• Dernier vol pour le Cotentin - Episode 1

    29-08-2013

    (Cette mini-superproduction qui mobilise des moyens exceptionnels se déroule sur 3 épisodes, pour une fois classés dans un ordre normal de lecture, 1, 2, puis 3...)

     

    14 juillet 2022, Jardin d'Arrochelle à Groffliers, près de Berck, le plus important de ces jardins secrets qui abritent le monde miniature... 

     

    COT30.jpg

    Danlo Hédrone

    Danika Diroise

    Jérôme Chardonville

    Dydrar Diderot

     

    dans

     

    COT31.jpg

     

    DERNIER VOL POUR LE COTENTIN

     

    COT32.jpg

    Avec la participation spéciale de

    Clématitsia Mouettovna

    Bernache Oyatoviche

    Gustav Pims

    Gason Authienoüs

    Les Quatre Soeurs Yolanda Minilida

    Antonitali

    Pippot

    Enguerrand d'Isigny de La Ferté-sous-Jouarre (le Tourteau)

    La mini-poupée porte-bonheur guatémaltèque Maria Véronica

    Eva Sasgarion

    Et du Professeur Edmond Gélagnac

     

    COT33.jpg

    Ecrit et réalisé par

    Daniel Bernardon 

    ...Et aussi le casting, les costumes, les décors, les lumières, les accessoires, etc... 

     

    COT82.jpg

    COT27.jpg

     COT28.jpg

     COT29.jpg

    -      Danlo : Bien... Nous y voilà... Nous allons découvrir ce qu'on a fait de notre ancien navire. Le premier paquebot des airs du mini-monde, il fallait voir ça...

    -      Danika : N'oublie pas de féliciter mon père pour son grand oeuvre, quand tu le verras. Il trouve que je ne suis pas assez enthousisate.

     

    COT34.jpg

    -      Professeur Simon : Au fond, nous avons tous mal supporté de quitter ce vaisseau où nous avons vécu plusieurs années et d'être mutés à droite et à gauche. J'ai croisé votre père en arrivant : il était excité comme une puce. Et je lui ai confirmé que vous veniez.

    -      Danika : Je suis un peu fâchée avec lui. Dans son idée, j'aurais dû profiter du recyclage du "Sasgarion" pour abandonner notre vie aventureuse et me lover dans une planque cool dans les bureaux de l'Amirauté, consacrer mes journées à des mondanités et à me faire des relations plus utiles pour notre honorable famille. Depuis que Maman est décédée, il a tendance à se mêler un peu trop de ma vie.

     

    COT35.jpg

    -      Professeur Chardonville : Le nouveau croiseur d'exploration sera bientôt prêt. Dommage que je n'aie pas pu y trouver d'affectation... J'aime bien l'Université d'Arrochelle, mais une certaine forme d'inactivité me pèse un peu... 

    -      Danlo : J'ai pourtant tout essayé pour choisir moi-même l'équipage du "Philippe Enondradel", mais on ne m'a rien accordé. Monsieur Diroise redoute plus que tout que je reconstitue mon équipe en y incluant sa fille.   

    -      Chardonville : Vous avez finalement accepté l'invitation au voyage inaugural pour un dernier ballon d'essai, malgré la déception de perdre votre commandement sur le Sasgarion et tout ce qui peut être motif d'amertume en ce moment ?... Comme ce surprenant goût pour les affaires et l'argent qui devient à la mode ces temps-ci.

    -      Danlo : Je ne viens ni par politesse, ni pour respirer une dernière fois l'atmosphère de ces lieux, et encore moins parce que Diroise y tient pour que le tableau soit joli. Je viens par pure curiosité.

     

    COT36.jpg

    -      Danlo : Notre cabine, Dydrar... Quel luxe insolent. C'étaient els labos de micro-physique, ici... Vous savez quoi ?

    -      Simon : Oui : Vous voulez aller au Poste principal. Vous y retrouverez Gytring, qui a été votre second pendant 6 ans et demi...

    -      Dydrar : J'en étais sûr : Tu ne pouvais pas t'en empêcher !

    -      Madame Simon : Allez faire votre pèlerinage. On se retrouve au Grand Salon.

     

    COT66.jpg

    COT67.jpg

    COT68.jpg

    -      Garyegon : Oooh ! Commandant !? Heureux de vous revoir !

    -      Danlo : Bonjour à tous !

     

    COT69.jpg

    -      Danlo : Bonjour, Joddel. 

    -      Gytring : Danlo ! J'aurais cru que vous ne teniez pas tant que ça à répondre à l'invitation du nouveau propriétaire.

     

    COT70.jpg

    -      Danlo : J'aime les croisières gratuites. Rassurez-vous, je ne viens pas voir si vous vous débrouillez bien sans moi, Commandant Gytring. Enfin, vous l'avez, ma place ! Vous l'avez bien méritée. Bravo pour votre promotion.

    -      Gytring : Merci. J'avoue que parfois, vous me manquez bien un peu...

    -      Danlo : C'est notre passé qui nous manque... Il était normal que ce poste vous revienne après avoir été, en tant que civil, l'éternel Officier en Second du Sasgarion. Vous l'avez vu naître, ce vaisseau, vous aviez déjà le grade de Second six mois avant la fin de sa construction, avant qu'un commandant soit nommé !

     

    COT71.jpg

    -      Gytring : Vous allez le trouver bien changé, le vaisseau. Il n'a plus grand-chose de scientifique et de militaire, c'est un navire de croisière pour mini-gens snobs et bien lotis. Je ne vous imagine pas en touriste ici. Moi non plus, et pourtant c'est l'impression que j'ai. Et puis trop de gens que nous connaissons ont été dispersés dans le reste de la flotte ou ailleurs. Le gouvernement et l'Amirauté sont éblouis par la qualité et le travail de notre groupe, ils nous encensent, nous filent des promos et des augmentations, mais ils ont un peu peur de nous, je crois... Trimballer des passagers ne m'enchante pas, mais je suppose que les temps ont changé et qu'il faut s'y faire... Vous pourrez bientôt revoler, il me semble, non ?

     

    COT72.jpg

    -      Danlo : Dans deux semaines.  A priori, ce sera cool, sur l'Enondradel, je serai un peu dans ma bulle. Un peu à l'étroit aussi. Mais arrêtons de nous lamenter. Je cours vers la fosse aux lions.

    -      Gytring : Le Grand Salon ? Oui, là, vous ne reconnaîtrez plus rien, c'est sûr : c'était l'ancien hangar principal des Geckos ! Ha ! Ha ! 

     

    COT1.jpg

    -      La journaliste : C'est une somptueuse soirée de gala qui débute. Nous venons de voir passer le Président de la République d'Arrochelle, Monsieur  John-Rose L'herbier, accompagné de son épouse Margarette. Parmi les invités de marque étrangers à cette croisière inaugurale, notons la présence de la Présidente Clématitsia Mouettovna, toujours entourée de ses éternels soupirants... Et j'aperçois maintenant, l'ancien Commandant du Sasgarion, Danlo Hédrone, dont les fabuleuses aventures nous ont faire rire et trembler tout le mini-monde ! 

     

    COT2.jpg

    -      La journaliste : Commandant Hédrone, un mot, s'il vous plaît ?... Commandant ?

    -      Dydrar : On vous "a fait rire" ?...

     

    COT3.jpg

    -      Gason Authienoüs : Mademoiselle, il doit y avoir une erreur. J'avais demandé une cabine avec vue sur la mer...

    -      La réceptionniste : Euh, est-ce que votre cabine donne sur l'extérieur ? Comporte-t-elle des fenêtres ?... 

    -      Gason Authinoüs : Oui, en effet, mais...

    -      La réceptionniste : C'est bien ça, Monsieur. Donc, vous aurez la vue sur la mer... Une fois que nous aurons décollé et que nous la survolerons...

     

    COT4.jpg

    -      Homère Diroise : Danlo ! Content de vous voir sortir de votre tanière pour honorer de votre présence.

    -      Danlo : Vous avez été si gentil avec moi. J'aurais eu bien mauvaise grâce à ne pas assister à votre triomphe mérité. Sinon, ça va ? Il fait beau chez vous ? Bonsoir Madame l'Amiral.

    -      Amiral Bonnesauge : Bonsoir Commandant. Je vous sens contracté ! Heureusement, vos vacances forcées s'achèvent bientôt. Votre nouveau vaisseau vous tend les bras.

    -      Homère Diroise : Oui, j'en toucherai un mot, dans mon discours !

     

    COT5.jpg

    -      Homère Diroise : Vous allez trouver votre vieux vaisseau bien changé, mon ami !

    -      Amiral Bonnesauge : Monsieur le Président, je voudrais vous présenter le Commandant Danlo Hédrone.

    -      Danlo : "Vous allez trouver bien changé" est un formule à la mode, ce soir. Bonsoir Monsieur le Président. 

    -      Le Président L'herbier : Ravi de vous rencontrer, Commandant, c'est un honneur. Vous êtes une légende vivante, vous le savez !

    -      Danlo : Oui, c'est vrai ! Mais ça m'est égal ! 

     

    COT6.jpg

    -      Homère Diroise : Je vous en prie, John-Rose, Margarette, allons dans le Grand Salon

     

    COT44.jpg

    -      Homère Diroise : Ma fille, il serait bon que tu t'occupes de ton ami Danlo. Veille à ce qu'il ne décharge pas trop sa mauvaise humeur sur les invités, et surtout à ce qu'il ne croise pas à nouveau le Président !

    -      Danika : Papa, je veux bien m'occuper de lui comme tu dis, sauf qu'il a déjà son mec pour ça. Mais je ne suis pas là pour le contrôler. Nous sommes peut-être des petits soldats, mais pas les tiens...

    -      Homère Diroise : Tu feras un effort pour me faire plaisir, s'il te plaît. Je ne veux pas la moindre fausse note dans cette soirée importante pour la compagnie, donc pour toi et moi. C'est MA soirée, tu comprends ?!

    -      Danika : Eh bien, allons-y, à TA soirée ! 

     

    COT7.jpg

    COT8.jpg

    COT9.jpg

    -      Stop ! In the name of love
    Before you break my heart
    Stop ! In the name of love
    Before you break my heart
    Think it over
    Think it over

     

    COT10.jpg

    -      Danika : Ah, y a pas de doute, ça clinque, ici ! Gloire, paillettes et profit, sacré papa !

    -      Chardonville : Et vous voudriez vous priver de tout ça, Danika ?

    -      Danika : Si on me demandais de choisir entre une nuit de camping improvisé tous les quatre dans les dunes, à côté de l'épave d'un hélicoptère, à disputer des feuilles ou des racines à des insectes fouisseurs, et 10 ans de grignotages et de papotages dans ce salon, je n'hésiterais pas une seconde ! J'ai pas vraiment un mental de petite fille riche.

     

    COT11.jpg

    -      Danlo : ...Il faut reconnaître que ça en jette, quand même...

     

    COT13.jpg

    COT14.jpg

      -      Homère Diroise : Monsieur le Président de la République d'Arrochelle ; Madame l'Amiral de l'air ; Mesdames et Messieurs qui êtes invités à cette croisière exceptionnelle ; mes chers collègues, avec lesquels j'ai imaginé et mis en oeuvre ce merveilleux projet ; Mesdames et Messieurs les officiers et scientifiques qui composèrent naguère  l'équipage de cet héroïque vaisseau dans ses grandes heures et qui ont accepté de nous rejoindre ce soir... Je vous souhaite la bienvenue à bord du premier paquebot aérien miniature plus lourd que l'air, le "Sasgarion" nouveau ! Lequel est déjà plus grand, plus magnifique et confortable que les célèbres dirigeables de la colonie d'Aiguebelette ! 352 passagers, 207 membres d'équipage, sa capacité en fait un engin tout à fait hors norme.

     

    COT12.jpg

    -      Homère Diroise : Oui, je dois le dire, ce soir, je suis fier, très fier, même...

    -      Danlo : Trop, beaucoup trop, même...

     

    COT15.jpg

    -      Homère Diroise : ...De vous accuellir à bord de la mythique Cité Volante qui fut à l'origine, voici onze ans, de la fondation de notre colonie berckoise. Aujourd'hui, notre Jardin secret est au centre du Monde Miniature en France ! Notre république compte 15 000 habitants, et avec ceux des autres mini-Etats, nous dépassons les 50 000 ! Il en vient de partout ! Des peuples entiers ont emménagé ici. Bien sûr, les aigris vous diront qu'ils ont emménagé avec leurs complications, leurs guerres, mais le mini-monde est ainsi fait et cela n'a pas altéré la fulgurante ascension de notre colonie, aujourd'hui la plus belle et la plus avancée !

     

    COT16.jpg

    -      Homère Diroise : On vient même d'autres réalités, n'est-ce pas les Yolanda Sisters ?!

    -      Les Yolanda Sisters :  Youh !!!

    -      Le public : Clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap !!! 

    -      Homère Diroise : En janvier 2011, la Cité Volante montvillienne "Sasgarion" quittait la Savoie et fondait quelques mois plus tard cette colonie. Ce vaisseau était un fabuleux concentré de science et de technologies et tout au long de ses étonnantes et parfois terribles aventures, il a repoussé toujours plus loin les limites de nos connaissances, jusqu'à répondre à ces questions fondamentales : "Qui sommes-nous ?" et "D'où venons-nous ?". Il y en a une autre : "Où allons-nous ?"... Et bien je vous apporte ici la réponse ! Nous allons vers un horizon prospère, serein, sécurisé et toujours plus performant, et ce paquebot en est la parfaite illustration !

     

    COT17.jpg

    -      Homère Diroise : Etait-il cruel ou bien juste de constater que le Sasgarion avait fait son temps ? Qu'il était en quelque sorte dépassé par le résultat de ses propres recherches ? Que sa mission était terminée ?... Il est évident, de nos jours, que l'avenir de l'exploration miniature et de la défense de notre colonie appartient à des unités plus petites et plus légères : Deux grands-mètres de long, soit moins de la moitié du Sasgarion, une centaine de membres d'équipage, un effectif scientifique rationnalisé... Des vaisseaux certes moins polyvalents mais plus maniables et efficaces. Trois sont en service et un quatrième, construit avec des fonds privés, effectuera son premier vol d'essai dans deux semaines. Il sera la première vraie réalisation de la Compagnie de Navigation Aérienne Diroise. Vous êtes déjà tous invités à participer à cet événement. Il portera le nom d'un homme très estimable que j'ai bien connu, et qui a donné sa vie pour celle de l'équipage du Sasgarion, je veux parler de mon ami l'Amiral Philippe Enondradel...

    -      Le public : Clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap !!! 

     

    COT18.jpg

    -      Homère Diroise : Les temps ont changé. Et la renaissance du Sasgarion incarne notre entrée dans ce monde si vaste avec assurance et fierté ! Merci à tous d'être là et de vivre cette croisière inaugurale qui marquera histoire d'Arrochelle ! Je peux vous révéler maintenant le trajet que nous allons effectuer, puisque c'était une surprise... Excepté bien sûr pour Monsieur le Président, pour des raisons évidentes de sécurité. Monsieur le Président n'aime pas les surprises (rires). Aujourd'hui, 14 juillet 2022, nous décollerons à 22heures30 pour nous diriger vers le littoral de la ville des Grands, à Berck. Nous survolerons la mer afin d'assister au feu d'artifice qui sera tiré sur la plage. Puis, nous reviendront à la base, aux environs de minuit, à la fin du dîner qui sera servi dans le restaurant, la salle voisine de ce grand salon que votre présence honore. Monsieur le Président, vous voudrez sans doute dire quelques mots...

     

    COT19.jpg

    -      Danlo : Quelques mots à la gloire d'Homère. Il n'attend que ça... Quel cabot.

    -      Danika : Vas-y, comment tu parles de mon père, toi ?... Le pire, c'est que tu as raison. Et si on picorait les sucreries maintenant, avant le rush ?

     

    COT21.jpg

    -      Le Président : Cher Homère, mon ami, je vous félicite pour la réalisation de ce projet de reconversion magnifique et utile. Depuis un an, vous avez lutté et travaillé pour le faire aboutir et c'est une incontestable réussite. Ce navire n'est pas seulement destiné à la croisière. Il reliera par les airs les colonies de Berck, de Marquenterre, de Montville et de Jumièges de façon parfaitement autonome, sans l'aide des Grands. Il consacre l'indépendance des mini-peuples, avec, naturellement, les nécessaires garanties de sécurité. Les vols se dérouleront la nuit, en toute discrétion. 

     

    COT22.jpg

    -      Sandra Matizet : En toute discrétion ? Ce soir, le vaisseau est illuminé comme un sapin de Noël... Même les taupes pourraient nous voir passer depuis le sol.

    -      Joddel Gytring : Ne discutez pas. Puisqu'il vous dit que c'est en toute discrétion, c'est que c'est en toute discrétion (rires).

     

    COT23.jpg

    -      Le Président : Mon très cher ami Homère De... Homère De... Diroise, pardonnez-moi, j'applaudis votre initiative et votre ingéniosité ! Et je souhaite longue vie et prospérité à votre nouvelle compagnie privée de navigation !

    -      Le public : Bravo !! Clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap-clap !!! 

     

    COT24.jpg

    COT25.jpg

    -      Chardonville : Vos avez entendu le Président ? Notre mobilité nous fait gagner notre indépendance à l'égard des Grands... Il y a quelques années seulement, on nous a envoyé combattre le Colonel Von Bulot qui revendiquait la même chose... ("La Quête du Sasgarion - Mission to Selles sur Cher", épisodes 26 à 29)

    -      Dydrar : "Les temps ont changé"... On bouffe ?

     

     

    COT54.jpg 

    -      Sandra Matizet : Commandant, je détecte du mouvement sur la plage, droit devant ! Des Grands, et il y en a neuf. Nous serons au-dessus d'eux dans moins de deux minutes ! L'ordinateur de veille médicale à distance nous apprend qu'ils sont assez fortement alcoolisés...

    -      Galkyron : L'analyse de l'atmosphère révèle qu'ils ont fait griller des saucisses, mais leur feu est à présent éteint.

     

    COT55.jpg

    -      Gytring : Navigation, ici le Commandant ! Vous nous emmenez droit sur un groupe de Grands fêtards qui squattent la plage ! A tous les coups, ils vont nous voir, prenez de l'altitude !

     

    COT56.jpg

    -      Capitaine : Avec votre respect, Monsieur, je connais mon boulot... Je vais plutôt virer sur tribord en descente afin que nous soyons plus vite dissimulés par la crête des dunes. Une ouverture dans la forêt se présente justement dans quelques dizaines de secondes.

     

    COT57.jpg

    -      Gytring : Capitaine, on dit "Sauf votre respect", ou "avec mon respect"... Ce petit con me tape sur le système !

    -      Sandra Matizet : Oui, il me rappelle vous quand vous étiez Second Officier...

    -      Gytring : ...A ce point-là ?...

     

    COT58.jpg

    _      Capitaine : Paré à virer, 60 degrés sur tribord. Avant - 10, arrière + 5. 

     

    COT26.jpg

    -      OOOOOOOOOHHHHHH !!!

     

    COT59.jpg

    -      Gytring : Qu'est-ce que c'était ?!

    -      Galkyron : Une fusée !! Une deuxième part du sol !!

     

    COT60.jpg

    -      Gytring : Ces andouilles sont en train de tirer un feu d'artifice et nous sommes en plein dans la zone dangereuse... Capitaine, sortez-nous de là !

     

    COT63.jpg 

    COT65.jpg

    COT64.jpg

    -      Homère Diroise : Allons, du calme, ce n'est qu'une petite fête de Grands vacanciers sur la plage ! Régalez-vous et profitons de ce spectacle impromptu !

     

    COT61.jpg

    -      Capitaine : Virez au maximum, vitesse + 30 !

     

    COT62.jpg

    -      Gytring : Qu'est-ce qu'il fout ?! Maintenant, on va toucher les arbres !! Sandra, alerte rouge pour les équipes de sécurité ! Fermeture des portes étanches sur tous les niveaux !    

     

    COT83-copie-1.jpg

    COT75.jpg

    COT37.jpg

    -      AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!!

     

    COT76.jpg

    COT77.jpg

    COT38.jpg

    COT39.jpg

    COT40.jpg

    COT41.jpg

    COT42.jpg

    COT43.jpg

    COT45.jpg

    COT46.jpg

    -      Homère Diroise : Allons, mes amis, du calme ! Du calme !!... Monsieur le Président, donnez l'exemple.

     

    COT47.jpg

    COT59

    -      Gytring : Que toutes les sections envoient un rapport des avaries !!

     

    Section médicale, niveau B :

     

    COT73.jpg

    -      Docteur Ibüprofein : Allons, gardez votre calme ! Je ne sais pas ce qui se passe, mais il faut tout remettre en ordre pour accueillir les blessés !

    -      Une infirmière : Docteur !...

     

    COT74.jpg

    -      Voix synthétique de l'OVMD : Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Technicienne Hannelor Durhin, Navigation, arrêt des fonctions vitales. Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Ingénieur Losleer Hilaire, Navigation, arrêt des fonctions vitales. Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Capitaine Kyron Laoner, Responsable Navigation, interruption des fonctions vitales de 47 secondes, état de mort cérébrale. Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Technicien Asmodée Sukub, Maintenance de la propulsion, arrêt des fonctions vitales. Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Technicien Norbert Hichon, Navigation, signes vitaux faibles, traumatisme crânien, fractures multiples, état d'inconscience. Tnit-tnit ! Tnit-tnit ! Technicienne Derdrie Neuchamp, Maintenance des systèmes énergétiques, arrêt des fonctions vitales. Tnit-tnit ! Tnit-tnit !  Passager Gidrildür Abjörnssen, aucun signal, bracelet OVMD défectueux ou personne projetée hors du vaisseau, portée de réception insuffisante. Tnit-tnit ! Tnit-tnit !...

     

    COT47-copie-1.jpg

    -      Qu'est-ce qui s'est passé ?

    -      Oooooh !!

    -      Où on est ?

    -      C'était quoi, cette explosion ?

     

    COT48.jpg

    -      Homère Diroise : Danlo, qu'est-ce qui se passe ?

    -      Danlo : On va demander ça au Poste principal.

     

    COT49.jpg

    COT50.jpg

    -      Un homme : Les portes sont condamnées !!

    -      Une femme : Regardez !! De la fumée !! 

     

    COT51.jpg

    -      Homère Diroise : Danlo, faites quelque chose !

     

    COT52.jpg

    COT53.jpg

    -      Danlo : Mesdames, Messieurs, le vaisseau est toujours en vol et  c'est le plus important ! Il a retrouvé son assiette, je vous suggère de retrouver les vôtres ! Il semble qu'il y ait un incendie à bord. Nous sommes ici dans une zone qui était hautement sécurisée et, apparemment, elle l'est toujours... Ces portes sont là pour nous protéger ! Retournez tous dans le salon, s'il vous plaît, nous vous informerons immédiatement dès que nous en saurons plus !

     

    (Petites inspirations cinématographiques :"L'aventure du Poséidon", 1972, et "La tour infernale", 1974. Et bien sûr, on est toujours un peu dans l'ambiance adaptée de ma série SF préférée "Cosmos 1999", 1974 aussi.)

     

    A SUIVRE...

    CI-DESSOUS. 

     

    « Dernier vol pour le Cotentin - Episode 2Clématitsia Mouettovna et la tentation de la religieuse au chocolat »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 15:13

    (récupérés : )

    1
    Lundi 16 Septembre 2013 à 15:35   Supprimer le commentaire
    dioramaho.over-blog.

    Je me disais aussi que étrangement certaines scènes me rappelait  ce film de 1972 où le bateau est à l'envers !!!!  

    2
    Lundi 16 Septembre 2013 à 15:43   Supprimer le commentaire
    daniel-wilfrid

    Oui :D Chuis très seventies pour le cinéma catastrophe. Merci de ta visite !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :