• Clématitsia Mouettovna et la tentation de la religieuse au chocolat

     26-27-28 oct 2011  

    Après « Mini-Guerre et Mini-Paix »…

    Après « Le Mini-Docteur Jivago », « Le Mini-Amiral » et « Mini-Anna Karenine »…

     

    BJORN95

     

     

    …Bientôt, sur vos écrans, retrouvez la nouvelle fresque miniature de Dan-Björn Krisprollsson, le réalisateur expérimental qui vient du rayon froid.

    Ou plutôt, la bande-annonce. Oui, parce que Dan-Björn Krisprollsson ne fait QUE des bande-annonces, vu qu’il n’arrive jamais à aller au bout de ses propres films, et que tout le budget part immanquablement dans les bande-annonces…

     

    Voici, donc, le nouveau et grandiose teaser de :

     

     

    CLEMATITSIA MOUETTOVNA

    ET LA TENTATION DE LA RELIGIEUSE AU CHOCOLAT

     

     

    Toujours dans les dunes de Berck… La prochaine fois que vous passerez par là, regardez bien par terre…  

     

     

    DSCF0028s.JPG 

     

    BJORN73.JPG

     

    BJORN76.JPG

     

    BJORN74.JPG

     

    BJORN75.JPG

     

    -         Tout est perdu, Bernache Oyatoviche ! Nous sommes à un contre cinq !

    -         Eh bien tant que nous sommes un contre cinq et qu’ils sont plus de dix, c’est que nous sommes encore plusieurs !

     

     

    BJORN49.JPG

     

    BJORN50.JPG

     

    -         Je suis heureux d’accueillir les colons du vice-royaume oyatsine au sein de la République fédérée d’Arrochelle, et d’intégrer les soldats de votre peuple dans nos forces de sécurité. En vertu de mes grands pouvoirs, Colonel Bernache Oyatoviche Calogine, et avec l'accord de Son Altesse le Prince Bordemerozoff, je vous décore pour vos victoires et votre héroïsme de l'ordre du Gazon d'Argent.

     

    BJORN51.JPG

     

    -         Le Colonel Bernache Oyatoviche est un jeune homme brave mais fort ambitieux. Il est très couru dans les salons, qu’il ne méprise guère au demeurant, et il y excelle dans l’exercice de l’arrivisme et du caressage dans le sens du poil !

    -         La presse le surnomme le « Che-Che ». Je me demande pourquoi.

     

    BJORN52.JPG

     

    -         Cher Bernache Oyatoviche, le prochain gage est pour toi ! Alors…

    -         Tu es bien taquin, Moulefritov Ch’titoviche ! Je préfère que ce soit Goélana Graindsablovna qui me le donne !

    -         Soit ! Cher ami, vous allez embrasser la prochaine personne qui franchira cette porte ! Et que ce soit un baiser fougueux et passionné, Bernache Oyatoviche !

     

    BJORN53.JPG

     

    -         Ha ! Ha ! Ha ! Vous êtes sordides ! Je me doute bien que la prochaine personne à passer cette porte sera le soldat que Plagéodor Argousioviche a envoyé chercher le fût de 3 centilitres de champagne caché dans les réserves !  

     

    BJORN55.JPG

     

    -         Désolé d’être en retard, Camarades ! J’ai insisté pour que ma femme vienne vous saluer avant son départ ! Viens, Clématitsia Mouettovna, je t’accompagne ensuite à ton avion ! Après toi, ma chérie...

     

    BJORN56.JPG

     

    -         Oh-ooooooooh !!...

    -         Merci, Authinov Roncéviche ! Tu peux attendre ta femme au pied de l’avion ! Elle est en de bonnes mains !

    -         Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !

    -         Rappelle-toi, Bernache Oyatoviche… Fougueux et passionné…

     

    BJORN59.JPG

     

    …Et c’est donc une aventure fougueuse et passionnée qui enflamme rapidement le Colonel Bernache Oyatoviche  Calogine et l’épouse du Capitaine Authienov Roncéviche Pindeslandroff, Clématitsia Mouettovna.

     

    BJORN60.JPG

     

    BJORN80.JPG 

     

    -      Cest vous, Monsieur...

    -      Oui, Clématitsia Mouettovna... Vous partez donc ?

    La guerre est autour de nous. Mon époux, le capitaine Pindeslandroff, préfère memettre à l'abri dans notre lointaine colonie de Fort-Mahon, de l'autre côté de la baie.  

     

    BJORN81.JPG

     

    -      ...Mais je ne désire plus partir.

    -      Et je désire que vous restiez. Répondez favorablement, je vous prie, à cet appel du coeur et du hasard dont nous devons la grâce à ce gage stupide.

          

    BJORN101

     

    -    Cher Bernache Oyatoviche, j’aime l’idée de t’aimer et de savoir que cela nous est interdit ! J’aime ta force tranquille, ta civilitude et ton humanisme viscéral.

    -    Je ne peux goûter plus grand bonheur que celui d'être avec toi, Clématitsia Mouettovna ! Mais nous sommes en retard au bal ! Ne les faisons pas trop jaser en nous attendant !

     

     

    BJORN102

     

    -        YAAAAAAH !!!

     

     BJORN116.JPG

     

    BJORN117.JPG

     

    BJORN118.JPG

     

    BJORN111.JPG 

     

    -     Clématitsia, je te présente mon père, Son Excellence le Général Oyatozoff Ragondinoviche Calogine.

    -     Madame, on ne m'avait pas menti. Vous êtes un ravissement pour les yeux ! Bernache, tu as bon goût !

    -    Oui, mon père est assez direct, bien plus que moi...

    -    Cela me plaît. Bonsoir, Votre Excellence.

     

     BJORN112.JPG

     

    -     Tu sais, elle est belle, mais a aussi un cerveau !

    -     Vraiment ? Oh, cela dit, ce n'est pas la cervelle qu'on... Enfin bref... Je dois vous prévenir, Madame, que votre mari est ici également.

    -     Je le sais, Général. Tant pis pour lui.

    -     Hé hé hé... Elle me plaît beaucoup, à moi aussi !

     

    bjorn106.JPG 

     

    (Tournez, c'est une valse)

     

    bjorn107.JPG

     

    bjorn108.JPG

     

    bjorn109.JPG 

     

    -     Colonel Calogine. Et notre merveilleuse Clématitsia Mouettovna. Vous voilà en plaisante compagnie.

    -     Bonsoir, Votre Altesse !

    -     Bernache Oyatoviche, c'est bien agréable de savourer quelques minutes de paix !

    -     Oui, Votre Altesse, mais demain sera un autre jour... 

     

    Les choses ont l'air de bien aller pour eux. Mais c'est encore l'histoire d'un amour impossible sur fond de complications diverses dans la tourmente dévastatrice du tourbillon du chaos d’un monde qui s’écroule...

     

    BJORN82.JPG 

     

     

    -      Croyez-vous au destin, mes amis ? Je vous demande de croire au mien ! Je peux sauver notre indépendance et notre peuple ! Mais nous devrons lutter contre tous !

     

     

    BJORN83.JPG 

     

    -      Alors, j'ai modifié les plaquettes de freins, les ihnibiteurs inertiels latéraux, le radar de recul et l'air-bag...

     

    BJORN84.JPG

     

    -      Attention !

     

    BJORN85.JPG 

     

    SCHPRONFFF !

     

    BJORN86.JPG

     

    -      C'est parfait. Mettez-m'en une douzaine. Au pire, si nous ne réussissons pas à bombarder l'ennemi, nous pourrons toujours essayer de l'étouffer.

     

     

    BJORN87.JPG

     

    -      Clématitsia, ma tendre épouse qui a l'esprit ailleurs...

    -      C'est comme ça, Authinov Roncéviche... Notre mariage était l'union d'une simple amitié et de deux fortunes...

     

    BJORN88.JPG 

     

    -      D'INfortune !

    -      Mais lorsque l'amour véritable vient d'ailleurs, il faut se rappeler que nous ne sommes pas obligés d'être l'un sur l'autre en permanence, ni de faire bonne figure. J'aime Bernache Oyatoviche, et il faudra vous y faire. 

     

     

     

     

    BJORN61.JPG

         

    -          La révolte des guerriers du désert s’étend.

    -          Oui, et Bernache Oyatoviche a demandé d’urgence des renforts, Ministre Garennov Mouledebouchotoviche. Je dois partir.

      -     Ne te presse pas trop, Authienov Roncéviche, laisse-les s'amuser. Nous avons encore besoin d’eux…  

        

      BJORN63

      

    -    ...Nous avons besoin des ces sauvages ?

    -         Mm-mmm…

    -         Il ne manquait plus que ça ! Il faut absolument que nous parlions tous les deux !

     

    BJORN62.JPG

      

    -          Cher Authinov Roncéviche, je ne vois plus le Prince et son gouvernement capables de conduire le destin du peuple Oyatsine. Il appartiendra à des gens comme toi et moi de prendre la relève et de rompre cette alliance dévoyée avec la Fédération.

    -          C’est intéressant…

    -          Mais il faut d’abord éliminer la concurrence. Si Bernache Oyatoviche gagne cette guerre dans le désert, il reviendra plus fort que jamais et prendra tous les pouvoirs. Il faut qu’il soit le pus loin possible et qu’il perde. L’union se refera plus tard, mais à notre seul profit, une fois toute la noblesse écartée, à part nous bien sûr.

     

    BJORN64

     

    -          Je suis atterré…

    -          Et tu es le plus motivé d’entre nous, n’est-ce pas, depuis qu’il t’a déshonoré en détournant ta femme de son devoir…

    -          C’est quand même mon plus ancien compagnon d’armes…

     

     

    BJORN89.JPG 

     

     BJORN90.JPG 

      

     -     Soldats !! Les Arrochelliens se comportent avec nous comme des alliés condescendants et paternalistes ! Mais ils ne lèveront pas le petit doigt pour garder notre empire uni !

     

    BJORN91.JPG 

     

    -     Sachons défendre notre fierté et l'indépendance du peuple Oyatsine ! Ayons du coeur et de la volonté ! Dès demain, nous partons affronter les rebelles dunisiens et ils connaîtront le goût amer de la victoire : La nôtre !!

     

    BJORN92.JPG 

     

    -     Hourra !!! Hourra pour le Colonel Bernache Oyatoviche Calogine !!!

     

    BJORN93.JPG

     

    -     Est-ce vrai ? Demain, tu me quittes déjà ?

    -     Les Dunisiens assiègent Canarleurre, dans le marais des Huttes de Chasse. Je dois y aller et les repousser.

    -     Je t'y rejoindrai !

    -     Je te l'interdis !  Oh, Clématitsia Mouettovna, tu es ma lumière ! Et cette lumière me guidera sur la route du retour !  

     

     

    Mais l'Histoire va rattraper les amants. Et c'est le début du terrible et grandiose épopée va dérouler le fil de l’ambition de l’un et de l’abnégation de l’autre, entre Groffliers et Fort-Mahon Plage !

     

     

    BJORN65

      

     

    BJORN66

     

    BJORN67

     

    BJORN68

     

    Bernache Oyatoviche et Clématitsia Mouettovna gagneront-ils le droit d’être enfin ensemble ?

     

    BJORN69

     

    BJORN70

     

    BJORN71

     

    -     Clématitsia ! Pourquoi es-tu là ? Je te fais reconduire immédiatement ! Ici, ça craint un max, tu ne le vois donc pas ?!

    -     Mais quand serons-nous ensemble !?!

     

    BJORN72

     

    BAAAANNG !!!!

    -     Haaaaaaaa !!!

    -     Faites partir ce train !! 

     

     BJORN113.JPG

     

    BJORN114.JPG

     

    BJORN77

     

     -     Père !

    -     Adieu, mon viche...

      

    BJORN78

     

     

    BJORN94.JPG

     

    -     Quel pitoyable spectacle, Ma Chère... Votre désespoir mal placé vous fait perdre la tête !

    -     Pauvre Authinov Roncéviche, qui ne comprend rien aux femmes amoureuses... Mon coeur saigne, il est dévasté par cette attente cruelle à l'issue incertaine. J'ai besoin de sucre, de crême, de chocolat, et encore plus de sucre, de crême et de chocolat, trop n'est jamais assez ! Vous persiflez et jouissez de me voir malheureuse, devant cette innocente gâterie qui est ma seule consolation !

     

     BJORN95.JPG

     

    -     Eh bien, soyez consolée ! De victoire en victoire, la guerre a curieusement ramené votre héros jusqu'à nos portes ! Il a quand même dû se planter quelque part... Et maintenant, je dois déployer la Garde pour soutenir ses lignes ! Mais avant, je vais reprendre des forces, après tout, j'y ai droit, moi aussi ! Miam-miam-miam-miam-miam-miam-miam... 

    -     Authinov Roncéviche !

     

    BJORN96.JPG 

     

    -     Miam-miam-miamsssschhhllllrrrppEh toi, le larbin ! Moujique !

    -     Toi-même !

    -     Non, Crétin ! Cheu feu de la moujiquessslllrrrp ! Des fiolons, des clafinettches, des fiolonchelles miam glup ! Du romanesque pour le guerrier trahi qui va servir celui qui le fait cocu ! Et pour ma douce compagne légitime dont le coeur saigne quand je suis là !!

     

     

    ...Jusqu'où Bernache Oyatoviche se laissera-t-il entraîner par la roue du Destin ?...

     

    BJORN97.JPG 

     

    -     Tu arrives bien tard, Authinov Roncéviche ! Quelles consignes as-tu donc reçues ? Que complotes-tu avec le Ministre Garennov Mouledebouchotoviche ?! Contre moi ! Contre les soldats qui se battent ! Ne le nies pas, je le sais ! C'est un traître, qu'on en finisse !!

     

    BJORN98.JPG 

     

    -     Feu !

     

    BJORN99.JPG 

     

    -     Ayez du coeur à l'ouvrage ! Défendez votre cité !

     

    BJORN100.JPG 

     

       ...Et lorsque Bernache Oyatoviche devient la tête de turc des cabarets de la ville assiégée, c'est que ça commence à merder grave pour sa pomme...

     

    mini-yvette5.JPG

     

    BJORN126.JPG

     

    - Ooooh Tyrrrran, tu m'attires, tu me tires et tu te tires à tire-d'aileu !

    Tyran de terrrrreur, chuis ton territoire et ne suis plus demoiselleu !

    Trrrrouble Tyran, rattrapé par une trrrriste Guerre des Trois et de pires victoireu !

    Trrrraître Tyran, et ta mariée trop belle, vous me faites frrrroid, que va dire l'Histoireu ?

     

    Moi, j'ai mon prrrropre Tyran dans le coeur, c'est toi mon Public, ici dans le parterrrrreu !

    Et je crie, TRRRREMBLE, TYRAN !! Car le monde s'écroule quand il devient militairrrreu !

    Oooooh Tyrrrran, tu m'attires, tu me tires et tu te tires à tire-d'aileu !

    Trrrrop perdant Tyran, pour vaincre contre toi, il faudrait que je sois... PARMI LES REBELLEU !!!

     

    BJORN79  

     

     -     Bonjour. Nous devons livrer ce... Cet objet à Madame Pindeslandroff.

    -     Mais... Qu'est-ce que c'est ?...

    -     Ah, je ne sais pas. Je livre, c'est tout.

    -     Bien, écoutez... Ma patronne n'est pas vraiment disponible pour ça en ce moment... Elle a une visite... Laissez-le là, on verra plus tard...

      

     

    BJORN103.JPG 

     

    -     Clématitsia Mouettovna ! Tu écoutes ce que je dis ? Ton époux, le Capitaine Pindeslandroff est mort !

    -     Oui, Madame ! Il a été tué à la bataille !

     

    BJORN104.JPG

     

    -     Qu'est-ce que vous racontez ? Il a été exécuté sur ordre de Bernache Oyatoviche, sous le prétexte fallacieux de trahison !

    -     Madame Goélana Graindsablovna, avec tout le respect que je vous dois, fermez-là ! Le Colonel ne pense qu'à notre bien et son geste n'était sûrement pas gratuit !

    -     Ah, sûrement, en effet ! Le prix est là, devant nous ! Et notre bien consiste à laisser les cadavres de nos maris cuire en plein soleil, à la merci des insectes fouisseurs ? Bernache Oyatoviche est un arriviste compulsif qui ne se contrôle plus !

    -     C'est un héros qui nous sauvera tous !

    -     Calembredaines et coquecigrues ! Oh, et puis je ne veux pas parler de ça avec une boniche !... Eh bien, Clématitsia, dis quelque chose ! On dirait que tout t'indiffère, à part cette écoeurante chose géante ! Tu ne réagis plus à rien !    

     

     

     BJORN105.JPG 

     

    -     ...Madame ?... 

    -     Schrompf schrompf groumpfsschhhlllrrschtrompf schrompf schhhlllrrrp !

     

    BJORN119.JPG

     

    -     Ne quittez pas la ville trop vite, Je compte sur vous pour être présents à mon anniversaire demain soir. Normalement, c'est le 24, mais avec les brillants officiers que nous avons, je ne donne pas 3 jours avant que nous soyons battus et la ville prise ! Profitons de cette courte trève. Bientôt, ce sera à nous de prendre les choses en mains !

    -     Ha ! Ha ! Ha ! Oh oui, Votre Excellence Garennov Mouledebouchotoviche !

     

    BJORN120.JPG 

     

    - Eh ben... Cest quoi ça ?...

    - Bien-bien-bien... On va vous laisser, Excellence... A... A demain ?...

     

     BJORN121.JPG

     

    -     Joyeux anniversaire... Joyeux anniversaire...

    -     Qu'est-ce que ça veut dire ? En pleine paix, ils chantent et crac, un bourre-p...

     

    BJORN122.JPG 

     

    Pan ! Pan ! Tschhrrfff Pan !

    -     Aaarghh ! Je meurs libre, avant d'avoir été mis en examen pour recel de bien public !

     

    BJORN124.JPG

     

    -     Je n'aime pas faire le ménage, mais de temps en temps, y faut. On voit plus clair.

     

    BJORN125.JPG

     

     - Et puis il y a des moments comme ça où j'en ai marre d'être gentil.

     

    Clématitsia Mouettovna saura-t-elle déjouer les pièges d’une autre sorte de tentation, qui ne lui laisse qu’une vague illusion de reconquête du bien-être ? 

    Son amour hypnotique pour un mini-homme fier qui court à la poursuite d’un terrible destin, pourtant prévisible, sera-t-il plus fort qu’une religieuse au chocolat qui a mobilisé toutes les ressources caloriques des artisans de la bonne soiciété oyatsine ?

     

     

    BJORN105.JPG

       

    -          Schrompf schrompf schrompf schrompf miam-miam-miam schhhlllrrrp !

     

     

    Retrouvez la plus romanesque des mini-sagas !

     

    Et bientôt, peut-être, vous retrouverez cette magistrale fresque sous forme d'épisodes : « Merveilleuse Clématitisa Mouettovna », « Indomptable Clématitsia Mouettovna », « Clématitsia Mouettovna et le Roy »… 

       

     

    « Dernier vol pour le Cotentin - Episode 1Clématitsia Mouettovna est toujours accro au chocolat - suivi de : Les mini-gens sont curieux »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :