• La Quête du Sasgarion - Episode 20 : Retrouvailles entre ennemis fidèles et sincères

     

     

    A bord du Sasgarion – 22 avril 2015, 14h00 – Unité médicale d’urgence

     

    SAS19-121.JPG 

     

    -         Gytring : Le garde Rorymond, comment est-il ?

    -         Docteur Simon : Il a une commotion cérébrale pas trop sérieuse. Sa vie n’est pas en danger. Il dort à présent. Il était très énervé et j'ai dû le mettre sous sédatifs.

     -         Salicorne : Trop tard pour l’interroger, alors. Il est le seul témoin de ce qui s’est passé, on doit savoir ce qui est arrivé au reste de l’équipe. Le campement était vide et les hélicoptères sont partis à très basse altitude, ce qui les a rendus indétectables.

    -         Docteur Simon : Quand je l’ai ranimé, il a tenu à dire ce qu’il avait vu. Selon lui, des soldats howlaks ont investi le campement de ces naufragés…

     

    SAS19-122.JPG 

     

    -         Salicorne : Des Howlaks ? Ici ? Non, ça n’a pas de sens. Les Grands le sauraient, et ils nous l’auraient dit. D’autant plus que ce sont eux qui transportent les mini-gens jusqu’ici.

    -         Gytring : …Mmm… Ce ne serait pas la première fois que l’on constate un défaut de communication entre les Grands… Cette piste me paraît très sérieuse.

    -         Docteur Simon : J’espère pouvoir vous le mettre en condition demain, si vous voulez lui parler.

     

    SAS19-123.JPG

     

    -         Gytring : Nous n’avons pas le temps d’attendre… Le transpondeur du Gecko capturé par ces intrus a fonctionné pendant 10 minutes avant qu’ils ne s’en rendent compte et qu’ils le coupent. Mais nous savons où il allait : Dans les dunes qui sont dans l’ancienne réserve de chasse des Grands, au milieu des pins.

    -         Salicorne : Oui, et c’est dangereusement près d’Arrochelle… Mais si les Howlaks ont installé une colonie sauvage dans la région, c’est encore le meilleur endroit.

    -         Gytring : Communiquez à Monsieur Brandoren, à la Navigation. Nous faisons mouvement vers l’est. C’est sûrement là-bas que nous trouverons le Commandant et le reste de l’équipe…

     

    SAS19-124.JPG

     

    -         Gytring : Quant à la mission Lilofok, elle est suspendue.

     

    SAS19-120.JPG

     

    SAS19-144.JPG

     

    -         Salicorne : Messieurs, vous l’avez compris, nous sommes en état d’alerte maximum. Rappelez à leur poste tous les pilotes et les techniciens. Suspendez les congés et reportez les jours RTT à plus tard. Monsieur Gytring rencontrera les syndicats ce soir.

    -         Gytring : …Ah bon ?...

    -         Salicorne : Oui. Faisons fi des corporatismes ! C’est la guerre !

    -         L’officier : Mais… Contre qui ?

    -         Salicorne : Vous le saurez dès que possible. Merci.

     

      

    20 heures 10…

     

    SAS19-125.JPG

     

    -         Galkyron : Toujours rien concernant cette mystérieuse base howlaque. Mais le Gecko de reconnaissance a localisé une structure, assez près et droit devant nous. C’est un bâtiment entouré de zones d’atterrissage et de petits campements de fortune.

    -         Gytring : Ce que nous cherchons est sûrement plus grand que ça…

    -         Galkyron : Mais le seul hélicoptère présent correspond au signalement. Le bâtiment est posé sur la crête d’une petite dune. Il dispose d’une antenne qui émet en ce moment même. Mais la transmission est cryptée.

     

    SAS19-30-copie-1.JPG 

     

    SAS19-31-copie-1.JPG

     

    SAS19-126.JPG

     

    -         Salicorne : C’est peut-être un avant-poste. Les prisonniers ne sont sans doute pas là. Il faudrait le détruire avant que notre arrivée soit signalée.

    -         Gytring : Cela fait des heures que nous tournons en rond au-dessus de ce secteur. Soyez sûr que nous sommes signalés depuis longtemps. Je n’ai pas encore de nouvelles de l’Amirauté, on ne sait encore rien de ce que les Grands ont fait… Maintenez vos appareils prêts à décoller, mais il fait nuit et nous sommes coincés jusqu’à demain. 

     

     

    23 avril, 8h15

     

    SAS19-120-1.JPG 

     

    -         Le soldat : Coucou les p’tits poissons ! Coucou ! Mouap ! Mouap !

    -         Danika : C’est le climat du coin qui leur fait ça, où ils sont tous naturellement tarés ici ?...

    -         Hédrone : Je n’imaginais que ma carrière passerait par une incarcération dans un pot de yaourt.

              

    SAS19-120-2.JPG

     

    -         La femme : Laisse-les tranquille, tu vas me les énerver.

    -         Danika : Wonder Woman, maintenant…

    -         Chardonville : Madame, je crains qu’il s’agisse d’une affreuse méprise…

     

    SAS19-120-3.JPG

     

    -         L’officier : Docteur Balancelle, Monsieur Rotofil désire voir les prisonniers. Amenez les échelles, je vous prie.

     

    SAS19-120-4.JPG 

     

    -         Rotofil : Soyez les bienvenus, venez, faites comme chez moi…

    -         Hédrone : Monsieur…

    -         Rotofil : Je sais, vos avez tant de questions à me poser. Je me présente : Gaspar Rotofil, gouverneur de la nouvelle colonie howlaque de la Côte d’Opale Veuillez me pardonner pour ce séjour nocturne dans le sous-sol, mais j’arrive à l’instant seulement et je brûlais de vous rencontrer.

    -         Hédrone : Nous serions contents, en effet, de respirer un autre air et de changer de bocal. 

     

    SAS19-120-5.JPG

     

    -         Rotofil : J’entends parler de votre merveilleuse cité volante depuis longtemps, Quelle bonheur pour moi de la voir enfin. Elle inspecte en ce moment toute la région pour vous retrouver, nous ne devrions pas tarder à la voir.

    -         Hédrone : Vous paraissez bien confiant. Quand les nôtres seront ici, votre jolie terrasse sera invivable !

    -         Rotofil : Les contre-mesures sont en cours d’élaboration. Il est vrai que votre rencontre a été une totale surprise. Le fait est que notre chef de la sécurité a paniqué quand il a su que vous aviez trouvé le campement de deux ahuris du désert…

     

    SAS19-120-6.JPG 

     

    -         Danika : Vous les connaissez donc…

    -         Rotofil : Oui, Mademoiselle, et comme vous, nous avons trouvé ces naufragés par hasard, mais nous n’avons pas donné suite, à leur grande surprise, j’imagine… Les contacts avec eux sont diffus et de temps en temps, nous leur parachutons de quoi survivre.

    -         Hédrone : Vous êtes quand même bien loin de chez vous. Comment êtes-vous venus ?

    -         Rotofil : Nous sommes arrivés tout droit de Savoie, le pus discrètement possible, ainsi que nous l’avons demandé au Grand qui nous a transportés. Il y a deux mois. Nous avons installé une base en partie souterraine, à 15 minutes de vol d’ici. D’ailleurs, je suis venu vous chercher pour vous y transférer. C’est une des contre-mesures…

     

    SAS19-120-7.JPG 

     

    -         Hédrone : Mesdames, Monsieur, il serait bon de rassembler ici tout votre personnel et la garnison. Les autres hélicoptères ne vont pas tarder.

    -         Une femme : Vous pensez vraiment qu’ils vont nous attaquer ?

    -         Rotofil : C’est plus que certain. Voyant que leur Gecko n’est pas ici, ils penseront que les prisonniers n’y sont pas non plus. Ils investiront ce site.

    -         La femme : Alors contactez-les pour leur dire que c’est inutile. Nous sommes découverts, on s’y attendait, donc autant commencer à négocier avec eux.

    -         Rotofil : Ce n’est pas dans la procédure que j’ai fixée ! Nous sommes en positon de force, pas dans celle de nous coucher !

     

     

    10 minutes ont à peine le temps de passer... 

     

    SAS19-180.JPG

     

    -         Le pilote : Gecko 8 en position. A toute la formation, ouvrez le feu sur les pistes et les batteries anti-aériennes !

     

    SAS19-25-copie-1.JPG

     

    -         Rotofil : Ils arrivent ! L’évacuation doit être reportée, mais je veux que l’on fasse monter tout le monde ici.

     

    SAS19-181-copie-1.JPG 

     

    SAS19-50-copie-1.JPG

     

    SAS19-51-copie-1.JPG

     

    SAS19-52-copie-1.JPG

     

    -         Rotofil : Allons ! Du calme !

     

    SAS19-182.JPG

     

    SAS19-130.JPG

     

    SAS19-131.JPG

     

    SAS19-53-copie-1.JPG 

     

    -         Rotofil : Tout va bien, je vous assure ! Laissons-les s’amuser un peu, ça va leur passer !

    -         Un homme : C’est très dangereux, ce qu’ils font ! Nous sommes perchés sur du sable sec ! On risque de basculer sur la pente !

    -         Rotofil : Mais non ! Le bâtiment est solidement ancré dans le sol ! Il n’y a aucun danger ! Aucun danger !

     

    SAS19-132.JPG

     

    SAS19-133.JPG

     

    SAS19-133B.JPG

     

    SAS19-134.JPG

     

    SAS19-54-copie-1.JPG 

     

    -         HAAAAAAAA !!!

     

    SAS19-55-copie-1.JPG 

     

    SAS19-56-copie-1.JPG

     

    SAS19-57-copie-1.JPG

     

    SAS19-58-copie-1.JPG

       

    -      Danika : Qu'est-ce qui se passe ?!!

    -      Hédrone : On tombe !! Enfin je crois... Si, c'est ça, on glisse vers le bas de la dune ! 

     

    SAS19-59-copie-2.JPG

     

    -      Hédrone : Danika, Accroche-toi ici !

     

    SAS19-60-copie-1.JPG

     

    SAS19-61-copie-1.JPG

     

    SAS19-62-copie-1.JPG

     

    SAS19-63-copie-1.JPG

     

    SAS19-135.JPG 

     

    SAS19-136.JPG

     

    -     RotofilNOOON !!!

     

    SAS19-137.JPG 

     

    SAS19-138.JPG

     

    -         Dydrar : Monsieur Chardonville ! Comment ça va ?  

    -         Chardonville : Où sont les autres ?!

     

    SAS19-139.JPG 

     

    -         Chardonville : Les voilà !

    -         Hédrone : Tout le monde est en pleine forme ? Bon ! profitons de la pagaille pour filer !

     

    SAS19-140.JPG

     

    -         Dydrar : Pfou ! Je n’en reviens pas qu’on ait survécu à une telle chute ! C’était… Grandiose !

    -         Hédrone : Tu me fais peur. J’ai besoin d’un pilote, pas d’un cascadeur.

    -         Danika : Mais on n’a plus de vaisseaux ! Ni moyen de communication : ils ont confisqué nos émetteurs OVMD (Ordinateur de veille médicale à distance).

    -         Hédrone : Il faut espérer que l’escadrille va atterrir, sinon, on est mal !

     

    SAS19-141.JPG 

     

    SAS19-142.JPG

     

    -         Sigillion : Vous voilà ! Ah, tout ce mouvement, cette agitation, ce tumulte, c’est si rafraîchissant après ces longues années de langueur solitaire, cet apaisement forcé !

    -         Hédrone : Vous, votre compte est bon ! Dydrar ! Tue-les !

    -         Dydrar : Avec quoi ? Je leur enfonce la tête dans le sable ?

    -         Goreds : Les petits hommes ne sont pas contents, je te l’avais dit ! Ils nous DETESTENT !! Partons sans eux !

     

    SAS19-143.JPG

     

    -         Danika : Partir ? Partir où ?

    -         Sigillion : Nous espérions vaguement nous faire emmener dans la cité des howlaks, mais c’est rapé. Les howlaks ont été plutôt sympas au début, mais je n’ai jamais compris pourquoi, trouvant des gens perdus dans le désert, ils choisissent de les laisser sur place, sans demander leur avis, pour faire un avant-poste de leur avant-poste… Ce Monsieur Rotofil était sûrement efficace et compétent, mais j’ai toujours trouvé chez lui un rien d'indifférence envers la misère mini-humaine et qu’en plus, il avait un rire idiot.

    -         Chardonville : Ne me faites pas rire, vous seriez déçu…

    -         Sigillion : On va devoir se débrouiller sans lui. Heureusement, nous avons d’autres ressources…

    -         Hédrone : Je n’en doute pas. D’autres complicités inavouables, peut-être ?

    -         Sigillion : Nous sommes conscients de nos torts envers vous, mes amis. Notre isolement a un peu altéré notre réactivité et votre mésaventure nous a pris de court… Nous en sommes désolés. Vos vaisseaux ne peuvent pas atterrir ici, ils sont même déjà partis, on dirait… Venez avec nous ! Quels autres meilleurs guides pouvez-vous espérer trouver que des gens qui ont passé 7 ans dans ce pays et qui le connaissent comme le fond de leur poche ?...

     

     

    A bord du Sasgarion – 11h00.

     

    SAS19-150.JPG

     

    -         Gytring : Ici l’officier des missions extérieures Gytring. Je m’adresse à tout le personnel. En accord avec notre chef de la Sécurité et avec l’Amirauté, je prends le commandement par intérim du vaisseau. Comme vous le savez, ce matin, nous avons mené une attaque contre un site appartenant aux Howlaks, après l’enlèvement de 9 des nôtres partis en reconnaissance. Nous n’avons toujours aucune explication de la part des Grands sur la présence si près de nous de ressortissants d’une nation avec laquelle nous sommes en guerre froide depuis des années. Le Poste principal mobilise tous ses moyens techniques pour localiser la base ennemie, où doivent se trouver le Commandant Hédrone et ses compagnons.

     

    SAS19-151.JPG

     

    -         Gytring : De nombreuses personnes ayant survécu aux suites de notre attaque se sont dispersées dans la garenne et nous les recherchons toujours. Il est possible qu’elles aient déjà été récupérées, d’une façon ou d’une autre, ou qu’elles se cachent. De fait, nous n’avons toujours aucune piste et les émissions radio ont cessé dans tout le secteur qui couvre l’Orchide et l’Authiegane, les Terres qui étaient déclarées neutres par la convention d’Arrochelle, signée par les différentes colonies, la montvillienne, l’oyatsine, l’éléboranaise, et les Grands berckois. Cet événement met en danger l’équilibre et la discrétion de l’ensemble de notre mini-civilisation dans cette région. Tant que la lumière ne sera pas faite et que les Howlaks n’auront pas pris contact pour discuter de la situation avec nos dirigeants, nous restons en alerte rouge. Cet exercice trimestriel du Sasgarion trouve là, dramatiquement, toute sa valeur et sa signification. Et il est à présent en première ligne. Je ne doute pas de votre courage, de votre solidarité et de votre sens du devoir pour faire face à tous les dangers éventuels. Je vous remercie. 

     

     

    Le petit monde qui gravite en orbite berckoise n’aura pas connu la paix bien longtemps.

    Que vont devenir Danlo Hédrone et ses amis, perdus en pleine nature au ras du sol, loin de l’endroit où tout le monde croient les trouver ?

    Vous le saurez dans l’épisode 21, « Mini-man vs. wild ».

     

    « Clématitsia Mouettovna est toujours accro au chocolatEt voici la saison 3 de la Quête du Sasgarion - Episode 19 : Les nouveaux héros ne perdent pas de temps »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :