•  

     

     

    COT3.50.jpg 

     

    COT3.30.jpg

     

    COT3.31.jpg

     

    COT3.32.jpg

     

    COT3.1.jpg

     

    COT3.2.jpg

     

    COT3.3.jpg

     

    -      Gytring : Bravo ! Vous nous avez épatés !

    -      Danlo : Ce qui sera épatant, c'est si on s'en sort... Nous pouvons maintenant contrôler les fusées à air comprimé à l'avant, on peut augmenter ou réduire notre vitesse, mais pas de commandes de navigation, pas de gouvernail... Nos capacités de manoeuvre s'arrêtent là. Je ne sais pas où on va, mais on y va chichement.

     

     

    COT3.4.jpg

     

    -      Gytring : Nous volons en ligne droite, la vitesse est stable. Au rythme actuel et si les vents sont cléments, nous devrions atteindre le rivage nord-est du Cotentin dans moins de 48 heures. Même décapité, le Sasgarion se comporte mieux qu'on pouvait l'espérer.  Dans quelques heures, nous serons hors de portée des Geckos, une fois que les trois qui viennent d'arriver seront repartis, avec de nouveaux passagers, et que nous aurons récupéré nos quatre appareils. Le vaisseau le plus proche est "Le Normandie", mais il se trouve... En Normandie. Il ne pourra pas nous rejoindre avant demain midi. A ce moment-là, nous serons au-dessus de la manche, plus éloignés de toute terre que nous ne l'avons jamais été. Nous sommes seuls. Au moins, l'incendie commence à diminuer en intensité et la température à l'avant a beaucoup baissé.Les soucis sont concentrés sur le niveau A, ce qui est un progrès.

    -      Danlo : Combien de personnes à bord après ce dernier départ ?

    -      Gytring : J'ai mis les passagers et les employés qui étaient dans le salon en priorité sur la liste, mais il n'y a pas encore assez de place pour tout le monde. En tout, nous serons 171, dont 149 personnes des sections Technique, Médicale et Sécurité. C'est l'effectif minimum pour continuer à faire fonctionner le Sasgarion dans son état actuel.

     

     

    COT3.5.jpg

     

    -      Chardonville : Que dit la météo des prochains jours ?

    -      Sandra Matizet : C'est assez calme, avec des vents de sud-ouest de 15 à 30 km/h.

    -      Chardonville : 15 à 30 km/h, à cette distance de la cible, c'est suffisant pour nous faire rater le Cotentin, si nous ne parvenons pas à corriger la dérive. Et après, il n'y aura plus de terre à l'horizon...

     

     

    COT3.6.jpg

     

    -      Gytring : Il y a un moyen de compenser : Incliner le vaisseau de quelques degrés sur bâbord pour exploiter la poussée des boosters ventraux. On devrait pouvoir maintenir notre trajectoire. Et si le vent tourne, eh bien on fera comme d'habitude, on s'adaptera... Ce ne sera pas très confortable, mais le temps qu'on arrive à connecter toutes les commandes au Poste principal, je ne vois rien d'autre... Danlo, vous en dites quoi ?

    -      Danlo : C'est un excellent plan. Je suis à votre disposition si vous avez une affectation pour moi.

     

     

    COT3.7.jpg

     

    -      Gytring : Oui... Je vous donne une équipe de pompiers et de techniciens. Puisque le centre de contrôle des machines n° 1 du niveau G est de nouveau accessible et opérationnel, vous pourriez prendre la direction des opérations et des travaux à l'avant. Tout est sans doute détruit, mais vous trouverez peut-être des choses récupérables et des bonnes nouvelles pour notre sauvetage...

     

     

     

    15 juillet, 3h20.

     

     

    COT3.33.jpg

     

    -      Le pilote : ici Gecko 9, embarquement terminé, prêt au décollage.

    -      Voix de Sandra Matizet : Vous avez l'autorisation, Gecko 9. Bon voyage.

    -      Le pilote : Bien reçu. Bon courage à vous tous.

     

     

    COT3.34.jpg

     

    -      Chardonville : Le vôtre, c'est Gecko 21. Le dernier départ pour Arrochelle. Ne le ratez pas.

    -      Professeur Gélagnac : Les appareils du vaisseau vont bientôt rentrer. Vous devriez évacuer aussi.

     

     

    COT3.35.jpg

     

    -      Chardonville : Ils ne seront pas suffisants. Et puis les faire revenir était déjà très risqué. Vous faire décoller aussi, d'ailleurs. D'habitude, on ne fait pas voler ce genre d'engins de nuit, au-dessus de la mer et sur une si longue distance. Nous avons déjà largement dépassé les limites de sécurité.

    -      Danika : Il vaut mieux les garder ici en réserve, comme ultime secours.

    -      Eva : L'ultime secours, c'est peut-être maintenant. A tout moment, le vaisseau peut tomber en piqué dans la mer, il sera impossible d'amener les Geckos sur les pistes. Et pourtant, vous avez tous l'air de vouloir rester sur le Sasgarion... Qu'est-ce que vous avez derrière la tête ? Vous voulez le sauver ? Parce que vous avez laissé trop de vous-même, de votre vie, de vos émotions ici ? Ce n'est pas raisonnable... Mais j'ai le sentiment que vous allez réussir. 

     

     

    COT3.36.jpg 

     

    -      Chardonville : Je crois qu'il n'y a encore rien de bien défini... Nous verrons bien. Tant qu'on pourra essayer de faire quelque chose, tant que nous aurons ce pouvoir, nous essaierons.

     

     

     

    16 juillet 2022, 4h20 du matin. Cabine du Commandant Danlo Hédrone et du Lieutenant Dydrar Diderot, section résidentielle des officiers, niveau B, corridor 18.

     

     

    COT3.16.jpg  

     

    COT3.17.jpg

     

    -      C'est vrai que j'ai l'accent qui roule
    des chansons qui roucoulent
    C'est vrai, c'est vrai

    -      Danlo : Aaaah !!

     

     

    COT3.18.jpg

     

    -      C'est vrai que je suis italienne
    de naissance égyptienne
    C'est vrai, c'est vrai
    Mais j'préfère Joséphine à Cléopatre
    Ménilmontant aux caves du Vatican

    -      Danlo : Saloperie de radio-réveil ! Lumière !!

     

     

    COT3.19.jpg

     

    -      Comme le disait la Mistinguett
    je suis comme le Bon Dieu m'a faite
    et c'est très bien comme ça

    -      Danlo : Il s'éteint pas ! Je sais : je vais le jeter dans les toilettes !

     

     

    COT3.20.jpg

     

    -      On dit depuis bientôt plus de vingt ans
    que je ne passerai pas le printemps
    On peut bien dire ce qu'on voudra
    je ne serai pas Dalida si j'n'étais pas comme ça

     

     

    COT3.21.jpg

     

    -      Danlo : Euh... C'est pas ma salle de bain, ça... Mince ! Une des soeurs Yolanda Minilida !? Qu'est-ce que vous faites sur le mur ? Vous êtes rentrée à Arrochelle ! Qu'est-ce qui se passe ici ?!

    -      Yolanda Minilida  : Je ne suis pas vraiment là. Vous êtes en train de rêver ! Moi aussi, d'ailleurs ! Tiens, essayez, c'est facile.

     

     

    COT3.22.jpg

     

    -      Yolanda Minilida : On m'a envoyée sur le plan astral pour vous délivrer un message : "Laissez Joddel Gytring prendre votre place".

    -      Danlo : Quoi ?

    -      Yolanda Minilida : C'est ça, le message. "Laissez Joddel Gytring prendre votre place" ! Il paraît que c'est important pour l'avenir. Oui, parce que, logiquement, vous devriez en avoir un, d'avenir. Enfin, c'est pas moi qui le dit.

     

     

    COT3.23.jpg

     

    -      Danlo : Mais... C'est idiot ! Joddel est déjà commandant du Sasgarion, enfin, ce qu'il en reste. Et il s'en sort très bien, je ne suis pas jaloux ! Je n'ai aucune intention de le virer, ni maintenant, ni plus tard si on s'en sort ! Je ne serais pas Danlo Hédrone si j'étais comme ça !

    -      Yolanda Minilida : Ne pinaillez pas, moi je fais la livraison, c'est tout ! Vous devez aider Gytring, ou lui foutre la paix, j'en sais fichtre rien... C'est bon pour la suite, c'est tout ce que je sais. Vous savez, ce genre de message, c'est jamais très clair, ni très précis ! Bon, je dois repartir. Vais pas rarder à me réveiller pour aller pisser.

     

     

    COT3.26.jpg

     

    COT3.27.jpg

     

    -      Antonitali : Continuez ! On aura bientôt besoin de vous ! Rien ne finit dans le Cotentin... Au contraire, tout commence...

     

     

    COT3.25.jpg

     

    -      Le crabe : Ne vous découragez pas ! La mer, vous n'avez pas fini de la voir, oooh non !

     

     

    COT3.28.jpg

     

    "Je ne me souviens plus du tout des circonstances
    Mais vous m'avez dit
    Tu as eu de la chance, de la chance
    La mort à marché si près de moi
    Que j'ai même fait un petit pas
    Vers l'autre bord
    J'ai ouvert les yeux tiens la vie recommence
    J'ai eu dans les yeux d'un coup le ciel immense
    De la chance

     

    Je suis amoureuse de la vie
    Et c'est bon d'embrasser la vie
    Chaque minute de ma vie
    Je fais l'amour avec la vie
    Puisque rien de rien dans la vie
    N'est plus important que la vie
    Que la vie"

     

     

    COT3.29.jpg

     

    "Et quand je mets une nouvelle robe
    Je mets vraiment une nouvelle robe
    Et quand je croque une pomme
    Je croque vraiment une pomme
    Puisqu'aujourd'hui...

    Je suis amoureuse de la vie
    Et c'est bon d'embrasser la vie
    Chaque minute de ma vie
    Je fais l'amour avec la vie
    Moi qui sombrait vers l'infini
    Je suis là et c'est Dieu merci
    Pour t'aimer et danser
    Toute la vie."

     

     

     

    COT3.80.jpg

     

    COT3.78.jpg

     

    COT3.79.jpg

     

    -      "Le dormeur doit se réveiller."

     

     

    COT3.24.jpg

     

    -      Danlo : ...?!...

     

     

    16 juillet, 10 heures

     

     

    COT3.42.jpg

     

    COT3.43.jpg

     

    -      Amiral Bonnesauge : Selon nos traditions, nous rendons les corps de nos amis aux éléments de la nature. Que la mer les reçoive et soit leur ultime repos.

     

     

     

    COT3.44.jpg

     

    COT3.45.jpg

     

     

    COT3.37.jpg

     

    -      Gytring : La bonne nouvelle, c'est que la moitié avant est certes dévastée, il manque même des morceaux, mais elle est entièrement refroidie. On peut maintenant accéder à tous les périmètres détruits, quand ils sont accessibles.

     

     

    DSCN2043--1024x768-.jpg

     

    COT3.38.jpg 

     

    -      Sandra Matizet : Messieurs les Commandants, le Normandie arrive enfin à notre hauteur. Il a fait décoller ses deux Geckos pour commencer l'évacuation du navire. La nouvelle liste comporte 68 noms.

    -      Gytring : Bien... Appelez ces personnes au rassemblement aux pistes 2 et 3. Répartissez-les par ordre alphabétique.

     

     

      16 juillet, 18 heures.

     

     

    COT3.39.jpg

     

    -      Gytring : Voilà, il reste une centaine de personnes à bord... Il fait très beau, la mer est calme, lisse comme un linceul... Et nous sommes encore à 5 heures de l'objectif. Les réparations sont presque au point mort, nous avons fait tout ce qui était possible... Alors il reste une grave décision que nous n'avons pas encore prise. Soit on refait deux voyages avec nos Geckos, on abandonne le navire et on le laisse s'abimer en mer après avoir fait sauter les machines... Soit on continue et on s'écrase avec lui sur la plage...

    -      Danlo : On peut aussi ne pas s'écraser. Et gagner cette partie. Une fois de plus.

     

     

    COT3.40.jpg

     

    -      Gytring : Vous savez... J'ai envie de le sauver, le Sasgarion. Comme si c'était ma maison. D'ailleurs, je ne me suis jamais senti davantage chez moi ailleurs qu'ici...

    -      Danlo : Nous sommes d'accord. Mais il faut demander l'avis du personnel. Si nous restons avec un effectif suffisant, nous pourrons tenter d'échouer le navire sur le rivage, là où il sera récupérable par les Grands. Joddel, on va le sauver, le Sasgarion, il le mérite ! Si sa toute dernière mission c'est de se sauver lui-même, et donc nous aussi, on va la réussir, la mission !

     

     

    A bord du "Normandie".

     

     

    COT3.57.jpg 

     

    -      Le Commandant Dermont : ...Quoi ?! Ils sont volontaires ?!

    -      Le lieutenant : Oui. L'équipage du Sasgarion veut rester à son poste pour amener le navire à la côte. L'Amiral a décidé de rester aussi... Les Grands sont en route pour les attendre au point de rendez-vous prévu. Le Commandant Gytring vous demande de l'escorter jusqu'à... Jusqu'à l'atterrissage...

     

     

    COT3.58.jpg

     

    -      Dermont : Evidemment on va l'escorter !! Ils sont tous malades !! On galope pour les rejoindre et les sauver, et eux, ils nous disent "oh bin, finalement, non" ! Insensé ! On dirait que cette histoire les passionne !

     

     

    COT3.59.jpg

     

    -      Garyegon : Nous avons installé des branchements vers les fusées latérales tribord, et ça marche. Nous pouvons corriger notre dérive et cibler plus facilement un lieu en particulier... Il tient le coup, le Sasgarion ! Personne n'aurait parié là-dessus, sauf nous, bien sûr !

     

     

    COT3.60.jpg  

     

    -      Gytring : Le Cotentin, Messieurs !... C'est la côte est, dans la zone qui nous intéresse. Les Grands nous conseillent la plage de Brévy, près de Maltot, au sud de Barfleur... Elle est facilement accessible en voiture. D'ailleurs, le camion qui doit récupérer l'épave est déjà sur place. Nous allons y arriver de nuit, ce qui est une bonne chose, maintenant que les radars remarchent. L'idéal serait de se poser ici, entre minuit et 3 heures, ce sera évidemment plus discret...

    -      Danlo : C'est un peu curieux de dire ça... mais, là, pour le coup, nous allons trop vite. Il faut ralentir et retarder notre sauvetage si nous voulons tenter la manoeuvre dans ce créneau. A condition de ne pas avoir de nouvelles avaries.

    -      Garyegon : Le navire tiendra, je vous le garantis. Il n'est pas encore une épave ! Nos équipes ont accompli des prouesses depuis deux jours.

     

     

    16 juillet, 23 heures 30.

     

     

    COT3.51.jpg

     

    COT3.62.jpg

     

    -      Gytring : On y est presque... On voit super bien les lumières sur la côte...

    -      Chardonville : Le vaisseau répond bien, mais l'atterrissage va être très délicat.

     

     

    COT3.63.jpg 

     

    -      Gytring : Ici le Commandant, je m'adresse à tout le personnel !

     

     

    COT3.63BIS.jpg  

     

    -      Gytring : C'est le moment de vérité. A 23h50, le Poste principal commencera les manoeuvres d'approche vers le site qui a été choisi.

     

     

    COT3.64.jpg 

     

    COT3.65.jpg

     

    -      Gytring : Je suis le premier à être étonné de faire cette annonce, 48 heures après la catastrophe qui nous a projetés au-dessus de la Manche... La Cité Volante s'en est sortie jusque là grâce au courage, à la cohésion, à l'ingéniosité, au sang-froid et à la solidarité de son équipage. Je compte bien que nous soyons récompensés de tous nos efforts...

     

     

    COT3.67.jpg

     

    COT3.68.jpg

     

    -      Gytring : A 0h15, vous gagnerez les 6 compartiments qui serviront d'abris, et qui vont apparaître sur votre écran. Les niveaux de C à H devront être évacués, ainsi que les saspods de l'arrière. Les portes étanches seront fermées à 0h30. L'atterrissage, ou l'échouage, c'est selon, devrait se faire dans les dix à quinze minutes suivantes. Nous ferons tout pour maintenir l'assiette du vaisseau pour que, en cas d'urgence, l'équipage puisse atteindre les Geckos et décoller rapidement.Les équipes de sécurité se tiendront prêtes à intervenir dès que nous aurons touché le sol. Gecko 1 décollera dans 5 minutes pour accompagner notre descente et observer les environs. C'est ce que fera aussi le Normandie. Ce dernier nous signale que les Grands sont là, ils nous attendent. Tout se présente pour le mieux.

     

     

    COT3.66.jpg  

     

    COT3.69.jpg

     

    -      Gytring : Voilà... Je veux tous vous féliciter, et féliciter aussi, en pensée, ceux de nos amis qui ont beaucoup travaillé au sauvetage du Sasgarion et qui sont déjà à l'abri loin d'ici. Et qui espèrent nous revoir... Nous les reverrons très bientôt. Bonne chance à tous.

     

     

    17 juillet, 0h35.

     

     

    COT3.70.jpg

     

    -      Garyegon : Le vaisseau répond bien. Le radar d'atterrisssage ne détecte pas d'obstacles pour le moment.

     

     

    COT3.71.jpg

     

    -      Danlo : Si je peux me permettre... Nous descendons un peu vite.

    -      Gytring : Je trouve aussi. Redressez un peu à l'avant.

     

     

    COT3.72.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Contact avec la plage dans... 20... 19... 18...

    -      Garyegon : Il y a un obstacle ! Un tas de sable par bâbord avant !

    -      Gytring : Trop tard. Redressez encore et coupez la propulsion arrière ! Approche verticale d'urgence !

    -      Sandra Matizet : 11... 10... 9...

     

     

    COT3.52.jpg

     

    COT3.53.jpg

     

    COT3.73.jpg

     

    COT3.54.jpg

     

    COT3.74.jpg

     

    -      Gytring : ...Voilà... C'est fait. Presque vertical...

     

     

    COT3.75.jpg

     

    -      Gytring : Sandra, on a des rapports ?

    -      Sandra Matizet : Non, Commandant, je vous ai dit que j'ai quelqu'un.

    -      Gytring : ...Des rapports d'avarie, Sandra...

    -      Sandra Matizet : Ah ! Non, aucune alerte automatique. Appel à toutes les sections : le vaisseau est au sol et stabilisé. Rendez compte de votre situation.

     

     

    COT3.76.jpg

     

    -      Danlo : On a réussi, Jérôme !!

    -      Chardonville : Ouiii !!... Euh, ça m'étonne, entre nous...

     

     

     

    20 minutes plus tard...

     

     

    COT3.77.jpg

     

    COT3.8.jpg

     

    COT3.9.jpg

     

    COT3.10.jpg

     

    COT3.11.jpg

     

    COT3.12.jpg

     

    -      Danika : Je savais que je te trouverai là...

    -      Homère Diroise : Quel échec... Mon paquebot de luxe a tué 30 personnes.

    -      Danika : Euh... Mais il en aussi sauvé douze fois plus. Aucun autre vaisseau n'aurait tenu dans ces conditions...

     

     

    COT3.13.jpg

     

    -      Homère Diroise : J'ai voulu brûler les étapes, encouragé en cela, dans cette terrible illusion, par le volontarisme du gouvernement... Il nous fallait grandir un peu, nous sentir indépendants et libres dans ce monde qui n'est pas à notre échelle ; il nous fallait trouver des choses pour flatter notre orgueil... Nous avions tort ! Nous n'étions pas prêts...Toute notre technologie et notre belle assurance ne nous ont pas protégés, et nous avons vécu la catastrophe la plus stupide de notre histoire... Nous sommes décidément trop petits et trop fragiles.

     

     


     COT3.14.jpg 

     

    -      Danika : Papa... Je retourne au Poste principal. Les Grands vont s'occuper de la récupération et du transport du vaisseau... Déjà, ils ne seront pas trop de huit pour le soulever et le porter vers la route... L'équipage reste à bord et on va faire le voyage en camion jusqu'à Berck. Ce sera très reposant, pour une fois.Reste avec moi...

     

     

    COT3.15.jpg

     

    -      Homère Diroise : Et tous les autres ?

    -      Danika : Ils sont déjà en route pour Arrochelle, dans la voiture de Madame Lormier. Pauvres Grands !... On leur coûte cher en bonne volonté et en essence !

     

     

    EPILOGUE

     

     

     

    COT3.46.jpg

     

    -      Amiral Bonnesauge : Messieurs... Vous allez pouvoir vous reposer un peu après vos exploits. Vous faites une très bonne équipe, tous les deux, c'est une évidence. Nous aurions dû davantage être attentifs à cela ces dernières années... Je commence tout juste à me glisser dans la peau de mon regrétté predescesseur, qui, de bureaucrate endurci s'est changé en aventurier intrépide avec le temps.

     

     

    COT3.47.jpg

     

    -      Gytring : Madame, vous aurez une décision à prendre au sujet du Sasgarion. Allez-vous le démanteler, ou conserver ce qui reste pour en faire un immeuble scientifique, un musée ou un hôtel dans la serre ?...

     

     

    COT3.48.jpg  

     

    -      Amiral Bonnesauge : Je sais qu'il a fallu deux ans pour le construire... Vos scientifiques, ainsi que les Grands, m'assurent qu'en moins de six mois les parties détruites peuvent être remplacées, le vaisseau restauré et rééquipé... Pour l'instant, je pars du principe que le Sasgarion fait toujours partie de la flotte arrochellienne... Danlo, êtes-vous toujours aussi peu enthousiaste à l'dée de prendre le commandement de l'Enondradel ?

    -      Danlo : Absolument, Madame. Mais c'est parce que je ne sais pas ce que je veux dans la vie. 

     

     

    COT3.49.jpg

     

    -      Amiral Bonnesauge : Alors vous m'assisterez à l'Amirauté, et superviserez la reconstruction de la Cité Volante. Vous, Joddel, pour les six prochains mois, je vais vous arracher au Sasgarion et vous commanderez ce nouveau croiseur d'exploration... Oubliez le rôle d'équipage qui a déjà été constitué par mes services : vous composerez vous-même votre personnel. Je ne serai pas surprise quand je verrai les noms sur la liste... Le lancement sera retardé le temps qu'il faudra. Voilà, Messieurs... Comme d'habitude, je compte sur vous.    

     

     

    COT3.49BIS.jpg

     

    -      Danlo : ..."Laissez Joddel Gytring prendre votre place"... "C'est important pour l'avenir"... Je vois. 

    -      Dydrar : Tu dis quoi ? 

    -      Danlo : I had a dream... 

    -      Dydrar : Et ça parlait de quoi ? 

     

     

    COT3.55.jpg

     

    -      Danlo : De la suite de nos aventures, sans doute... Puisque le Cotentin n'est pas la fin de tout... Au contraire, c'est là que tout commence ! NOTRE vaisseau n'est pas fini, lui non plus ! 

     

     

    COT3.56.jpg

     

    -      Danlo : Viens avec moi, on retourne dans le Grand Salon. Il paraît que le stock de fraises Tagada n'a pas été trop esquinté.

    -      Dydrar : Une chance ! J'ai toujours détesté ces longs voyages en camion. On a plusieurs heures de route à faire, il faut s'occuper et reprendre des forces !

     

     

    FIN 

     

     

    DSCN1607--1024x768-.jpg

     

    DSCN1609--1024x768-.jpg


    votre commentaire
  •  

    Résumé des épisodes précédents :


    ...Euh, en fait, il n'y en a pas, puisque cette petite histoire est née tout à coup de l'envie de faire des mini-Dalida et d'une petite chaussure bleue et or achetée dans une boutique du Marché aux Fleurs. Faisons simplement un petit rappel général de la situation :

    Au début du XXIème siècle, la civilisation miniature se porte très bien, elle est même bien plus avancée que la nôtre dans bien des domaines. Près de 200 000 mini-gens répartis en cinquante nations vivent dans une vingtaine de colonies à travers la France. Ces colonies sont sous la garde des Grands Protecteurs, une confrérie de gens de notre taille qui ont la garde du grand secret depuis des siècles, et qui apportent aussi une aide logistique souvent nécessaire à ces créatures si petites... 


    En 2011, alors que la Cité Volante Miniature "Sasgarion", venue de Savoie, fonde la colonie d'Arrochelle, près de Berck-sur-Mer, le mini-monde fait une découverte accablante : il n'existe pas. Les mini-gens sont les rêves d'un Grand qui se sont imprimés de manière bien fragile dans la réalité. Ils découvrent aussi qu'il existe d'autres réalités, d'autres rêves et donc d'autres civilisations miniatures, parfois étranges ou redoutales.

    Les scientifiques du Sasgarion tentent d'apprivoiser ces forces subtiles de l'imagination créatrice, qu'ils appellent "La Pensée", afin d'entrer en contact avec d'autres mini-mondes... Avant d'y renoncer. La partie était trop dangereuse, un moratoire fut décidé. Les choses purent reprendre un cours normal.

     

    291710_267294076643164_1524686572_n.jpg


    Et pour surveiller que toutes ces dimensions ne s'entrechoquent pas trop, il y a, depuis quelques années, une entité magique et fantasque qui s'appelle : Le Mini-Docteur (Série "La Quête du Sasgarion", saison 2, "La Pensée s'éteint").

     

    Nous sommes dans le Jardin d'Arrochelle, le 17 août 2019.

    Et le Mini-Docteur veille au grain, car un grain approche... Notre mini-héros revient, à bord de sa célèbre Traction interdimensionnelle. 

     

     

    DALI76.jpg

     

    DALI77.jpg

     

    Zzzjjz... Zjzuijjjzzzv... Jjjizz.juvizzzi...

    -      Le crabe : ?...

     

     

    DALI78-copie-1.jpg

     

    DALI79.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Bonjour-bonjour !! Oulah !! Je crois que je me suis trompé : Ce n'est ni le bon endroit, ni la bonne heure. Mais ça par exemple, j'ignorais qu'il y avait des crabes aussi gros dans la Baie d'Authie !

    -      Le crabe : Qu'est-ce que vous croyez ? La journée, on se cache.

    -      Le Mini-Docteur : Je vais vous laisser, pardonnez-moi de vous avoir dérangé, Monsieur !

    -      Le crabe : Non... Mademoiselle.

     

     

    DALI80.jpg

     

    DALI81.jpg

     

    DALI82.jpg

     

    DALI83.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Bonjour-bonjour !! Professeur Jérôme Chardonville, je présume ? Le responsable de la Section scientifique du Sasgarion, votre merveilleuse Cité Volante ! Heureux de vous rencontrer enfin !

    -      Chardonville : Mais... Vous êtes le Mini-Docteur, n'est-ce pas ?! Cela fait pas mal d'années qu'on n'entendait plus parler de vous ?!

    -      Le Mini-Docteur : En effet. J'ai été très occupé ces temps-ci dans des mondes miniatures très tourmentés et je n'ai pu suivre que de loin vos étonnantes et dramatiques aventures... Mais je savais que vous alliez vous en sortir ! On se repose à la campagne, je vois !

     

     

    DALI84.jpg

     

    -      Chardonville : Le Sasgarion est au garage dans la serre, pour sa révision annuelle. Nous sommes tous en vacances forcées... Qu'est-ce qui vous amène ? Forcément quelque chose de grave...

    -      Le Mini-Docteur : Je ne sais pas encore. Mais j'ai dans l'idée que je vais avoir du boulot pour vous ! En attendant, cher Professeur, que diriez-vous de sortir en ville ce soir ?... Juste tous les deux... Je vous invite à un spectacle qui devrait être instructif.

     

     

    Le soir venu...

     

     

    SERRE-AROCHELLE.jpg

     

    HANGAR-SASGARION.jpg

     

    (Serre du jardin d'Arrochelle, qui abrite la principale ville miniature de la colonie, prolongée par le hangar du "Sasgarion")

     

    DSCN1447--1024x768-.jpg

     

    -      Chardonville : ...Yolanda Minilida... Oui, elle commence à se faire un nom ici, depuis un mois ou deux... Qu'est-ce qu'on fait là ? Pourquoi cette jeune chanteuse venue du fin fond de la Casteigne vous intéresse-t-elle ?

    -      Le Mini-Docteur : Ces derniers temps, il se produit d'étranges vibrations dans votre jardin secret. L'épicentre semble être la serre, et plus précisément les abords de ce théâtre.    

    -      Chardonville : Et ça a un rapport avec la Pensée, j'imagine... Un monde jusque là parallèle qui nous aurait soudain rejoints ?

     

     

    DSCN1449--1024x768-.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Il faudra que je fasse quelques vérifications cette nuit, mais oui, ça se pourrait bien...

     

    DSCN1450--1024x768-.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Mais ne nous embêtons pas tout de suite avec ce qui est compliqué et profitons du spectacle !

     

     

    DSCN1453--1024x768-.jpg

     

    -      Yvette Mini-Leglaire : Public adoré, je vous l'avais promis ! Elle revient pour vous, ce soir, dans le "Petit Grand Théâtre d'Yvette" ! Accueillons la sublime Yolanda Minilida !

     

     

    DSCN1456--1024x768-.jpg

     

    DSCN1457--1024x768-.jpg

     

    "Je t'écoute parler
    je te regarde vivre
    Moi qui te connaît bien
    Je te reconnais plus
    Dieu que tu as changé
    Depuis qu'il vient chez nous"

     

    DSCN1460--1024x768-.jpg

     

    "Ça fait bientôt 10 ans
    Que nous vivons ensemble
    Toi qui me disait tout
    Tu te caches de moi
    Dieu que tu as changé

    Depuis qu'il vient chez nous

    Tu n'as plus la même tête
    Des que tu entends sa voix
    Tu te troubles et tu t'inquiètes
    Quand il s'approche de moi

    Si sa fantaisie m'amuse
    Toi tu cherches des excuses
    Pour rester quelques secondes seul avec lui,
    Si sa jeunesse t'attire
    Pourquoi ne pas me le dire
    Est-ce déjà trop tard aujourd'hui"

     

    DSCN1461--1024x768-.jpg

     

    DSCN1462--1024x768-.jpg

     

     "Gigi in Paradisco ! Gigi in paradisco !
    Gigi, Gigi entra au paradis
    déconcerté, pas sûr de lui
    fallait-il seulement qu'il sourit
    les anges étaient fous de Gigi

    il donna des galas gratuits
    les saints ont chanté toute la nuit
    il leur parla de ses amis qui
    un jour allaient rejoindre Gigi in Paradisco
    Gigi in Paradisco"

     

     

    DSCN1463--1024x768-.jpg

     

    "va Gigi fais-nous un coin au paradis
    une petite place qui ressemble à l'Italie
    Gigi visita toutes les planètes
    fît de Vénus sa discothèque
    prît les étoiles comme projecteurs

    chaque soir c'était le malheur
    Gigi, il chante il danse jusqu'au matin
    du disco à ses vieux refrains
    il est enfin devenu star"

     

     

    DSCN1465--1024x768-.jpg

     

    "Femme
    Comme vous moi je suis femme
    Pour des riens mon cœur s'enflamme
    Quand je suis amoureuse
    Je deviens femme heureuse

    Prête à toutes les folies
    Tout quitter en pleine nuit
    Pour aller suivre à tout prix
    Ma chance"

     

     

    DSCN1466--1024x768-.jpg

     

    "Femme
    Comme vous moi je suis femme
    Mélodie ou mélodrame
    Quelquefois indocile mais souvent femme fragile
    Si parfois mon cœur s'ennuie

    Entre ses bras je revis
    Alors simplement je suis
    Sa femme à lui"

     

     

    DSCN1468--1024x768-.jpg

     

    " Julien tendresse, Julien carresse
    Julien rêveur, Julien moqueur
    Qui ne tient jamais ses promesses
    Julien ma joie et mon enfer
    Julien ma paix, Julien ma guerre

    Julien mon paradis perdu
    Julien à moi

    Julien sauvage, Julien voyage
    Julien s'en va, Julien revient
    Tenant ma vie entre ses mains
    Julien ma soif, Julien ma faim
    Ma maison mon pain et mon vin
    Julien ma seule raison de vivre
    Julien à moi"

     

     

    DSCN1471--1024x768-.jpg

     

    "Julien tristesse, Julien détresse
    Julien trop de fois revenu
    Et trop de fois tu m'as déçu
    Julien ma soif, Julien ma faim
    Ma maison mon pain et mon vin

    Julien trop tard, Julien ce soir
    Tout est fini
    Julien c'est la dernière fois
    Non je ne suis pas tout pour toi
    Julien ne pleure pas comme ça
    Julien reviens"

     

     

    DSCN1472--1024x768-.jpg

     

      Le public : Bravo !!! Clap-clap-clap-clap-clap-clap !!!Lduo !! Le duo !! Le duo !!

     

    DSCN1474--1024x768-.jpg

     

    -      Chardonville : Bon... Je rafole du disco et des bluettes au miel, mais c'est pas tout ça... Vous avez appris quelque chose ?

    -      Le Mini-Docteur : Oui, ça se précise... Il vaudrait mieux que vous soyez à bord du Sasgarion demain, cher Professeur, ainsi que votre commandant et quelques utiles compagnons de la technique et de la sécurité...

     

     

    DSCN1475--1024x768-.jpg

     

    -      Yvette Mini-Leglaire : Eh bien c'est d'accord, allons-y pour le duo !

    -      Yolanda Minilida : Avec grand plaisir.

    -      Yvette Mini-Leglaire : Nous donnons tout à notre public, chère Yolanda. C'est le final, mes chéris et après, je vous en supplie, sortez d'ici et reprenez une vie normale... JUSQU'A DEMAIN SOIR !!

     

     

    DSCN1478--1024x768-.jpg

     

     "Moi, je vis d'amour et de danse
    Je vis comme si j'étais en vacances
    Je vis comme si j'étais éternelle
    Comme si les nouvelles étaient sans problèmes
    Moi, je vis d'amour et de rire

    Je vis comme si y avait rien à dire
    J'ai tout le temps d'écrire mes mémoires
    D'écrire mon histoire à l'encre bleue

    Laissez-moi danser laissez-moi
    Laissez-moi danser chanter en liberté tout l'été
    Laissez-moi danser laissez-moi
    Aller jusqu'au bout du rêve

    Moi, je vis d'amour et de risque
    Quand ça n'va pas je tourne le disque
    Je vais, je viens j'ai appris à vivre
    Comme si j'étais libre et en équilibre
    Moi, je vis d'amour et de rire
    Je vis comme si y avait rien à dire
    J'ai tout le temps d'écrire mes mémoires
    D'écrire mon histoire à l'encre bleue"

     

     

    Un peu plus tard, dans la loge.

     

    DALI40.jpg 

     

    -      Le Mini-Docteur : Mademoiselle Yolanda, j'ai piétiné ou plaqué au sol tous vos danseurs pour accéder à vous et vous exprimer ma joie, mon plaisir et mon admiration !

    -      Yolanda : Je suis heureuse de vous avoir offert ce spectacle, Monsieur, vous en faites un peu trop, mais ça me ravit.

    -      Le Mini-Docteur : J'étais comme... transporté dans une autre dimension ! J'ai peine à croire qu'autant de talent puisse habiter une seule personne ! C'était magnifique ! J'espère que vous resterez longtemps parmi nous, pour notre plaisir !    

     

     

    DALI41.jpg

     

    -      Yolanda : ...Euh... Monsieur, je ne puis vous dire... Je crois qu'il arrivera ce qui doit arriver... J'y crois très fort, et je ne serais pas Yolanda si je n'étais pas comme ça... Je vous remercie de tout coeur et je vous demanderai de me laisser un peu d'intimité, maintenant, s'il vous plaît. Merci encore, je vois que vous avez aimé le spectacle et ça me fait plaisir.

    -      Le Mini-Docteur : Je vous laisse, Mademoiselle. Avec vous-même... Vous voyez aussi ce que je veux dire ? Il y a tant de choses qui ne se voient pas... Bonne nuit, Mademoiselle.

     

     

    Le lendemain matin, à bord du Sasgarion. Poste principal et bureau du Commandant Danlo Hédrone.

     

    DALI42.jpg

     

    -      Danlo : Donc... Vous me dites que la célèbre chanteuse Yolanda Minilida n'est pas de notre monde, qu'elle est venue ici en repérage et qu'elle fomente un odieux complot pour s'emparer de ce vaisseau...

    -      Le Mini-Docteur : Vous n'en voyez toujours qu'une, mais elles sont quatre, elles savent se rendre invisibles et c'est bien pratique pour la mission qu'elles ont à remplir... Oui, Commandant, elles sont quatre, quatre soeurs ayant de grands pouvoirs ensemble. Je m'étonne de votre étonnement, vous avez déjà vu des trucs plus bizarres que ça ! J'ai fait un  peu de tourisme dans leur monde, très discrètement, vous me connaissez, et je sais à peu près ce qui se passe. Les quatre soeurs ont été attirées ici parce que, dans le passé, vous avez trop joué avec la Pensée et la technologie des voyages interdimensionnels. Il en résulte que le Sasgarion est fortement chargé en énergie résiduelle qui est détectable... Par ceux qui savent la détecter.

    -      Danlo : Mais... Capturer le vaisseau ne leur servira à rien ! Il est à quai dans la serre, incapable de voler, il n'y a pas 40 personnes à bord et, de plus, le matériel dont vous parlez n'existe plus depuis des années.      

     

     

    DALI43.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Elles ne le savent pas... Elles perçoivent seulement l'énergie cinétique de la Pensée, elles en ont un besoin impérieux, c'est ce qu'elles cherchent depuis longtemps... Et il est certain que mon intervention d'hier soir au cabaret va les pousser à agir vite... 

     

    DALI44.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Tiens... Qu'est-ce que je vous disais...

    -      Yolanda Minilida : Bonjour, public bien-aimé ! Nous sommes navrées de devoir vous annoncer que nous prenons le contrôle du vaisseau ! 

     

     

    DALI45.jpg

     

    DALI46.jpg

     

    DALI47.jpg

     

    DALI49.jpg

     

    -      Yolanda Minilida : En ce moment même, les circuits d'urgence sont activés. Les accès au vaisseau sont condamnés. Restez calmes, je vous en prie, et tout se passera bien.

    -      Le Mini-Docteur : Vous faites une grosse erreur, Mademoiselle. Mais par chance, je suis là et je peux vous aider !        

     

    DALI51-copie-1.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Ne tirez pas !! 

     

     

    DALI52.jpg

     

    -      Yolanda Minilida : Commandant, vos armes sont vaines contre nous ! Nos pouvoirs nous assurent une excellente défense, mais il ne s'agit encore QUE de défense : Ne nous forcez pas à autre chose !

    -      Danlo : Je veux bien savoir ce que vous voulez, mais il hors de question de discuter sous la contrainte, ce n'est pas dans nos habitudes ! Vous n'aurez pas le Sasgarion, nous vous résisterons !

    -       Le Mini-Docteur : Ah, je vois que c'est à moi d'intervenir ! Pour détendre l'atmoshère, Mademoiselle, je vais devoir vous mettre au vert ! 

     

     

    DALI53.jpg

     

    -      Yolanda Minilida : Aaaah !!! Sortez-moi de là !!!

    -      Danika : Wow ! Comment vous faites ça ?

    -      Le Mini-Docteur : Moi aussi j'ai bien travaillé mes pouvoirs de self-défense ces dernières années ! Si tout va bien, les autres Yolanda sont elles aussi prisonnières de leur champ de force ! Vous devriez envoyervos gardes les cueillr !

     

     

    DALI50.jpg

     

    DALI54.jpg

     

    DALI55.jpg

     

    DALI56.jpg 

     

    DALI57.jpg

     

    -      Docteur Losleer : Ici la Section médicale ! Qu'est-ce qui se passe ? Euh... La célèbre chanteuse Yolanda Minilida est apparue ici comme par enchantement, puis elle s'est carapatée après nous avoir fauché une arme ! 

     

     

    DALI67.jpg 

     

    -      Le Mini-Docteur : Mince, il y en a une qui m'a échappé ! J'ai encore des progrès à faire !

     

     

    DALI58.jpg

     

    DALI59.jpg

     

    DALI60.jpg

     

    DALI61.jpg

     

    DALI68.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Commandant ! On signale une agression sur le parking du Saspod 4. Une femme en rouge a assommé un homme et volé une voiture. Elle a déjà quitté la serre en direction du Potager.

    -      Danlo : Demandez à la police d'identifier la balise de cette voiture et essayez de la tracer. Toutes les voitures du jardin peuvent émettre un signal de détresse particulier au cas où elles se perdraient dans la végétation, ou seraient attaquées par un chat. Faites aussi décoller un Gecko pour une recherche aérienne.   

     

     

    DALI69.jpg

     

    -      Danlo : Sécurité, ici le Commandant ! Rassemblez tous les hommes disponibles dans le hangar des voitures de service !... Bien, en route !  

     

     

     

    DSCN1515--1024x768-.jpg

     

    DSCN1489--1024x768-.jpg

     

    DSCN1480--1024x768-.jpg

     

    DALI70.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Commandant, la voiture a été repérée au nord-ouest du potager, dans une clairière sur la route secondaire 8. La fugitive a passé la frontière et elle est en Casteigne. Gecko 5 n'a pas encore pu établir un contact visuel.  

     

    DSCN1481--1024x768-.jpg

     

      -      Danlo : Je n'aime pas intervenir en territoire étranger, mais nous n'avons pas le choix. Cela dit, nous sommes à l'extrême limite du jardin et la frontière n'est pas gardée dans ce secteur très inhospitalier : même les soldats ont peur de rester là...

     

     

    DSCN1492--1024x768-.jpg

     

    DSCN1493--1024x768-.jpg

     

      -      Les gardes : HALTE !! RENDEZ-VOUS!!

     

    DSCN1495--1024x768-.jpg

     

    DSCN1496--1024x768-.jpg

     

    DSCN1498--1024x768-.jpg

     

    DSCN1517--1024x768-.jpg

     

    DSCN1519--1024x768-.jpg

     

    DSCN1499--1024x768-.jpg

     

    DSCN1509--1024x768-.jpg

     

    -      Chardonville : Alors là, dans le genre bizarre, c'est pas mal non plus...

    -      Danlo : Cette chaussure volante est partie du mauvais pied, je vous garantis qu'elle n'ira pas loin !

     

     

    SAS23-30.JPG

     

    DALI71.jpg 

     

    -      Le pilote : Commandant, ici Gecko 5. J'ai le... la... l'objet en ligne de mire.

    -      Voix de Danlo : C'est à vous de jouer, Gecko 5. Puissance du laser au minimum, je veux juste que vous la forciez à atterrir !

     

     

    DSCN1511--1024x768-.jpg

     

    DSCN1512--1024x768-.jpg

     

     

    Une heure plus tard, à bord du Sasgarion, zone de haute sécurité du niveau A.

     

    SAS27-50.jpg

     

    DALI62.jpg

     

    DALI63.jpg

     

    -      Une Yolanda : ...Vous l'avez compris, nous venons d'une autre réalité, nous sommes issues d'un autre rêve... celui d'un artiste qui possédait son propre cabaret dans un pays lointain que nous appelons : Le Morbihan.

    -      Danlo : ...Euh, oui, nous l'appelons comme çà aussi...

    -      La Yolanda : Hélas, il y a huit ans de cela, notre Grand Protecteur est mort alors qu'il interprétait une chanson de Dalida, "Mourir sur scène"... Pas de chance. Depuis, mon peuple est seul et la maison, perdue dans la campagne, est abandonnée et elle tombe en ruine. Nous redoutons qu'elle soit démolie bientôt. Mes soeurs et moi avons reçu la mission d'explorer d'autres réalités pour en trouver une suscpetible de nous accueillir.

    -       Danika : Mais pourquoi rester dans cette maison ? Il aurait été plus simple de chercher un endroit plus sûr dans lels environs...

     

     

    DALI64.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : Parce que votre cabaret breton en ruine est une zone fortement impreignée de la Pensée et que cela permet d'ouvrir un corridor vers d'autres réalités. C'est encore votre meilleure porte de sortie, à condition de tomber juste.

    -      La Yolanda : C'est exact. Mais mes soeurs et moi ne sommes pas assez puissantes pour en ouvrir un lien capable de déménager 800 persones et leurs bagages. Vous avez vu quels engins nous utilisons... Mais nous avons détecté votre colonie et votre cité volante, qui est elle aussi un fabuleux catalyseur de la Pensée. C'est la meilleure chance qui se soit offerte à nous depuis le début de nos recherches. Nous avons donc passé ces dernières semaines à étudier votre monde et tenter d'en apprendre plus sur le Sasgarion.

    -      Danlo : Notre équipement de voyage interdimensionnel n'est plus en fonction, l'avez-vous compris ?

    -      La Yolanda : Nous savons que vous avez compensé vos lacunes en magie par une très grande avancée technologique. Et cela vous a posé des problèmes, et vous y avez renoncé... Cependant, l'énergie que dégage encore votre vaisseau est largement suffisante pour évacuer notre peuple.

     

     

    DALI65.jpg

     

    -      La Yolanda : Nous avons tenté ce coup de force ce matin par désespoir. Je vous prie de nous pardonner. Si vous avez encore l'envie de nous proposer une solution, nous sommes preneuses...

    -      Le Mini-Docteur : Et pour ça, Commandant, je peux vous aider. Le Sasgarion est en capacité d'ouvrir une liaison avec ce monde et permettre le passage de tous ces gens. Vous pouvez intercéder auprès de votre gouvernement pour qu'un bon accueil leur soit réservé, ici, ou dans une autre colonie spécialement créée pour eux. Vous avez la chance d'être la seule réalité qui bénéficie d'un réseau de Grands si large et efficace...

    -      Danlo : ...Après ce qui s'est passé, je devrais être méfiant, vous ne croyez pas ? Et sommes-nous sûrs que nos deux peuples sont compatibles, qu'ils pourront coexister dans la même réalité, sans risque de choc en retour ? Je préfèrerais éviter les drames que nous avons déjà connus dans un passé récent.

     

    DALI66.jpg

     

    -      Le Mini-Docteur : J'ai déjà vérifié cela, vous pensez bien ! Vous êtes parfaitement compatibles ! Et vous, Professeur Chardonville, allez pouvoir reprendre les travaux sur les voyages interdimensionnels dans de bien meilleures conditions !

    -      Danlo : ...Alors... Pourquoi ne pas essayer ?... C'est d'accord, Mesdemoiselles les magiciennes. Nous superviserons ensemble le transfert, nous vous aiderons à vous installer. Après tout, c'est note mission d'origine, de rencontrer d'autres civilisations miniatures... Mais qu'il soit entendu qu'à bord, vous vous conformerez à toutes nos règles, et bien sûr à l'autorité des officiers !

    -      La Yolanda : Soyez mille et une fois remercié, Commandant !! Je vous promets que nous serons sages !

     

     

    EPILOGUE 

     

    Dans le "Petit Grand Théâtre d'Yvette", le lendemain soir.

     

    DALI72.jpg

     

     

    DALI73.jpg

     

     

    DALI74.jpg

     

    -      Yvette Mini-Leglaire : C'est original, le public est ravi ! Au départ, j'avais signé un contrat avec une chanteuse et je me retrouve à en payer quatre ! J'espère qu'elles ne vont pas partir...

    -      Danlo : Leur communauté va s'installer à Montville, en Normandie. Mais les quatre Yolanda vont rester à Arrochelle et travailler avec nos équipes scientifiques. Votre cabaret n'est pas prêt de perdre sa principale attraction !... Enfin, la principale après vous, bien sûr !

     

     

    DALI75.jpg

     

    -      Danika : Au fait... Pourquoi ont-elles choisi comme couverture, pendant leurs observations dans notre jardin, ce rôle de chanteuses dans ce théâtre ?

    -      Chardonville : Sans doute parce qu'elles ont ça dans le sang. Elles sont nées là-dedans... c'est un truc qui ne s'oublie pas et ça devait leur manquer.

    -      Le Mini-Docteur : Décidément, votre colonie berckoise devient un refuge et un secours pour des mini-civilisations bien surprenantes ! (voir "La Bulle d'Orkêmyone", épisodes 30 et 31) Et ce n'est pas fini, c'est le Mini-Docteur qui vous le dit !

     

     

    FIN

     

    313485_256839567688615_582620203_n.jpg


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires