y avait aussi le risque qu'une si dramatique conclusion ne soit pas accidentelle : Les juges Guisards essayaient-ils de nous duper et de se débarrasser de nous d'une façon radicale, en apparence si hasardeuse ?  

     

    SAS38.2-copie-1.jpg 

     

    -      Docteur Simon : Quand les premiers éléments recueillis par le Commandant Hédrone furent connus à bord du Sasgarion, les conjonctures allèrent bon train. D'une manière générale, elles étaient pessimistes. Mais il était vrai que cette aventure avait déjà bien mal commencé... 

     

    A bord de la nacelle du ballon-amiral, posé dans la forêt vosgienne.

     

    SAS38.3-copie-1.jpg

     

    -      Marnagon, le Juge Suprême : Depuis ce matin, la situation ne fait que se compliquer, estimé Harncaliu. Mais vous semblez être plutôt sûr de vous. Je vous confie donc la direction de cette pénible affaire.Comment vont-ils réagir, à votre avis ?

    -      Harncaliu : Ce sont des scientifiques. Même s'ils sont bien armés, ils vont commencer par réfléchir et poser des hypothèses. Notre science les intrigue, mais ils ne nous feront pas aveuglément confiance, c'est certain. La journée a débuté par un horrible accident qui a coûté la vie aux 8 hommes de notre ballon de reconnaissance. Leur idée de capturer ce petit engin volant étranger était prématurée et ça a mal fini. Nous devrons prendre le temps de faire les choses nous aussi. Il y a un pli qui me gêne un peu derrière le cou...

    -      Le juge -couturier : Vous gigotez trop. 

     

    SAS38.4-copie-1.jpg

     

    -      Harncaliu : Le savant Pontarloos a demandé audience au Conseil des Juges, il semble vouloir prendre les devants... Nous allons le recevoir. 

    -      Le juge-couturier : Voilà, ça vous va à ravir !

    -      Harncaliu : Merci. En revanche, on va oublier le chapeau.

    -      Le juge-couturier : Pourquoi ? C'est le chapeau qui fait tout.

    -      Harncaliu : Justement, il en fait trop. 

     

    SAS38.5.jpg

     

    -      Marnagon : Il ne faut pas non plus trop musarder, Harncaliu. Le Déterminateur est en charge, il sera bientôt prêt à expulser ces intrus. Les nouvelles ne sont pas bonnes, au Familistère, de même que dans le Jura et dans les Ardennes : Les cas de léthargie se multiplient, il y a déjà des morts... Et ici même, le Juge Dred est tombé fort malade. Le mal se répand ! Et bientôt c'est le vide qui nous aspirera !

     

    Le Sasgarion, laboratoire du Professeur Edmond Gélagnac, 14 heures.

     

    SAS38.6.jpg

     

    -      Eva : Quand je pense que c'est notre arrivée qui est cause de tout ces dégâts... Nos recherches sur la Pensée fondatrice et la téléportation interdimensionnelle, celles de Pontarloos... Nous l'ignorions. Les choses s'accélèrent, d'après ce qui disent les Guisards, c'est grave.

    -      Gélagnac : Eh oui. Nous pensions que notre science, nos technologies et nos gadgets nous donnaient une chance d'appréhender tous les mystères de notre existence et cela au bénéfice de tous. Nous avions tort ! Le mystère du Familistère nous remet brutalement à notre place. Ou plutôt, il va nous y ramener, si tout se passe bien.

     

     

    SAS38.7.jpg

     

    -      Eva : Justement, il y a quelque chose qui me gêne dans l'idée de remettre notre sort entre leurs mains expertes. Nous représentons un danger effroyable pour leur civilisation en tant que rêves étrangers. Il est normal de leur point de vue qu'ils veuillent nous chasser à tout prix. Mais nous ne le connaissons pas vraiment, ce prix. Ils se donnent le titre de "Juges" pour faire passer l'idée de justice, mais qui sait ce qu'il y a réellement derrière ? Qu'est-il advenu de ceux qui nous ont précédés dans cette réalité miniature, quand ils quittaient le Familistère dans un éclair de lumière bleue ?... Fiston, je m'étonne que tu ne sois pas plus prudent que ça !

    -      Gélagnac : Je le suis. Je ne quitterai pas le vaisseau...

     

     

    SAS38.8.jpg

     

    SAS38.9.jpg

     

    -      Pontarloos : Estimés Juges Guisards, je loue sans réserves le degré de pefection auquel vous avez porté la science du contrôle de la Pensée fondatrice des mondes miniatures. Vous avez toute mon admiration, moi qui ai travaillé presque toute ma vie à cette oeuvre ambitieuse et qui suis en capacité d'apporter aux vôtres le complément de mes recherches. Celles-ci ne sont point dangereuses puisque nous sommes du même monde.

    -      Harncaliu : Honorable Pontarloos, elles le sont devenues à partir du moment où vous avez créé un pont entre notre réalité et celle des Arrochelliens. Il nous appartient de résoudre ce problème, sans en attendre de contrepartie.

    -      Pontarloos : Et pourtant, il serait si facile d'en obtenir, des contreparties ! Les Arrochelliens sont un péril pour notre monde. Mais pas leur cité volante... Songez-y : Des technologies qui ont plus d'un siècle d'avance sur les nôtres, des matériaux inconnus, des sources d'énergies nouvelles, des moyens de communication révolutionnaires... Un vaisseau aérien qui renvoit vos placides ballons dirigeables au Moyen-Age !

     

     

    SAS38.10.jpg

     

    -      Pontarloos : Messieurs, je vous offre le Sasgarion !

    -      Harncaliu : Comment pourriez-vous nous offrir quelque chose qui ne vous appartient pas ?

    -      Pontarloos : Je vous apporte tout ce j'ai appris ces deux dernières semaines à bord. Je vous apporte l'idée de chasser ces rêves intrus en les écartant du vaisseau. Permettez-moi de vous rejoindre et de travailler avec vous ! J'ai encore assez d'influence dans le royaume mini-Suisse et autour pour vous aider à le rétablir et à le pacifier, pour vous aider à unir nos peuples trop dispersés et les faire avancer ensemble.

     

    SAS38.11.jpg

     

    -      Harncaliu : Votre idée est séduidante, mais dangereuse. Comment espérez-vous convaincre les Arrochelliens de se laisser transférer en abandonnant leur vaisseau ?

    -      Pontarloos : C'est très simple : en leur faisant peur. Vous leur avez proposé une négociation ? Faites mine d'engager sans préavis le processus de transfert sur le Sasgarion. Par sécurité, ils feront évacuer presque tout le monde. Vous pourrez aisément cibler ces gens là où ils se regrouperont, au sol. Les derniers occupants du Sasgarion n'auront d'autre choix que de se rendre, je les en persuadrai. Le temps d'obtenir d'eux ce que vous avez besoin de savoir, vous les expulserez ensuite. Ils seront peu nombreux et plus en capacité de vous attaquer. Seulement, il faut agir avant que les Geckos aient fait descendre les membres de l'équipage et redécollé pour organiser une offensive.

     

     

    SAS38.12.jpg

     

    -      Harncaliu : Votre plan a des arguments intéressants, bien qu'il soit risqué.

    -      Pontarloos : C'est le moment où jamais de songer qu'il n'y a pas que du négatif à tirer de cette expérience. De faire preuve d'audace et de voir plus loin que la seule urgence de l'explulsion. Vous avez le droit de tirer bénéfice de cette source constante d'inquiétude et des drames, si cela peut vous donner des chances d'en limiter les risques futurs ! Aidez-moi et je vous aiderai. Nos intérêts sont les mêmes. Moi aussi, je veux protéger mon monde. Je n'en ai pas d'autre...

    -      Les juges : (brouhaha, ils parlent entre eux)

     

     

    16 heures, à bord de Gecko 2.

     

    SAS38.13.jpg

     

    -      Harncaliu : Mademoiselle Diroise, je tiens à vous redire combien je suis navré de cette épreuve que vous avez subie dans la nacelle.

    (Danika ne répond pas et se retourne)

     

     

     

    SAS38.14.jpg

     

    -      Harncaliu : Commandant... Je mesure toute la méfiance que vous devez nourrir envers nous. Tout ce que je vous ai dit est vrai : Le Déterminateur a pour vocation à identifier votre réalité miniature et à vous y renvoyer. Sans autres complications ou manoeuvres connexes... Mais le temps nous est compté, et vous devez retourner à bord de votre vaisseau et attendre que le processus de transfert démarre.

    -      Danlo : Vous ne voulez plus de concertation avec nos scientifiques ?

    -      Harncaliu : Je dois vous avouer que cette proposition n'avait d'autre but que de gagner du temps et de vous apaiser. Il est indispensable que vous ne fassiez rien et que vous laissiez les choses s'accomplir.

    -      Danlo : Votre franchise est à géométrie variable !

    -      Harncaliu : Croyez-le ou non, mais lorsque je vous ments, c'est parce que c'est dans votre intérêt. Tout comme vous, il est de ma responsabilité de définir un ordre des priorités. Et d'agir. Je dois tout faire pour vous convaincre de quitter pacifiquement ce monde sans que la peur ne conduise à des débordements. Et dans cet esprit... Il me paraît assez souhaitable que vous emmeniez Pontarloos avec vous...

     

    SAS38.15.jpg

     

    -      Danlo : Ecoutez... Je suis prêt à vous croire, même si ma logique a du mal à admettre la passivité dans cette situation. Nous avons besoin de certitudes, de faits, et vous n'en avez aucun à nous offrir. Nous demandons simplement un déai. Nous serons discrets, nous irons le plus loin possible.

    -      Chardonville : ...L'éloignement neservira à rien...

    -      Harncaliu : Il a raison... Vous devez renoncer à vous installer que ce soit ici ou n'importe où ailleurs dans ce monde. Votre présence ne ferait qu'apporter le chaos, et pour vous aussi. Nous sommes réunis dans une réalité qui est impitoyable, elle ne se partage pas. Tous ceux qui ne seront pas sur le Sasgarion quand il partira trouveront une mort sinistre... Nous avons déjà vécu cela trop souvent. Je ne souhaite pas que cela vous arrive.

    -      Danlo : ...Très bien. Je fais rentrer mes appareils dans la Cité Volante. Je rassemble mon équipe et nous décollons bientôt. L'Amiral était en route pour rencontrer le Juge Suprême... Je le fais rappeler.

    -      Harncaliu : Merci de votre aide, Commandant. De tout coeur, merci.

     

     

    16H40

     

    SAS38.16.jpg

     

    -      Marnagon : Vous voilà revenu. Nous allons pouvoir commencer ?

    -      Harncaliu : Oui. Dans un premier temps, tout pourrait se passer comme Pontarloos le prévoit. Selon les procédures de sécurité normales à bord du Sasgarion. Mais le Commandant Hédrone devrait garder le contrôle de la situaion...

     

    SAS38.17.jpg

     

    -      Harncaliu : Réunissons les juges.

     

    SAS38.18.jpg

     

    -      Marnagon : Concentrez-vous, mes frères ! Concentrez-vous sur la Cité Volante pour qu'elle franchisse le pont entre les réalités oniriques !

     

     

    SAS38.20.jpg

     

    -      Galkyron : Monsieur Gytring, les Geckos sont rentrés, excepté Gecko 2 et l'hélicoptère n° 1, qui vont bientôt décoller pour nous rejoindre.

    -      Gytring : Soit... La consigne est de ne rien faire, mais de se tenir prêt à agir. Voilà un ordre qui n'est pas facile à interpréter !

    -      Galkyron : Je crois qu'il fait appel à l'arbitrage du bon sens selon la situation qui se présentera...

     

    SAS38.21.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Monsieur Gytring, ça s'agite en bas, on dirait... Un faisceau de lumière monte vers nous depuis la forêt.

     

    SAS38.22.jpg

     

    _      HAAAAAAAAAAAAA !!

     

    SAS38.23.jpg

     

    SAS38.24.jpg

     

    SA38.25.jpg

     

    SAS38.45.jpg

     

    SAS38.46.jpg

     

    SAS27-55.jpg

     

    SAS38.26.jpg

     

    -      Colonel Salicorne : Demandez un rapport des dommages à toutes les sections !

     

    SAS38.27.jpg

     

    -      Brandoren : Ici la Navigation. Les moteurs sont au minimum. Nous risquons de tomber !

     

     

    SAS38.37.jpg

     

    -      Argawaen : Ici la Section Energétique. Nous passons sur les batteries solaires de secours.

     

     

    SAS38.28.jpg

     

    -      Galkyron : Il y a un incendie dans le laboratoire de haute sécurité, celui de la machine de téléportation. J'ai isolé le secteur et la dépressurisation est en cours. Les communications avec l'extérieur sont coupées, ainsi que le radar. Pas d'autres dégâts majeurs signalés, mais nous sommes immobilisés dans le ciel. Je ne sais pas pour combien de temps.

    -      Gytring : Si le vaisseau est en danger de s'écraser, on n'a pas le choix ! Donnez l'ordre d'évacuation pour toutes les personnes figurant sur les listes 1 et 2.  Seules restent à bord les équipes prioritaires. Envoyez les Geckos rejoindre le

    commandant.

     

    Evacuation

     

    SAS38.29.jpg

     

    SAS38.30.jpg

     

    SAS38.31

     

    -      Docteur Simon : Allez ! Tous ceux qui ne sont pas moi ni le Docteur Trocadéro doivent quitter le vaisseau !

     

    SAS38.32.jpg

     

    -      Docteur Simon : Vous aussi, Derdrie !

     

    SAS38.33.jpg

     

    SAS38.34.jpg

     

    SAS38.35.jpg

     

    SAS38.36.jpg

     

    SAS38-00.jpg

     

    SAS38.38.jpg

     

    SAS38.39.jpg

     

    SAS38.40.jpg

     

    SAS38.41-copie-1.jpg

     

    -      Gélagnac : C'est trop tard ! Celui-là s'en va aussi.

    -      Valleuse : Eva !

     

    SAS38.42.jpg

     

    -      Eva : Qu'est-ce que vous faites encore là ? Je vous croyais partis avec le reste de la Section Scientifique !

    -      Valleuse : Nous nous sommes perdus !

    -      De Clères : C'est de sa faute.

    -      Valleuse : Nous ne sommes pas encore très habitués à ce vaisseau...

    -      Eva : Les Geckos sont tous partis ?

    -      De Clères : On nous a dit qu'il en restait deux à l'avant.

     

    SAS38.43-copie-1.jpg

     

    -      Gélagnac : Allons-y, venez !

     

     

     

     SAS38.51.jpg

     

    -      Dydrar : On attend quoi ? 

    -      Danlo : L'Amiral. Son hélicoptère s'est pris une fougère, mais il a fini par atterrir entier. Je dois lui parler d'urgence, alors on le ramène à bord.

     

    SAS38.52.jpg

     

    -      Dydrar : Tiens... Il n'y a plus de contact avec le Sasgarion... Je ne capte même pas son signal automatique d'identification. Pourtant, si on en croit le radar, il est toujours là.

    -      Danlo : Qu'est-ce qui se passe encore ?...

     

    SAS38.53.jpg

     

    SAS38.54.jpg

     

    -      Danlo : Danika, avons-nous des rappports ?

    -      Danika : Bin non, tu sais bien...

    -      Danlo : ...Des rapports du Sasgarion... On n'a plus de contact.

     

    SAS38.55-copie-1.jpg

     

    -      Danika : C'est vrai... Il est dans une sorte de perturbation magnétique qui occulte les signaux. Mais tous les Geckos ont quitté le vaisseau !

    -      Danlo : Evacuation totale. L'onde du Déterminateur agit déjà et elle a semé la panique ! On peut joindre les appareils ?

    -      Danika : Maintenant, oui. A toi.

     

    SAS38.56.jpg

     

    -      Danlo : Ici le Commandant, je m'adresse à tous les pilotes ! Vous devez retourner à bord tout de suite !

    -      Un pilote : L'ordre d'évacuation a été donné par le Poste Principal ! Il est aussi question d'attaquer ensuite le ballon.

    -      Danlo : J'annule cet ordre ! Je vous en prie, faites-moi confiance et ramenez tout le monde à bord. Et ne faites rien d'autre tant que je ne suis pas revenu ! Dites à Gytring et Salicorne que tout danger est écarté ! Le personnel doit rentrer à la base et attendre les instructions.

     

    SAS38.58.jpg

     

    SAS38.59.jpg

     

    SAS38.60.jpg

     

    SAS38.57.jpg

     

    -      Danlo : Rappelez les gardes qui sont dehors. On décolle maintenant.

    -      L'officier : Pontarloos vient de sortir.

    -      Danlo : C'est bien le moment d'aller se promener ! 

     

     

    SAS38.47.jpg

     

    -      Hello Professeur Gélagnac !

    -      Hello Kitty !

     

     

    SAS38.48.jpg

     

    -      Ici le Poste Principal ! L'ordre d'évacuation est annulé ! Tout le personnel doit regagner son poste et attendre les instructions ! Les personnes se trouvant actuellement dans le Secteur C doivent y rester en raison d'un incendie qui s'est déclaré dans les niveaux inférieurs. Le secteur est hermétiquement clos jusqu'à la levée de l'alerte ! Merci.

     

    SAS38-jpg

     

    -      Gélagnac : Nous voilà bien ! On en a pour un moment.

     

    SAS38.50.jpg

     

    -      Eva : Tu fé koi ?

    -      Gélagnac : J'appelle la Section Cantoche pour voir si on peut nous livrer des pizzas.

     

     

    A SUIVRE...

     

     

     

    Bientôt, la suite du programme...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires