• Episode 7 et dernier

     

    La colonne conduite par Yadêmokyblès avait atteint l'ombre bienfaitrice des arbres. Tout le monde s'accorda un repos bien mérité. Ensemble mais bien isolés, ils ignoraient tout de ce qui était arrivé aussi bien à l'armée de Quintovic qu'à la cité d'Authiegane...

    Dame Latêtokaré, épuisée, chantait doucement.

     

    Episode 7 et dernier

    -      Dame Latêtokaré :

    L'mos qui vient, d'Saint-Nicolas ch'est l'fête
    Pour sûr, au soir, y viendra t'trouver
    Y t'f'ra un sermon et t'laich'ra mette
    Ind'zous du ballot un grand painnier
    Y l'rimplira, si t'es sache
    D'séquois qui t'rindront bénache
    Sans cha, sin baudet,
    T'invoira un grand martinet

    Ni les marionnett's, ni l'pain d'épice
    N'ont produit d'effet. Mais l'martinet
    A vit' rappajé l'petit Narcisse
    Qui craignot d'vir arriver l'baudet
    Il a dit s'canchon-dormoire
    S'mèr' la mis dins s'n ochennoire
    A r'prs sin coussin
    Et répété vingt fos che r'frain:
    Dors, min p'tit quinquin,
    Min p'tit pouchin, min gros rojin,
    Te m'f'ras du chagrin,
    Si te n'dors point j'qu'à d'main.

     

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

     

    Le petit groupe d'Orchdiens avait réussi à emporter le Poisson d'Or loin de la bataille. Ils avaient à présent trois bonnes heures d'avance sur leurs poursuivants.

    Ils étaient parvenus en bordure de la plage. Les deux grandes questions qui se posaient à Quintovic à ce moment étaient : 1 : où donc se trouvaient-ils ? 2 : que faire du Poisson d'Or ?

     

     Episode 7 et dernier

    -      Quintovic : Nous n'aurions pas dû aller vers la mer ! Nous sommes perdus en pleine nature, sans points de repères !

    -      Gason : Mon neveu, il faut te réveiller : ton rêve de puissance est mort, étouffé avec la gueule pleine de sable ! Il faut se débarrasser de ce sinistre objet, le jeter dans la marée montante.

     

    Episode 7 et dernier

    -      Quintovic : Noon !! On ne peut ps faire ça !!

    -      Geldoush : Il n'y a pas à hésiter ! Regarde le beau résultat de cette quête idiote ! Et qui sait ce qui est advenu de nos parents, de tous les autres et même de la cité ?! Je pressens le pire !

     

    Le pire vint d'autres poursuivants que les Orchidiens n'avaient pas prévus. Le colonel Gustav Pim's était déterminé à preendre sa revanche.

     

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    -      Gustav Pim's : Seigneur Gason, je vais vous demander de me remettre le Poisson d'Or et tout se passera presque bien !

    -      Quintovic : Je suis le roi Quintovic ! C'est à moi que vous devez parler !

    -      Madame Vulpin des Prés : Colonel, il y a eu trop de morts autour de cet objet qui ne méritait sans doute pas tant d...

    -      Gustav Pim's : La ferme ! Vous deux, fermez-la ! Vous croyez que je le veux pour la science ou pour la gloire ? Je veux juste détruire cette merde et gagner un tout petit peu cette malheureuse bataille dont il fut l'enjeu !

    -      Gason : Alors, nous voulons la même chose, colonel Pim's. Baissez vos armes, je vous en prie.

     

    Episode 7 et dernier

    -      Gustav Pim's : V'là que ça fume, maintenant. Pourquoi ça fume ? Qu'est-ce qu'il fait ?

    -      Gason : ...Euh... Je sais pas trop...

     

    Episode 7 et dernier

    -      Quintovic : Mais enfin... arrêtez-le !

    -      Geldoush : Non, laisse-le ! Il cherche l'eau, je crois !

     

    Episode 7 et dernier

    -      Quintovic : Rhâââ !! Ma divine soeur, l'Oracle de l'eau, a encore parlé ! Tu es folle ! Tu ne m'aides pas, jamais !!

     

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    -      Quintovic : Geldoush !! Pardonne-moi !!

    -      Geldoush : Je ne te quitte pas. Nous partons ensemble.

     

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

    Episode 7 et dernier

     

     

    Episode 7

    Episode 7

    -      Gason : ...Mmmm...

     

    Episode 7

    -      Le médecin : Monsieur Authienoüs ? Est-ce que vous m'entendez ?

     

    Episode 7

    -      Gason : ...Mmmfffhoui... Je crois que ça va, mais je suis dans le coton...

    -      Le médecin : Il a fallu opérer votre bras blessé sous anesthésie générale. Je suis le docteur Ibüprofein et vous êtes à bord du Sasgarion. Je crois que vous connaissez ce vaisseau, n'est-ce pas ?

     

    Episode 7

    -      Gason : ...?... La Cité Volante Miniature ? Par quelle chance incroyable ? Où sont les autres ?

    -      Docteur Ibüprofein : Je suis désolée, nous n'avons trouvé que deux survivants, vous et ce monsieur.

     

    Episode 7

    -      Gason : C'est Philêminion, mon serviteur ! Au moins, il y a une bonne nouvelle.

     

    Episode 7

    -      Docteur Ibüprofein : C'est lui qui vous a sorti du sable et vous a hissé sur une hauteur. Nous n'avons retrouvé que deux corps non identifiés, des ennemis nous a-t-il dit... Et celui d'un officier hédonien. Mais nous n'avons pas pu poursuivre les recherches, l'eau montait. C'était une marée à fort coefficient et elle a tout emporté sur plusieurs dizaines de centimètres vers les dunes. Vous avez eu une chance folle d'être retrouvés dans ces circonstances. Je laisse le soin au professeur Chardonville de vous expliquer ce qui s'est passé. Il souhaite vous voir quand vous serez plus solide sur vos jambes.

     

     

    Episode 7

    Episode 7

    -      Chardonville : Bonsoir Seigneur Gason. Heureux de vous revoir en vie, ou presque.

    -      Gason : Bonsoir Jérôme. Il s'en est fallu de peu, à ce qu'on m'a dit ce matin. Vous êtes toujours fidèle au poste ! Je vous croyais à la retraite depuis longtemps.

    -      Chardonville : Il s'en est fallu de peu aussi. Ma femme et moi étions effectivement en retraite dfepuis trois semaines mais l'ennui nous a saisi. En fait, on nous a rappelés pour une mission importante. Et voilà.

     

    Episode 7

    -      Derdrie Chardonville : Bonsoir, Gason. Vous semblez avoir bien récupéré, par bonheur. Vous êtes resté longtemps dans le cirage. Vous savez... Nous avons fait tout ce que nous pouvions, mais les recherches étaient devenues impossibles. Philêminion nous a tout raconté.

    -      Gason : Alors... Mon neveu Quintovic et, ma nièce Geldoush... Le Poisson d'Or ?

     

    Episode 7

    -      Derdrie : Définitivement perdus, hélas.

    -      Jérôme : Ce n'est pas tout : votre frère et les rescapés de votre expédition ont été reccueillis par un autre vaisseau. Mais... il y a trois jours, nous avons reçu de la colonie d'Authiegane un appel radio qui a été interrompu. La cité souterraine s'est effondrée à la suite d'un mouvement de terrain dans la vallée. Les secours ont convergé de partout, même les Grands de Groffliers y sont allés. Peu d'habitants en sont sortis vivants, on parlait ce matin d'une vingtaine de personnes sauvées. Les recherches continuent, sans grand espoir.

    -      Gason : ...Ma nièce avait prédit tout ça...

     

    Episode 7

    -      Gason : Comment sommes-nous arrivés à bord ?

    -      Chardonville : Il s'est produit quelque chose d'étrange. Alors que nous quittions l'Authiegane pour vous rechercher, nous avons capté un signal. Une sorte de petite chanson très brouillée, nous n'avons rien compris, quinquin-quelque chose... Le signal a gagné fortement en intensité quand nous vous avons survolés. Comme si vous aviez une balise de détresse avec vous.

     

    Episode 7

    -      Gason : ...Ou comme si un objet maléfique avait chanté pour protéger celui qui a passé la moitié de sa vie à le soustraire à la fascination des autres. Une bonne action, une seule, avant de finir dans la mer. Il nous a probablement sauvés, Philêminion, il l'a fait après avoir tué tous les autres parce que l'occasion de disparaître se présentait enfin. Ne cherchons aucune logique, ni aucune sentimentalité là-dedans.

     

    Episode 7

    -      Philêminion : Tu crois vraiment, Seigneur Gason ? La mer nous en a débarrassés ?

    -      Gason : Qu'il soit mort, ou seulement déchargé de sa puissance, ou libre de faire sa vie dans ce qui était peut-être son élément, peu importe. Sa signification allait au-delà de notre intelligence. Ce qui est certain, c'est qu'il est à présent inaccessible pour les mini-gens. La boucle est bouclée. Nous avons enfin compris qu'il n'était pas pour nous et nous n'entendrons plus jamais parler du Poisson d'Or...

     

    EPILOGUE

     

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

    -      Le philosophe Moralambès : Voilà... C'est ainsi que s'achève cette étrange histoire. La chute de l'éphémère roi Quintovic, que sa mère appelait affectueusement son P'tit Quiquin, troisième et dernier seigneur du minuscule et défunt royaume d'Authiegane, a découragé à jamais le retour des colons orchidiens dans les dunes. La mère du jeune roi Quintovic et de Geldoush a terminé sa vie dans le chagrin et la folie. Et Gason Authienoüs est parti avec ses proches amis en Sologne, ou dans les Vosges peut-être, ou sur l'île de Groix... Personne ne sait vraiment. Il n'a pas donné de nouvelles depuis de longues années.

    -      Un élève : Mais... Le Poisson d'Or ? Qu'est-ce que c'était ? Où est-il allé ?

     

    Episode 7

    -      Moralambès : Qu'est-ce que c'était ?... Qui le sait vraiment ? Peut-être une autre forme de vie et de conscience... L'embryon d'une nouvelle civilisation à la recherche du milieu où elle pouvait se développer, ou bien son dernier représentant égaré dans notre plan d'existence... Nous en sommes toujours réduits aux conjectures. Nous ne pouvions pas le comprendre ni l'apprivoiser. Nous avons vu comment tous ceux qui ont prétendu s'en servir ont chèrement payé leur orgueil naïf. Cette... cette chose a visiblement tout fait, sans états d'âme, pour que les mini-gens réalisent le danger qu'il y avait à la côtoyer et, finalement, la libèrent. Le Poisson d'Or est parti là où il devait aller et cela ne nous concerne plus. Aussi cruel et inutile que cela nous apparaisse. Cet objet, si c'en est un, que nous avons jugé néfaste par nature, nous a révélé notre incroyable fragilité. Si le monde miniature a survécu à cela, c'est qu'il a du sens, non ? Pensez-y !

     

    Episode 7

    -      Un élève : La légende de Gason et les Sablonautes nous apprend elle aussi que nous servons sûrement à quelque chose, malgré les contrastes et la désespérance qui la marquent. Tout cela n'aura pas été en vain. Nous avons besoin de ces légendes.

    -      Moralambès : Aimerais-tu de prendre la suite, Discrêtos ? Alors hâte-toi de relancer la machine à rêves, car les déclinologues de la Faculté nous annoncent l'affadissement et la liquéfaction du mini-monde pour bientôt ! On nous promet le néant, rien que ça ! C'est sûrement exagéré... 

     

    Episode 7

    -      Moralambès : Ne vous demandez pas s'il y a une vie après la vie, ou même avant. Cherchez à savoir s'il y en a une pendant. Quel que soit le temps que ça prend, celui-là au moins ne sera pas complètement perdu pour vous. Si une chose ou une réponse ne vient qu'à une certaine heure, ça ne veut pas forcément dire que vous avez été trop lents, ou qu'elle est en retard et qu'elle a lambiné en chemin. Oui, à trop tergiverser et réfléchir, on passe à côté de choses qu'on ne verra plus revenir, c'est le risque. Cela nous amène à des choix, à des démonstrations de pragmatisme, à des renoncements portés par des angoisses, toutes sortes de facteurs qui mettent à l'épreuve notre capacité de patience, d'imagination, d'adaptation, mieux, de transformation ! Parfois, le temps est assassin, c'est vrai. Alors ne lui donnez pas d'armes. C'est une des leçons que l'on peut retenir des aventures de Gason Authienoüs : Prenez les choses comme elles viennent et si elles ne viennent pas même si vous aviez de bonnes chances de votre côté, c'est qu'elles n'étaient pas pour vous. Vous avez le droit d'être modestes et de parler bas et avec mesure, ou bien au contraire, faites porter au loin votre voix si vous en avez envie ! Mais au final, ne considérez que ceux qui peuvent l'entendre et ne vous obstinez point sur les autres.

     

    Episode 7

    -      Moralambès : Votre mini-monde s'agrègera ainsi de lui-même, avec les personnes que vous aurez méritées. Il sera stable et solide, il en ressortira forcément quelque chose de bon pour vous et votre entourage... Le bonheur peut avoir des recettes simples. Oui, ce sont des leçons que l'on peut retenir. Ou pas. En somme, ne regrettez rien. Si échec ou maladresse il y a, eh bien ce n'était qu'une porte fermée, rien de plus, et passez à la suivante et attachez-vous à réparer tranquillement, sereinement, les dommages. Ce qui compte, c'est de garder des envies, de les cultiver, de faire confiance à l'imagination qui nourrit et qui sauve la vie. Alors si votre vie vous donne un jour un motif de tristesse, de désarroi ou de colère... faites-en une légende. Le seigneur Gason était comme ça. Le mini-homme qui ne voulait pas être roi et qui a pourtant été le meilleur, a fait de l'héroisme et de l'admiration béate qu'il suscite une belle connerie. Il y a de bonnes chances pour qu'il soit heureux aujourd'hui, même si ça ne se voit pas.

     

    Episode 7

    -      Discrêtos : Et l'amour dans tout ça ? Quelle est sa place ? La légende de Gason n'est pas très claire là-dessus, ni très optimiste...

    -      Moralambès : L'amour ?... Euh, tu veux une claque ?

     

    Episode 7

    -      Moralambès : Bon, vous m'avez bien écouté aujourd'hui et vous avez à peine somnolé pendant les passages les moins excitants. Allons nous restaurer, vous l'avez bien mérité !

     

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

    Episode 7

     

    FIN

    « Aujourd'hui : Astérix en 2016, de nouveaux décors presque futuristes et quelques anciens effets spéciauxEpisode 6 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :