• Episode 4

    Le lendemain, mercredi midi...

     

    Episode 4

    -     Gépludo : Bonjour Lieutenant ! J'ai quelques infos sur votre parking sauvage.

    -     Colomba : Emerveille-moi, Lapinou, pendant que je digère mon petit-déjeuner.

     

    Episode 4

    -     Gépludo : Bon, déjà, notre inconnu n'en est plus un.

    -     Colomba : Génial, je te mets " plus un " aussi.

    -     Gépludo : Sa voiture et lui ont été identifiés cette nuit. Gaëtan Sélabaksaspas, il nous vient de Casteigne où il a mis en cause son employeur, un gros industriel du Potager central, dans une affaire de corruption de menus fonctionnaires casteignans et éléboranais. C'est, comme disent les Grands, un " lanceur d'alerte ". Il a disparu quand il devait témoigner devant une commission royale alors qu'il devait déballer d'autres noms de pourris un poil plus gros. La justice de son pays le croyait caché en Eléborance.

    -     Colomba : Qu'est-ce qu'il est venu fiche en Orchide et ici précisément ?

    -     Gépludo : Il s'en est confié à sa veuve éplorée, que j'ai vue en coup de vent à Roncecour ce matin, avec l'autorisation rapide de la justice casteignane. En fait, son mari se terrait tout près de chez lui et il est venu en Orchide parce qu'il avait un rendez-vous... Elle ne sait pas avec qui.

     

    Episode 4

    -     Colomba : Un rendez-vous avec la mort, visiblement... Et les autres voitures ?

    -     Gépludo : Deux autres casteignanes, deux hédoniennes, trois montviliennes dont une volée à des touristes en Opalogne... Il y en a trois autres qui sont trop esquintées, on ne sait pas encore. Leurs propriétaires ont tous disparus dans les onze derniers mois. Ce sont des cadres du secteur privé, des fonctionnaires, des délinquants, tous liés à des affaires financières ou des fraudes... Mais le plus drôle, à mon avis, c'est le signalement de cette voiture rouge que vous avez vue hier dans le ravin et qui n'y était plus après.

    -    Colomba : Oui, le temps que je revienne avec les autres elle avait disparu. Pourquoi celle-là ?

    -     Gépludo : Je me fais peut-être des idées, mais j'ai vu la même en arrivant il y a quelques minutes, sur la route qui relie le village au reste du monde. Son conducteur m'a même salué : mon brave collègue le sergent Emmesdos...

     

    Episode 4

    -     Colomba : Tiens donc...

    -     Gépludo : Tout ça part un peu dans tous les sens... Pourquoi tous ces gens qui ont gagné, pour la plupart, plusieurs milliers de fois le salaire d'une vie de saisonnier seraient-ils venus jusqu'ici pour abandonner leur voiture ?

    -     Colomba : Par exemple pour niquer la justice de leur pays et être exfiltrés dans un paradis fistal... Mais j'ai encore plus sordide que ça, Lapinou : imagine qu'ils soient tous passé ad patres. Tous ! Imagine un village isolé, qui embauche comme nouveaux habitants des gens peu recommandables venus de tous le pays, et qui s'enrichit à mesure que d'importants filous ou des témoins gênants comme Gaëtan viennent ici perdre à la fois leur bagnole et leur vie... Quelques personnes imaginatives ont trouvé un bon moyen de brasser du fric, et pas un petit peu...

     

    Episode 4

    -     Colomba : Tiens ! Monsieur le maire ! Je pensais à vous !

    -     Tadêklop : En bien, j'espère !

    -     Colomba : Vous me fascinez de plus en plus.

    -     Tadêklop : Nous n'avons pas encore eu le loisir de nous parler. Que diriez-vous d'une balade en voiture ? J'aime bien faire de temps en temps une inspection de la commune.

    -     Colomba : Vendu ! Si je puis dire. Avec grand plaisir, si c'est dans votre belle voiture noire.

     

    Episode 4

    -     Colomba : Bonne idée, on va se parler lui et moi.

    -     Gépludo : En même temps...

    -     Colomba : Hopopop !

    -     Gépludo : Pardon. Je veux dire : Ce n'est peut-être pas prudent de partir avec lui...

    -     Colomba : Je gère. Toi, tu cours en ville pour jeter un oeil sur les derniers éléments de l'enquête à la Brigade et aux Affaires extérieures et présenter le dossier au juge. Et aussi pour rameuter tous les renforts que tu peux. Moi je te rejoins là-bas dans l'après-midi.

     

    Episode 4

    -     Colomba : Haaaa ! Là, vous me faites plaisir !

    -     Tadêklop : J'aimerais faire plus encore !

     

    Episode 4

    Episode 4

    -     Colomba : Dites donc, il est plutôt coquet votre trou !

    -     Tadêklop : Plaît-il ?

    -     Colomba : Je parle du village. Il respire l'ordre et la bonne fortune. Tout le monde vit dans de belles maisons, on s'est beaucoup et richement équipé... C'est quand même pas le jus de mûre et le purin de mille-pattes qui vous valent cette prospérité ?

    -     Tadêklop : Il y a un an, le village était sur le point de mourir. Nous avons relancé et diversifié notre activité ! Surtout moi, Espersa à son retour de pénitence légale et sa femme, et les plus anciens fermiers du coin... Nous avons commencé petits, si je puis me permettre cette boutade. Ce minuscule bout de jardin paraît bien triste, non ? Il n'est pas différent du reste, car nous ne parlons que d'un jardin... Le saviez-vous ? Du canal à Souchebelle, l'Orchide, 30 000 habitants, ne fait que 13 000 centimètres dans sa plus grande longueur. C'est comme si les Grands, à leur échelle, n'avaient que 9 kilomètres à franchir. Pour eux, enfin les Protecteurs qui s'occupent si bien de nous, notre encombrement total, la surface utile des mini-peuples, se chiffre en un carré de 200 mètres de côté, et nous sommes en tout 280 000. Bien sûr, dans cette vie étrange et un peu absurde que nous menons au ras du sol, les mauvaises routes, les petits reliefs, un buisson de rosiers ou la moindre touffe d'herbe rallongent considérablement les durées de trajet... Mais voilà, tout notre univers doit se résumer à ces quelques milliers de centimètres. Ce n'est pas pour rien que nous sommes des nations miniatures. Et qu'en plus, il ne faut pas que ça se sache !

     

    Episode 4

    -     Colomba : J'aime la géographie, Monsieur. Mais on s'éloigne du sujet.

    -     Tadêklop : La géographie était pourtant un moyen détourné d'y entrer dans le vif. Ah, voici la partie amusante du voyage.

     

    Episode 4

    -     Colomba : HAAAAAAAAA !!!! La route des Grands !! Ha le con !! Il nous envoie sur la route des Grands !!

    -     Tadêklop : Ah, vous connaissez ?

     

    Episode 4

    -     Tadêklop : Oui, nous avons traversé le miroir, enfin nous sommes passés sous la clôture, et nous voilà chez les Grands ! Pendant un très court instant, les deux dimensions se sont rejointes... Il suffit de bien peu de choses ! Il y a du monde aujourd'hui. Sûrement des familles qui vont se promener dans la baie. Les Grands aiment flâner, mais eux ils ont toute la place pour ça.

     

    Episode 4

    -     Colomba : Vous êtes un gros déglingos, vous !! Gadmoisso !!

    -     Tadêklop : Allons, calmez-vous. Regardez, on s'éloigne, on rentre dans le rang.

     

    Episode 4

    -     Tadêklop : Voilà où je veux en venir, Lieutenant. Pensez à cet espace vital minimum, à nos vies étriquées cernées par des grillages et des fossés, les voyez-vous ? Sûrement oui, ils sont omniprésents dans tous nos actes, nos émotions, nos projets, nos plus lointains souvenirs, puisqu'ils sont, grillages et fossés, jusque dans nos têtes. Je voudrais vous proposer quelque chose de neuf, un horizon et des ambitions plus larges... Quelque chose qui nous ferait un peu grandir, jouer notre rôle, même modeste, dans ce monde trop vaste pour nous... Je vous sens assez originale, audacieuse, non-conformiste et insatisfaite pour tenter l'aventure.

    -     Colomba : Auriez-vous dans l'idée de me corrompre ? Votre aventure, elle est sans retour. Je suis peut-être une originale, mais ne jouez pas la carte de la connivence et de l'empathie avec moi. Bien d'autres ont fait cette erreur. C'est moi qui décide quand et avec qui je connive... Parlons plutôt de l'organisation criminelle que vous avez montée dans votre village, vous voulez bien ?

     

    Episode 4

     -     Tadêklop : Je désire contribuer à votre bien, Madame, pas seulement parce que vous m'intriguez sur un plan personnel : j'admire votre professionnalisme, bien qu'il vous amène dans notre cas à faire fausse route.

    -     Colomba : Assez de boniments ! Taisez-vous ! Et répondez !

    -     Tadêklop : Rentrons d'abord, si vous le voulez bien... Il est nécessaire que vous voyiez l'ensemble du groupe.

     

    Episode 4

    -     Colomba : Je vois... Vous savez, je sais ce que signifie " La traversée du miroir "... C'est un truc qui se mérite et qui se paye cher. Et genre en monnaie électronique. A coups de bite-dans-les-coins !

    -     Tadêklop : Des "Bitcoins". Vous avez tout compris et j'en suis fort aise. Mais un conseil : ne le dites pas trop fort avant la petite réunion, à l'auberge, dans une heure. A présent, Lieutenant, je vais m'enfermer dans un mutisme obstiné.

    -     Colomba : Bin moi aussi, puisque c'est comme ça. Mais méfiez-vous, les miroirs, c'est à double tranchant.

     

    A peine Corinne Colomba était-elle revenue à l'auberge qu'elle en ressortit aussitôt et bondit dans sa voiture. Elle espérait maintenant une seule chose : pouvoir rejoindre la capitale de l'Orchide et la Brigade.

     

    Episode 4

    Episode 4

     

    Mais les chemins de Souchebelle étaient semé d'embûches.

    Des habitants du village veillaient au grain et se lancèrent à la chasse au poulet.

     

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    Episode 4

    -     On va l'avoir !

     

    Episode 4

    -     Je la vois pas !

    -     Le sergent Emmesdos : Elle court vite la bougresse !

     

    Episode 4

    Episode 4

    -     Emmesdos : Laisse tomber, on l'a perdue. C'est une citadine, elle n'a pas l'habitude : les animaux nocturnes lui règleront son compte.

     

    Episode 4

    Episode 4

    -     Colomba : Ah bin mince ! Me v'là la proie de la biodiversité. Les bonnes âmes écolos ne pense jamais au retour de bâton...

     

    A SUIVRE... DANS L'EPISODE 5

    CI-DESSOUS

     

     

    « Episode 5Episode 3 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :