• La nuit entre les mondes - Episode 5

     

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Tadzio : Aaaah !!!

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Tadzio : Oh là là ! Voiture pas contente !

    -     Chardonville : Ne la provoquez pas, évitez de trop la tripoter...

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     -     Irna : C'est toujours la Terre, Derdrie ! Mais une Terre où, pour autant que nous le sachions, l'être humain grand ou petit n'existe pas, ou pas encore. Ou plus. Ces dernières années, nous avons eu le temps d'effectuer de longs vols de repérage dans un rayon de plus de 300 GKM, 300 kilomètres des Grands. Nous n'avons trouvé aucune trace d'habitat ou d'activité humaine, pas le moindre signal radio contrôlé, et sur les plages, pas le plus petit déchet de nature artificielle.

    -     Derdrie : Est-ce que les Oyatsines le savaient ? Pensaient-ils trouver des Grands ici ? Si j'ai bien compris les histoires qu'on raconte à Merlimont, leurs aïeux sont entrés tout au long du XIXe siècle, jusqu'en 1908... Après quoi la zone de la Porte a fait l'objet d'un gros interdit culturel. Sans doute la peur de l'Inconnu.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Ils ont mis du temps à se rassurer et leurs explorations ont été bien sûr plus limitées. Ils ont très peu bougé, finalement. Leur chef, Poo Gri Mô, a pris le pouvoir il y a 30 ans pour mettre fin à un conflit entre les clans. Il a maintenu tout le monde dans la crainte viscérale et fantasmée du monde extérieur. Pendant tout ce temps, il a inventé des légendes rocambolesques pour acheter la paix sociale : il affirmait que ce monde était celui d'une race de mini-gens supérieurs, détenteurs d'une technologie inimaginable, qu'ils pouvaient voler dans des grands bateaux et faire fondre des pierres avec un rayon ardent... Ces êtres, dont il prétendait être le messager, étaient partis faire un tour mais ils allaient revenir, et il faudrait les aimer et les respecter autant que lui-même, parce qu'il était des leurs...

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

        Irna : Et puis soudain, le 18 mai 2032, nous avons franchi aussi le passage et nous sommes arrivés avec nos Geckos et nos lasers, et Poo Gri Mô en est resté comme deux ronds de flan. Le peuple, lui, était fou de joie ! Le chef a dû faire avec, pris au piège de sa propre thèse totalitaire... qui nous aura été bien utile pour faire accepter notre équipage d'à peine 180 personnes par plus de 8 000 indigènes ! 

    -     Derdrie : Ils sont plus nombreux que je le pensais ! Ils ont dû trouver ici de bonnes conditions de vie et peu de prédateurs naturels.

    -     Irna : A part les nids de gros lézards ici ou là et les mouettes, ça se passe à peu près bien. Les araignées géantes sont intimidantes au premier abord, mais c'est l'animal le plus facile à apprivoiser. C'est même l'espèce la plus sociable et la plus intelligente que nous ayons trouvée jusque là. Les Oyatsines dressent aussi les mini-panthères et les grenouilles à surveiller les plantations. Leur peuple a deux siècles de colonisation derrière lui. Ils savent parfaitement s'adapter, ils nous ont beaucoup inspirés à ce niveau-là. Bien sûr, nous avions aussi tout prévu sur le plan technique et scientifique. Nous avons franchi la Porte avec un vaisseau qui a formé le coeur de la base que nous avons construite. Si nous avions seulement prévu d'opérer le transfert de tout l'équipage et du matériel ne serait-ce qu'en deux fois, avec des engins destinés à faire l'aller et le retour, nous aurions aussitôt compris le danger... Mais cette façon de faire était déjà en soit une mesure de sécurité dans ce saut vers l'inconnu. Les sondes automatiques étaient, elles, restées sur place et nous avions pu les récupérer sans problème. Nous n'avions pas de raison de nous méfier.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : Alors qu'est-ce qui fait que personne n'a pu quitter ce monde pour retourner dans le nôtre ? Alors que beaucoup d'animaux le font comme ils veulent ? Tadzio l'a fait aussi, tout comme vos appareils de mesure...

    -     Irna : En réalité, non, ils ne le font pas, à moins de respecter de strictes conditions. La seule façon de faire un aller-retour, c'est de ne pas quitter la vallée où se trouve la porte invisible. Beaucoup de ces bestioles voyageuses vivent en permanence dans cette vallée dunaire. Et ça, nous l'ignorions. A peine le jour levé, notre vaisseau a bondi dans ce paysage tout neuf et là, c'était foutu. Nous avons par la suite marqué des animaux que nous avons effectivement cessé de voir un jour sur le site, puis qui sont revenus après la nuit. Mais dès que vous quittez la vallée, c'est comme si elle vous oubliait. Si vous revenez, elle ne vous reconnaît pas et ne vous autorise pas à faire le chemin dans l'autre sens, mini-homme, animal ou objet.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -    Irna : Vous pourrez y passer toutes les nuits que vous voulez, il ne vous arrivera rien. Au pire, vous vous réveillerez en compagnie de créatures qui, elles, ont fait le voyage, comme les fois où je me suis retrouvée au milieu de bandes de scarabées ou d'araignées géantes revenant de notre monde. Ces bestioles sont cauchemardesques, mais elles sont par chance très pacifiques ! Les araignées géantes et les mini-panthères sont d'ailleurs les seules exceptions connues à la norme du non-retour quand on s'éloigne de la Porte. On se demande encore pourquoi. Quelle connexion ont-elles avec ce qui préside à son fonctionnement ?... Vous pouvez essayer avec n'importe quoi, du sable, des cailloux, des coquillages, des insectes, toutes sortes de plantes vivantes ou mortes, en vain. Nous avons donc essayé de faire porter des messages par des araignées, mais il n'y a rien eu en retour, à part les bestioles elles-mêmes, le lendemain ou quelques jours ou semaines plus tard. Les caméras embarquées n'ont pas pu nous aider à savoir si elles étaient effectivement retournées en 2032 ou ailleurs. En revanche, nous avons vu Tadzio sur un enregistrement. Nous savons maintenant qui il était et à quelle époque il se trouvait.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -    Derdrie : L'une de ces araignées a sauvé la vie mon neveu et l'a adopté... Il a vécu longtemps seul dans le désert. Il était le seul survivant de la perte du dirigeable "Neubourg", en 1928... Donc, la vallée nous oublie...

    -     Irna : Certains d'entre nous interprètent ce phénomène comme une forme de conscience, ou tout au moins d'instinct, imprimé dans ce secteur-là précisément, et nulle part ailleurs pour l'instant. Imprimé dans quoi ?... L'environnement ? Est-ce immatériel ?... Je penche plus pour un mécanisme naturel inconnu. Une forte présence d'électricité statique et un micro-climat spécifique permettent de différencier cette vallée dunaire des autres, mais rien de visible. Nous sommes dans un domaine qui échappe encore à notre compréhension. Nous étudions ce phénomène depuis 4 ans et en cherchons d'éventuels signes comparables ailleurs... Comme ici.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Mais il a dû se passer quelque chose en 2032, peu de temps après notre entrée : si nous ne donnions pas de nouvelles au bout d'un mois, le "Sasgarion" devait nous envoyer une mission de secours, que nous étions prêts à accueillir et retenir sur place, pour qu'elle ne soit pas bloquée elle aussi. Personne d'autre n'est venu. Jamais. Où bien ils sont arrivés à une autre époque, sous l'effet de cette distorsion du temps qui vous a fait débarquer 4 ans après nous alors que vous êtes partis un siècle avant... Ou bien la Porte a cessé de fonctionné normalement. Elle est peut-être en train de se refermer lentement mais inexorablement. Dans ce cas, nous resterons à jamais coincés ici et nous aurons de moins en moins de chances de voir arriver d'autres mini-gens. Ni de Grands, d'ailleurs. A notre connaissance, aucun n'a mis les pieds sur le site de la Porte pour y rester une nuit entière... Ou alors, s'il a pris à l'un d'eux la fantaisie de le faire, ça n'a eu aucun effet sur lui. Un Grand, c'est peut-être... trop grand pour la Porte. 

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Oui, c'est bien ce que je pensais. Il y a entre ces arbres une activité électrique résiduelle assez caractéristique et encore détectable. Et un écart de 3 degrés qui dessine une zone circulaire très marquée.

    -     Derdrie : Il faudrait déterminer si ce deuxième "point chaud" a existé en même temps que l'autre ou avant. Si on part de  l'hypothèse que c'est un phénomène naturel, ou conscient, ou artificiel, qui se déplace, ça donne une piste à explorer... Non ?...

    -     Irna : Exact. Celui-ci étant plus ancien, il faut vérifier si on peut en trouver un troisième encore plus vieux dans la direction donnée par l'alignement des deux autres. Chercher une logique, c'est un bon point de départ.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Je suis désolée des mauvaises nouvelles que vous avez entendue, Derdrie. Amiens et Merlimont appartiennent au passé, de tous les points de vue où on se place... Le fait est que pour vous une nouvelle vie commence et vous avez un vaste nouveau monde à découvrir. J'ai déjà proposé au commandant Salicorne que la totalité de votre équipe puisse renforcer la mienne, si les autres sont tous d'accord, bien sûr. Pour votre neveu, le colonel Kadawreski ou le professeur Gépludo et son épouse, il n'y a aucun doute... Et je pense que ça vous plaira aussi.

    -     Derdrie : Oh oui ! Oui-oui ! 

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : Qu'est-ce qui a attiré votre attention sur ce site ?

    -     Irna : Le déficit très localisé de température. Vous parliez de "point chaud", mais on devrait les appeler "points froids". Le plus évident est celui qui entoure la vallée dunaire et qui est bien plus large que le champ d'action de la porte. Les nuits n'y transportent nulle part ailleurs, il fait juste froid...

    -     Derdrie : Nous avons même trouvé un endroit où le sable est gelé !

    -     Irna : Ces micro-climats sont un des signes que nous cherchons. Ici, la baisse de température est bien moins forte, mais elle peut révéler l'existence d'une ancienne porte intermonde. Il semble que dans ces zones, l'action même du vent et de la pluie soient très limitée, ce qui permet à ces zones de ne quasiment pas changer de morphologie, c'est à dire pas d'érosion naturelle. Il y avait aussi un gros empilement de cailloux qui va assez loin dans le sol. C'est autour de lui que nous avons commencé à fouiller.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : C'est magnifique ! Il y avait une ville ici !

    -     Irna : Une société très organisée a occupé ces lieux, c'est certain. Nous avons dû creuser jusqu'à atteindre un ancien lit du ruisseau qui coule plus loin à l'est. La quantité de sable dans la terre, les indices de marées, nous disent que nous sommes presque au niveau de l'ancienne plage. Ce littoral a connu les mêmes transformations que celui que nous connaissons. Il y a d'abord eu des bancs de sable de plus en plus émergés, des dunes stabilisées par les premières plantes qui les ont colonisées, les oyats, les mousses, les argousiers, puis le développement de tout un écosystème qui a constitué ce que nous voyons aujourd'hui, la terre ferme. Ce qui est évident, c'est que le ruisseau est venu traverser un site qui était déjà occupé par des mini-gens.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : Vous avez pu dater le site ?

    -     Irna : Les analyses des éléments organiques et non organiques du sol sont en cours. Les différents modèles informatiques d'évolution du rivage nous donnent au minimum 500 ou 600 ans et jusqu'à 800 ou 1 000...

    -     Derdrie : C'est impossible... On sait que la tribu originelle des Oyatsines est arrivée avec des Grands de Normandie dans la région de Berck au XVIIe siècle !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : N'oublions pas que le temps entre les deux dimensions n'est pas parallèle. Il y a des distorsions, des boucles... Notre modèle n'est valable que dans le contexte particulier où nous sommes, il n'implique pas notre monde. La plus belle découverte, nous l'avons faite hier, et nous n'en avons pas encore informé les autorités du royaume.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdie : Encore une statue de Konnoukash, la même que celles qui balisent le chemin vers la Porte. Il y en avait une autre dans les environs, c'est évident.

    -     Irna : Nous restons encore exagérément prudents : Il faut être sûr qu'elle remplissait les mêmes fonctions que les autres, que ce n'était pas un simple ornement, qu'elle n'a pas juste été fabriquée ici en prévision d'un transport ailleurs avant l'abandon de la cité, ou au contraire déplacée et ramenée ici. Il y a encore beaucoup de boulot. Pour l'instant, le comité scientifique a validé les premières hypothèses et Chardonville va présenter son rapport ce soir au ministre Ramentonphis. Avant toute chose, il faut sécuriser le site de fouilles.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : A propos... Jérôme ? Pourquoi le chantier est-il à l'arrêt ? Où sont les ouvriers indigènes ?

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Chardonville : Je suis aussi surpris que toi. Il paraît qu'un officier de Poo Gri Mô est venu les chercher ce matin. On aurait besoin d'eux au "palais d'hiver", un truc comme ça.

    -     Derdrie : Ah, c'est le roi de ce pays ? Quand le verrons-nous ?

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Faute de concurrence, il se voit même comme le roi du monde. Il se construit un terrier pas loin d'ici, sur la colline.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Les ouvriers du roi... Il se passe quelque chose de pas net... Lieutenant, rassemblez toute l'équipe près du Gecko, on évacue.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Yskassassêzeur : Père, nos forces sont trop divisées. Pourquoi perdre du temps dans ces ruines, alors que c'est dans la cité que tout se passe ? Laissons ces pierres et ces vestiges tranquillement sécher au soleil, ils ne gêneront bientôt plus personne.

    -     Poo Gri Mô : Tu n'as encore rien compris au sens du Mal. Partout, mon fils, le Mal se trouve... même sous le soleil. Nous ne devons rien laisser derrière nous, ou bien c'est moi qui risque de ne rien te laisser. Nos amis dans la cité sont prêts. Tu vas y retourner en courant et arrêter les ministres et les sénateurs ce soir avec la IIIe Légion. Nous pourrons aussi compter sur les VIe, VIIe et XIe, une fois que la Garde aura été désarmée et que ça se saura... Avec 250 hommes, tu peux contrôler toute la ville le temps que j'arrive demain matin, une fois que j'aurai tout réglé ici. Tu nommeras le sénateur Jyssuidja gouverneur, cela fera plaisir à son clan.

    -     Yskassassêzeur : Oui, Père.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Poo Gri Mô : Brave Krêmdanus, c'est le moment d'agir. Que le Destin s'accomplisse. Je charge avec tes hommes droit sur le chantier des étrangers. Conduis la Ve Légion vers le clan des Zitis et marchez ensemble sur la vallée de la Porte.

    -     Kremdanus : A tes ordres, Grand Roi !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     -     Poo Gri Mô : Je veux qu'il ne reste rien... A l'attaque, mon fils !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Tadzio : Bithiah, ma mère donnée par la nature, tu as bien fait de venir ! Nous aurons des prisonniers à délivrer !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Poo Gri Mô : Oui, très bien, mes doux compagnons, continuez ! En fait, vous allez continuer à remettre cette chose maudite là où vous l'avez trouvée ! Tout doit disparaître à jamais, avez-vous enfin compris ?

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Irna : Mais qu'est-ce que vous fichez ?!

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Poo Gri Mô : Madame Irna, je ne suis pas un obsédé de l'étiquette, mais je ne serais pas contre non plus un minimum de politesse et de "Votre Majesté" par ci, par là...

    -     Irna : Majesté des mouches, oui ! C'est la possible découverte d'une deuxième porte qui vous inquiète tant que ça ?

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Poo Gri Mô : Il n'y a pas de deuxième porte, il n'y en a jamais eue. Pareil pour la première. Notre devoir est de remettre bon ordre dans tout ça, mettre fin aux intrusions indésirables qui déséquilibrent ce monde parfait.

    -     Derdrie : Vous ne pouvez pas tout effacer à votre guise, c'est impossible...

    -     Poo Gri Mô : On peut tout effacer, même la mémoire, c'est l'affaire d'une génération en s'y prenant bien.

    -     Derdrie : Vous effacerez aussi la base dunaire ?...

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     -     Poo Gri Mô : La reprise en main est en marche, à la surprise générale ! Ce soir, les traîtres gluants qui s'acoquinent et forniquent avec les envahisseurs, comme mon fidèle déchet ministériel Ramentonphis, seront arrêtés par mon armée et mes amis. Votre commandant n'aura d'autre choix que de se rendre et nous verrons ensuite comment disposer de vous. La taupinière est prête, elle sera pour tout votre personnel qui refusera de coopérer un abri très acceptable. Le "palais d'hiver" ! Ha ! Ha ! Bande d'exégètes, va !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : Hein ? D'exég...

    -     Irna : Chhht... Ne le contrariez pas. Pas tout de suite.

    -     Derdrie : Mais cet illuminé est en train de nous prendre en otage...

    -     Irna : Regardez là bas...

    -     Derdrie : Tadzio...

    -     Irna : Il est très bon au laser...

    -     Derdrie : Il va nous rôtir, oui ! Il ne sait pas régler cette arme et viser !

    -     Irna : Moins fort ! Rhâââ, si vous êtes pessimiste comme ça tout le temps, je vous prends pas dans mon équipe, moi !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Poo Gri Mô : Descendez les explosifs. Tout doit être anéanti ! Ce monde est nôtre, sans partage. Il doit le rester.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     S.A.R.A. N° 4 : Je vous demande d'arrêter. Ne faites pas ça. Merci de votre attention.

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     S.A.R.A. N° 4 : Qui est-là ? Je ne vois plus rien... Que m'arrive-t-il ?... Oh mais je vous entends très bien ! Mission ?... Mission ?...

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    -     Derdrie : Où sont les autres ?

    -     Irna : Partis ! Gecko 3 a décollé sans nous ! Ils ont dû pensé que nous avions pris la voiture de Tadzio et c'est précisément ce que nous allons faire. Vite ! Le chantier prend feu !

     

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

    La nuit entre les mondes - Episode 5

     

     

    A SUIVRE...

    L'EPILOGUE, CI-DESSOUS

     

    « La nuit entre les mondes - Epilogue La nuit entre les mondes - Episode 4 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :