• Dernier vol pour le Cotentin - Episode 2

     

     

     

    14 juillet 2022, 23h10

     

     

    COT3.41.jpg 

     

    COT2.10.jpg

     

    COT2.11.jpg

     

    COT2.12.jpg

     

    COT2.13.jpg

     

    COT2.14.jpg

     

    COT2.15.jpg

     

    COT2.16.jpg

     

    COT2.17.jpg

     

    -      Danlo : Gytring ? Vous allez bien ?

    -      Voix de Gytring : Nous sommes tous indemnes ici, mais ce n'est pas le cas dans la Section Navigation et ailleurs... Nous avons pour l'instant 14 morts et disparus, plus 19 blessés, dont certains sont coincés dans des zones inaccessibles. Une fusée de feu d'artifice a percuté la tête du vaisseau et nous a privés de plusieurs systèmes essentiels. L'ordinateur de vol a pu transférer en partie les commandes au Poste principal, mais la connexion a été coupée en cours de chargement. Nous n'avons pas la main sur les manoeuvres... C'est aussi la conséquence regrettable des récentes transformations... C'est déjà un gros problème à régler rapidement. Pour l'instant, nous dérivons dans la nuit...

     

     

    COT57

     

    COT2.19.jpg

     

    -      Gytring : La propulsion est opérationnelle, ainsi que la sustentation, nous conservons une altitude de 15 GM environ. Mais le choc nous a fait dévier vers la mer. Comment ça se passe de votre côté ?

    -      Danlo : Pas terrible. On est au bord de la panique.

    -      Gytring : L'OVMD localise 97 personnes dans le salon. Vous devez absolument y rester, Danlo... Tout l'avant du vaisseau est surchauffé, le feu est tout près de vous. Par ailleurs, en plus du gaz carbonique qui se répand, il y a aussi une fuite du ballast d'hélium n° 1. Mais si je ventile votre secteur, ça va créer un appel d'air et il va brûler avant que vous ayez le temps d'évacuer ! Toutes les sécurités de l'ancien hangar des Geckos ont été conservées, vous pouvez gagner un temps précieux. C'est encore dans le salon que vous avez les meilleures chances de survie.

     

     

    COT2.18.jpg

     

    -      Danlo : ...Je vois... Joddel, je suis le dernier à vouloir vous dire ce que vous devez faire, mais...

    -      Voix de Gytring : Ne vous inquiétez pas, en la matière, nous avons les mêmes réflexes... Les pistes 2 et 3 sont utilisables. Toute la moitié avant du vaisseau est déjà vide, à part de votre côté. Dès que la Section médicale aura rassemblé les blessés, je lance l'évacuation avec les quatre Geckos disponibles. En tassant bien, on devrait pouvoir faire partir 120 personnes vers Arrochelle. Mais nous sommes près de 4OO rescapés à bord. L'alerte a été donnée là-bas. Si nous restons en l'air assez longtemps, la base pourra peut-être nous envoyer d'autres appareils. D'ici là, vous devez garder le contrôle de la situation dans le salon.   

    -      Danlo : Bien... Je vous laisse travailler. Bonne chance.

    -      Voix de Gytring : Désignez quelqu'un pour rester en contact. Vous serez informés de tout immédiatement. Bonne chance à vous...

     

     

    COT2.20.jpg

     

    -      Le Président : Le feu ? Et le navire est endommagé et en perdition au dessus de la mer ?... Mais vous comptez faire quoi ?

    -      Homère Diroise : Nous avons un personnel efficace qui s'occupe de tout... Je crois... Je pense que avons des chances de nous tirer... Je n'en sais pas plus... Je suis désolé.

    -      Le Président : Nous avons des chances ?! Nous sommes prisonniers dans cette cage, faits comme des rats, et vous êtes désolé ?... Bon sang, Homère, c'est VOTRE vaisseau !

     

     

     

    15 juillet, 0h15.

     

     

    COT2.21.jpg

     

    COT2.22.jpg

     

    -      Danika : Y a pas à dire, c'est beau la nuit... Vue d'assez loin.

    -      Danlo : Les autres ont du nouveau. Allons voir.

     

     

    COT2.23.jpg

     

    -      Chardonville : Danlo, nous avons trouvé un moyen d'évacuer tous ces gens. Mais il faut descendre jusqu'au ventre du navire, dans la salle des machines des fusées ascensionnelles avant. 

    -      Ernagels : C'est la seule voie d'évasion qui nous met à l'abri de l'incendie et de la chaleur. L'atmosphère est irrespirable, mais c'est une zone sécurisée : Depuis son centre de commande, on peut ventiler tout le secteur et créer la bulle d'air dont nous avons besoin. Ensuite, nous pourrons continuer vers l'arrière, passer dans le hangar des voitures de service, ce qui nous rapprochera considérablement des équipes de secours.

     

     

    COT2.24.jpg

     

    -      Danlo : Oui, ça a l'air bien. A condition que ce secteur n'ait pas été détruit.

    -      Ernagels : D'après Gytring, les boosters avant tournent à faible régime, mais ils tournent. La zone semble intacte. On y accède par la trappe étanche qui est juste sous cet escalier, il faut ensuite descendre au niveau G.

    -      Danika : De toute façon, on ne tiendra pas longtemps ici. Il faut aller voir.

     

     

    COT2.25-copie-1.jpg

     

    -      Danlo : Vous avez du matériel de survie ?

    -      La femme : Oui, derrière la réception.

    -      Le garde : Pour quatre personnes seulement. 

    -      Danlo : Vous venez avec nous. Vous devez connaître tous les codes des accès sécurisés.

    -      Le garde : Oui, bien sûr, Commandant.

     

     

    COT2.26.jpg

     

    -      Danlo : Amiral, je vous souhaite bien du courage pour maintenir le calme dans le groupe...

    -      Amiral Bonnesauge : On fera de notre mieux. On compte sur vous, surtout.

    -      Danlo : Dès que vous aurez le signal, commencez l'évacuation. Nous n'aurons pas de temps à perdre. A tout moment, l'incendie peut gagner la zone de lancement n° 1 et faire sauter le dépôt d'armes du niveau A. Et nous sommes juste en dessous.

    -      Amiral Bonnesauge : Je n'aime pas quand vous dites des choses aussi tristes. Allez, bonne chance !

     

     

    COT2.27.jpg

     

    -      Homère Diroise : Bonne chance, Danlo. Quoi que vous fassiez, vous avez tout mon soutien... Après cette aventure, vous n'aurez pas de meilleur ami et bienfaiteur que moi.

    -      Danlo : Euh, soutenez surtout l'autorité de Madame l'Amiral. S'il y a une panique, on est foutu !

    -      Danika : On va faire manger les gens en continu, ça va les occuper.

     

     

     

    COT2.28.jpg

     

    COT2.29.jpg

     

    -      Chardonville : On y est. Comme prévu, le niveau de CO2 est affolant.

     

     

    COT2.30.jpg

     

    COT2.31.jpg

     

    COT2.32.jpg

     

    -      Dydrar : Le malheureux a été asphyxié. Je ne le connais pas...

    -      Danlo : Moi non plus. Sans doute un nouvel arrivant dans l'équipage... Pas de chance. Fais le tour du secteur pour voir s'il y a quelqu'un d'autre... L'OVMD signalerait deux autres corps...

    -      Le garde : Je m'occupe de la ventilation.

     

     

    COT2.33.jpg

     

    -      Le garde : La porte est bloquée.

     

     

    COT2.34.jpg

     

    COT2.35.jpg

     

    COT2.36.jpg

     

    COT2.37.jpg

     

    COT2.38.jpg

     

    -      Danlo : Comment ça se présente ?

     

     

    COT2.39.jpg

     

    -      Chardonville : Il y a des déformations un peu partout dans les parois, sans doute dûes au choc initial. mais le matériel est intact, les câblages aussi. Je peux même lancer le programme de secours qui va donner au Poste principal le contrôle direct des boosters. Ce ne sera pas long... Ah, voilà ! L'air est respirable, on peut enlever les masques.

     

     

    COT2.40.jpg

     

    COT2.41.jpg

     

    -      Dydrar : Oooh non...

     

     

    COT2.42.jpg

     

    -      Danlo : Le Professeur reste dans la salle de contrôle. Nous, on continue. Dydrar ?... ça va ?....

    -      Dydrar : Non. Je viens de trouver les deux autres victimes dans le compartiment de repos : Ygerda Sesmär et Lydie je-ne-sais-pas-comment, une infirmière...

    -      Danlo : Oui, je le savais...

    -      Dydrar : ...Je l'ai croisée à bord pendant 7 ans, nous avons effectué des missions extérieures ensemble, elle m'a même soigné plusieurs fois... Et je ne connais pas son nom. Danlo, il n'y a pas de kits de survie, ici, nulle part. La centrale des sytèmes de soutien de vie du secteur était condamnée. ces gens n'avaient aucune chance.

     

     

    COT2.43.jpg

     

    -      Danlo : Courage... On a du travail.

     

     

    COT2.45.jpg

     

    -      Danlo : La salle des machines avant. Oui, ça fait plaisir de voir au moins un truc qui marche. 

     

     

    COT2.01.jpg 

     

    -      Dydrar : Voilà le hangar.

    -      Le garde : Non, ça  a changé : C'est un autre restaurant, maintenant.

     

     

    COT2.02.jpg

     

    COT2.03.jpg

     

    -      Dydrar : Oulah ! Accès direct à la mer, 15 GM plus bas ! Pas question de sortir par là !

    -      Danlo : C'est ici que la structure ventrale du vaisseau s'est pliée. Il faut trouver un autre chemin.

     

     

    COT2.O4.jpg

     

    -      Le garde : Commandant, regardez là-haut ! La paroi en aluminium est fissurée. Les pompiers devraient pouvoir creuser une ouverture pour nous faire tous passer.

    -      Danlo : C'est vrai. Où est la borne de communication ? Il faut en parler à Gytring. Vous, remontez au niveau C : Dites à tout le monde que l'évacuation commence immédiatement !

     

     

     

    COT2.46.jpg 

     

    -      Un homme : Je connais bien le vaisseau, je fais partie du consortium qui l'a transformé. Dans les sanitaires, il y a une vitre qui sert d'issue de secours et qui donne sur une passerelle extérieure ! On peut facilement se sauver vers l'arrière, en marchant en file indienne !

    -      Une femme : Oui, faisons ça ! Je refuse de rester ici plus longtemps, c'est trop dangereux !

     

     

    COT2.47.jpg

     

    -      Homère Diroise : Mais enfin, Rolghir, vous n'y pensez pas ! Il fait nuit, il y a du vent, le navire tangue ! c'est encore plus dangereux de sortir ! Je suis certain qu'Hédrone et les autres vont trouver une solution !

     

     

    COT2.48.jpg

     

    -      L'Amiral Bonnesauge : Je vous en prie, n'y allez pas ! Vous devez rester ici ! Monsieur Oyatoviche, Monsieur Pims, aidez-moi, il faut les retenir !

    -      Un homme : Laisse-nous passer, idiote ! Si tu veux crever ici façon grillade, c'est ton affaire !

    -      Le Président L'Herbier : Vous êtes fous ! Ne faites pas ça ! Vous ne savez même pas s'il y a des issues praticables plus loin !

     

     

    COT2.53.jpg

     

    -      Sandra Matizet : Joddel, la chaleur atteint un niveau critique dans le secteur de la piste 1 ! 

     

     

    COT2.54.jpg

     

    -      Gytring : L'entrepôt de munitions... On n'y peut plus rien. Dites aux pompiers d'évacuer rapidement !

     

     

    COT2.49.jpg

     

    COT2.55.jpg

     

    -      Le Président L'Herbier : Madame, revenez !

     

     

    COT2.56.jpg

     

    COT2.57.jpg

     

    COT2.58.jpg

     

    COT2.59.jpg

     

    COT2.60.jpg

     

    COT2.61.jpg

     

    COT2.62.jpg

     

    COT2.50.jpg

     

    COT2.51.jpg

     

    COT2.52.jpg

     

    COT2.63.jpg

     

    -      Bernache oyatoviche : On n'a rien pu faire... La passerelle s'est décrochée. J'espère au moins que ça va calmer les autres.

    -      Madame L'Herbier : Mais... Où est mon mari ?...

     

     

    COT2.64.jpg

     

    -      Homère Diroise : C'est vrai ?! Où est passé le Président ?!     

     

     

    COT2.65.jpg

     

    COT2.66.jpg

     

    -      Le Président : Au secours !! Aidez-moi !!

     

     

    COT2.67.jpg

     

    -      Le fils : Maman... Dehors... le Président !

    -      La mère : Oui, mon chéri, ça fait deux ans qu'on essaie de le mettre dehors, le Président. Mais avec tout ce bordel, il risque bien de perdre les prochaines élections !

     

     

    COT2.81.jpg

     

    -      La mère : HIIIIIIIIIIIIIII !!!!

     

     

    COT2.68.jpg

     

    -      Ooooooooooohhh !!!

     

     

    COT2.69.jpg

     

    -      L'Amiral Bonnesauge : Homère, c'est horrible : L'Herbier s'est fait cueillir par une mouette !!

    -      La mère : UN GOELAND !!! C'ETAIT UN GOELAND !!!

    -      L'Amiral Bonnesauge : Calmez-vous, Madame... Homère ?!

     

     

    COT2.70.jpg

     

    COT2.71.jpg

     

    -      Le barman : Sale soirée, hein ?

    -      Homère Diroise : ...Mon paquebot est en perdition au-dessus de la haute mer, des centaines de gens vont sans doute mourir, moi, je m'en fous, la compagnie est ruinée, le Président de la République vient de se faire gober par un oiseau de mer... J'ai rêvé mieux.

    -      Le barman : Qu'est-ce que je vous sers ?

    -      Homère Diroise : Un truc fort. Et si c'est pas assez fort, faites moi un mélange de tous les trucs forts que vous avez.

     

     

    COT2.72.jpg

     

    -      Danika : Papa, reprends-toi ! C'est pas le moment de flancher ! Il y a des gens qui comptent sur toi, ici !

    -      Homère Diroise : Et qui donc ? Pas toi, je le sais, je t'ai trop déçue... Laisse-moi, ma chérie. C'est MA soirée !...  

     

     

    COT2.73.jpg

     

    -      Clématitsia Mouettovna : C'est grave ?...

    -      Enargels : Le navire part en lambeaux mais il maintient son cap, sa vitesse, son altitude... Disons que pour l'instant, ça pourrait être pire. En revanche, il va falloir vite quitter le salon.

    -      Gason Authienoüs : Les portes ont l'air de tenir le coup.

    -      Enargels : Oui, mais c'est pour les plafonds que je crains le plus à présent.

     

     

    COT2.74.jpg

     

    -      Le garde : Amiral, la voie est ouverte ! Il faut rassembler tous les gens maintenant et commencer à les descendre... A les faire descendre.

    -      L'Amiral Bonnesauge : Maintenant, c'est certain ?

    -      Le garde : Vous serez mieux en bas qu'ici, ça c'est certain !

    -      Enargels : Il a raison ! La température monte dangereusement en flèche jsute au-dessus de nous !

     

     

    COT2.75.jpg

     

    -      Le mari de l'Amiral : Par ici, dans le calme s'il vous plaît !   

     

     

    COT2.76-copie-1.jpg

     

    COT2.77.jpg

     

    COT2.78.jpg

     

    COT2.79.jpg

     

    COT2.05.jpg

     

    COT2.06.jpg

     

    COT2.07.jpg

     

    COT2.08.jpg

     

    COT2.09.jpg

     

    COT2.80.jpg

     

    -      Danika : Papa ! Viens !

    -      Homère Diroise : Va devant. Je dois être le dernier à quitter ce lieu maudit...

    -      Danika : Avance !!

     

     

    A SUIVRE... 

     

    « Dernier vol pour le Cotentin - Episode 3 et finDernier vol pour le Cotentin - Episode 1 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :