• La Quête du Sasgarion - Episode 32 (Saison 5) : Le Message de la Medium

     

     

    SAS32.A-copie-1.jpg

     

     

    SAS32.1.jpg

     

     

    SAS32.2.jpg

     

     

    P1010023--2---800x600-.jpg

     

     

    SAS32.3.jpg

     

     

    SAS32.5 

     

    " - Pourquoi avez-vous lancé la séquence ?"

    " - Je n'ai rien fait !! Le magnétogyre n'est encore qu'à 9 % !! L'activation vient de l'extérieur ! "


     

    SAS32.5.jpg

     

     

    SAS32.6.jpg

     

    " - La surcharge est hors de contrôle !! "

     

     

    SAS32.7.jpg

     

    " - Evacuez le labo !! "

     

    SAS32.8.jpg

     

     

    SAS32.9.jpg

     

     

    SAS32.10.jpg

     

    BAAAAAANG !!!

     

     

    SAS32.10B.jpg

     

     

    SAS32.11.jpg

     

     -      Patricia Maquette : HHHHHHH !!! Lumière !!

     

    SAS32.12.jpg

     

    -      Hugues Maquette : Mmmmm... Qu'est-ce qui t'arrihhhhve ? Le bébé pleure ?

    -      Patricia : ...Le bébé ? Je l'entends pas bien, il ne sortira que dans 4 mois...

    -      Hugues : Je m'entraînais... Mmmmmqu'est-ce qui nous vaut ce réveil en sursaut 4 heures avant ma prise de service ?

     

     

    SAS32.13.jpg

     

    -      Patricia : J'ai fait un rêve bizarre... Un peu farfelu et traumatisant.

     

     

    SAS32.14.jpg

     

    -      Hugues : Hh-hhhhhhhhhh... Et ça finit comment ?

    -      Patricia : Normalement. Avec le mot "Fin".


     

    SAS32.15.jpg

     

    -      Hugues : Génial. Alors, on peut aller se coucher... Bonne nuit ma chérie. Lumière.


     

    SAS32.16.jpg

     

    -      Patricia : ...?...

     


    LE MESSAGE DE LA MEDIUM

     

    Avec, en invités vedettes :

     

    Patricia MAQUETTE

    Edmond GELAGNAC

     

     

    A bord du Sasgarion, 29 janvier 2016 - Unité expérimentale de haute sécurité, niveau D, 7h56


     

    B30.JPG

     

    -      Attention, attention ! Evacuez la zone de test !

     

    B31.JPG

     

     

    B42.JPG

     

    -      Colonel Salicorne : Franchement, quelle drôle d'idée... Si nous n'utilisons jamais les boîtes de conserve des Grands, c'est qu'il y a une raison !

    -      Professeur Chardonville : Ha ! Ha ! Oui, mais quand Gecko 8 a repéré ce sac à provisions oublié dans la station Vélib', c'était trop tentant. Gélagnac voulait absolument tester sa méthode d'ouverture par explosions dirigées. 

    -      Colonel Salicorne : C'est le Sasgarion qu'il vaudrait mieux diriger ! Il va faire grand jour et nous ferions mieux d'aller nous cacher dans le bois. Nous sommes à Vincennes et ce coin est infesté de Grands capables de se promener par tous les temps, même avec 30 gcm de neige !

     

     

    B43.JPG

     

    -      Professeur Gélagnac : Nos équipes ont bien avancé. Nous pourrons utiliser les boosters de stabilisation à demi-puissance pour quitter la zone dangereuse.

    -      Professeur Argawaen : Il ne faudra pas trop forcer sur la mécanique malgré tout. Ni sur l'électronique. Ce froid a fait des dégâts bien inattendus dans nos systèmes. Nous avons frôlé la catastrophe.

    -      Gélagnac : Que cela ne nous empêche pas de nous détendre ! Ces délicieuses mini-saucisses réconforteront l'équipage et ça va nous changer de l'ordinaire !

     

     

    B32.JPG

     

     

    B41.JPG

     

    -      Ici la Sécurité. Nous sommes prêts pour le tir... Mise à feu des charges !

     

     

    B34.JPG

     

     

    B35.JPG

     

     

    B36.JPG

     

     

    B37.JPG

     

     

    B38.JPG

     

     

    B44--800x600-.jpg

     

    -      Oooooooooh !!!

     

     

    B39.JPG

     

     

    B40.JPG

     

     

    B45.JPG

     

    -      Gélagnac : Pas mal, hein ? Bon, c'est peut-être un peu coûteux et compliqué...

    -      Chardonville : Euh... Franchement, j'en vois pas l'intérêt... Avec ce système, on va toujours  perdre au moins la moitié du contenu.

    -      Gélagnac : Oui, oui, oui... On peut sûrement l'améliorer, mon cher ! Allez, je vous laisse ! J'ai une autre expérience en cours avec le téléporteur ! Régalez-vous mes amis !!

     

     

    P1010008--1280x960-.jpg

     

    P1010010--1280x960-.jpg

     

    SAS32.30.jpg 

     

    SAS32.31.jpg

     

    SAS32.33.jpg

     

    SAS32.32.jpg

     

    -          Professeur Gélagnac : Ah ! Madame Maquette… Excusez-moi encore de ne vous avoir prévenue qu’hier soir. Les réparations mobilisent presque tout le personnel technique, mais par chance, Monsieur Chardonville a bien voulu me prêter son équipe !

    -          Patricia : Ce n’est pas un problème ! Sur quoi travaillez-vous, à part le massacre des mni-saucisses géantes ?

    -          Gélagnac : Ooooh… Vous aussi, vous êtes sarcastique avec ça…

     

    SAS32.34B

     

    -          Gélagnac : Mais vous avez raison, c’était complètement raté ! Ce n’était qu’une petite amusette, en attendant le chargement du Magnétogyre.

    -          Patricia : …Le quoi ?...

     

    SAS32.34 

      

    -          Patricia : Hhhhhhhhhh !!

     

    SAS32.35

      

    -          Patricia : QU’EST-CE QUE C’EST QUE CE TRUC ?!?!

    -          Gélagnac : … ? Je vous demande pardon ?...

     

     SAS32.36

     

    -          Gélagnac : Eh bien, c’est… Une partie du matériel que nous allons utiliser pour poursuivre nous expériences sur la téléportation, au moyen d’un catalyseur psychique. Il concentre et convertit les ondes Gamma résiduelles de la Pensée Fondatrice qui émane des habitants du vaisseau, selon la méthode employée par les Mini-Vosgiens et avec l’aide du matériel que les Orkêmyons nous ont laissé à Etretat…

    -          Patricia : Vous ne devez pas le faire ! Je sais… Je sais seulement que si vous démarrez cette machine, vous allez faire sauter le Sasgarion !

     

    SAS32.37 

     

    -          Gélagnac : D’où vous vient cette étrange idée ?

    -          Patricia : …Je crois que j’en ai peut-être trop dit, et vous allez me prendre pour une folle, ou au mieux, pour quelqu’un de très fatigué… Voilà… Cette nuit, j’ai fait un rêve à la fois très réaliste et très crétin.

    -          Ingénieur Détretat : Ok ! On s’y met, maintenant ?

    -          Gélagnac : Attendez… Vous m’intriguez, Madame Maquette… Racontez-moi ça…

     

    SAS32.38 

     

    -          Patricia : Vous vous moquez de moi à cause des mini-saucisses.

    -          Détretat : Ha ! Ha ! Evidemment !

    -          Gélagnac : Chht… Dites-moi.

     

    SAS32.39 

     

    -          Patricia : Eh bien, pour faire court, j’ai vu une femme qui semblait diriger l’expérience avec une machine semblable, le Magnétogyre. Il y avait d’autres gens, mai je n’ai reconnu personne. Le décor aussi était étrange, mais j’ai bien vu le nom du Sasgarion. Pour finir, il a été question d’une surcharge ou je ne sais pas quoi et tout est parti en sucette. Une explosion a détruit le laboratoire, ainsi que le village de repos qui se trouve pourtant à 4 niveaux au-dessus de nous ! Et c’est ici que ça va se passer, je veux dire peut-être aujourd’hui ! J’ai vu dans mon rêve une image du château de Vincennes sous la neige à travers la vitre, exactement la vue que l’on avait du corridor latéral quand nous l’avons emprunté !... Voilà…

    -          Détretat : …Rien que ça…

     

    SAS32.40 

     

    -          Gélagnac : …Etonnant… C’est juste impossible.

    -          Patricia : Je savais que vous diriez ça.

    -          Gélagnac : Non,ce n’est pas ça… Patricia, vous n’aviez jamais vu cette machine, n’est-ce pas ? Savez-vous d’où vient le nom du Sasgarion ?

     

    SAS32.41 

     

    -          Patricia : Oui, c’est le nom d’une célèbre biologiste qui a fait avancer la science pharmaceutique miniature au milieu du XXème siècle, mais quel rapport avec…

    -          Gélagnac : Derdrie Sasgarion, c’est le nom de ma grand-mère. Et ma mère était un grand chirurgien, aujourd’hui à la retraite. Mon arrière-grand-mère était aussi une savante renommée.

    -          Patricia : Vraiment ?

     

    SAS32.42 

     

    -          Gélagnac : Oui, dans ma famille, on est scientifique de mère en fille. Je suis l’exception. Ce qui est remarquable dans votre rêve, c’est qu’il met en scène des aspects inconnus d’un drame qui lui est très peu connu, mais bien réel. En 1923, mon arrière-grand-mère, Eva Sasgarion, dirigeait un programme scientifique secret pour le gouvernement montvillien, dans la colonie normande des Origines. Pour abriter les laboratoires, l’armée avait retapé un village abandonné au fond d’un jardin. Mais le village a pris feu pour une raison encore mystérieuse et une explication sommaire a été donnée aux familles des victimes. En fait, il est très possible que personne n‘avait d’explications… Ce que vous avez vu dans votre rêve, le village de repos, si on admet que votre vision est le reflet de la réalité, ce n’est pas NOTRE village de repos, mais le vrai village qui s’appelait Ipargels. Lors de la construction de la Cité Volante, j’avais proposé d’aménager ce village de repos dans la zone de loisirs, pour le confort de l’équipage. Et il a été construit à partir de photos que ma famille avait conservées d’Ipargels, disparu, donc, en 1923…

    -          Détretat : Monsieur… Vous n’allez pas l’encourager, quand même…

     

     

    SAS32.43

     

    -          Patricia : Alors vous ignoriez que votre arrière-grand-mère travaillait sur un projet semblable au vôtre ?

    -          Gélagnac : En fait, c’est ce qui me paraît le moins facile à croire… « Sasgarion », c’était peut-être juste le nom d’Eva sur une porte… Et les plans du Magnétogyre que j’ai repris et concrétisés me viennent de l’Amirauté de l’Air. Il devait servir à l’assemblage d’un moteur supersonique. Un essai de moteur en labo est peut-être à l’origine de cet accident. Après tout, rien ne dit dans votre rêve qu’Eva faisait une expérience de téléportation. Ni que nous sommes vraiment en danger à cause de cet appareillage détourné de son usage premier.

    -          Détretat : Mais vous allez arrêter, oui ? Vous me faites peur, là…

     

     SAS32.44

     

    -          Patricia : mais si ces événements se sont produits il y a 93 ans, pourquoi ai-je vu le château sous la neige ? Pourquoi ai-je rêvé de cette machine, que ce soit celle d’hier ou celle d’aujourd’hui, et quelques heures seulement avant de la découvrir en vrai ? Pourquoi moi ?

    -          Gélagnac : Parce que vous êtes concernée, j’imagine… Depuis hier soir, quand je vous ai réquisitionnée.

    -          Patricia : Vous seriez donc prêt à accepter l’idée que mon rêve puisse avoir une valeur, qu’il se rapporte à des faits ?

     

    SAS32.45 

     

    -          Gélagnac : J’accepte l’idée qu’il se passe quelque chose d’irrationnel qui cache peut-être une vérité scientifique à découvrir. Et j’aime cette idée ! Tout cela ne peut pas se résumer à des coïncidences. Vous avez rêvé des circonstances de la mort de mon arrière-grand-mère, bon, bin… Pourquoi, pas ?

    -          Patricia : Mais… La principale vérité scientifique sous-jacente, c’est que votre machine risquerait de faire sauter le vaisseau si vous tentez d’ouvrir un vortex, comme il est possible que ce soit arrivé à Ipargels…

    -          Gélagnac : Dans ce cas, votre rêve aurait une valeur d’avertissement.

    -          Détretat : Alors ?... On fait quoi ? 

     

    SAS32.46 

     

    SAS32.47.jpg

      

    -          Gélagnac : Je suis perplexe. Rien dans le système qui exploite les ondes Gamma qui caractérisent l’imagination ne présente un caractère aussi explosif.

     

     

    SAS32.48


    -          Détretat : En même temps, les expériences réalisées à petite échelle montrent que l’ouverture d’un vortex, elle, peut provoquer de graves perturbations dans la structure de la matière exposée au flux d’arrivée. Cela affecte aussi la chimie de l’air ambiant.

    -          Gélagnac : Certes, mais notre appareillage ne peut pas développer une puissance susceptible d’atomiser la Cité Volante… Et voyez-vous, je comprends encore moins comment d’autres chercheurs auraient pu l’obtenir il y a près d’un siècle, alors qu’on ignorait tout de la Pensée… De quoi sont-ils donc partis pour arriver à un tel résultat, et avec de telles conséquences ? Cela dit, cela nous ouvre bien des perspectives et suggère bien des scénarios possibles. Patricia, vous allez me mettre par écrit votre rêve, avec le moindre détail qui vous reviendra. Alain, nous allons passer en revue tout le système. Ensuite, il faudra parler de ça au Commandant…

     

     


    Salle de conférence du Commandant Danlo Hédrone - 15H00.

     

     

    SAS32.49

     

    -          Commandant Danlo Hédrone : …Récapitulons… Votre arrière-grand-mère aurait découvert la Pensée Fondatrice des Grands et elle travaillait à l’utiliser pour fabriquer un téléporteur, c'est-à-dire exactement les mêmes recherches que celles que nous avons entreprises depuis à peine 6 mois…

    -          Gélagnac : Bin oui, je l’apprends tout juste, là, de ce matin.

    -          Danlo : Votre arrière-grand-mère ?

    -          Gélagnac : …Oui, enfin, il ne faut pas rester bloqué là-dessus.

    -          Danlo : Et c’est une de vos assistantes qui vous appris ça, alors qu’elle ignorait tout, après avoir fait un rêve supposé à la fois nous informer du passé et nous prévenir d’une possible catastrophe si vous allumez votre machine infernale ?...

     

     SAS32.50

     

    -          Gélagnac : Les recherches menées à Ipargels étaient gardées bien secrètes. Presque tout s’est perdu dans l’explosion de 1923. Nous marchions peut-être sur les pas d’Eva et de ses collègues sans le savoir. Tout cela, la façon dont cela arrive, est passionnant. Il s’est passé quelque chose à l’époque, et nous avons des indications crédibles pour tenter de découvrir quoi.

    -          Danlo : 31 personnes sont mortes à Ipargels parce qu’il « s’est passé quelque chose ». Et là, vous me dites que vos expériences font courir à brève échéance un danger mortel aux 286 habitants du vaisseau ?

    -          Gélagnac : Dans l’hypothèse où nous nous référons au rêve de Madame Maquette comme à une source fiable, oui, c’est probable. L’avertissement, s’il s’agit de ça, pourrait porter sur la répétition d’un drame qui s’est déjà produit dans le passé. Il semble que l’accident de 1923 soit  lié non pas à l’appareillage en lui-même mais à une intervention extérieure de même nature, mais très puissante. Une sorte de connexion étrangère intempestive, une autre source venant en conflit avec celle du labo d’Eva Sasgarion.

       

     SAS32.51

     

    -          Danlo : Vous pensez aux Mini-Vosgiens ? Nous savons qu’ils étaient très avancés dans ce domaine et qu’ils savaient depuis fort longtemps ouvrir des fenêtres de téléportation d’une portée considérable. Mais ils n’existent plus. Ils sont retournés à l’état minéral et par notre faute d’ailleurs.

    -          Colonel Salicorne : Si tout danger de leur part est à priori écarté aujourd’hui, de quoi parle-t-on, alors ? D’une autre mini-civilisation prête à interagir avec nous et avec les mêmes effets destructeurs ? Comment construire des hypothèses solides sur la base d’un truc aussi irrationnel qu’un rêve qui mélange deux époques différentes ? Objectivement, ce n’est ni un témoignage concret, ni une mise en garde argumentée !

    -          Gytring : Il reste le principe de précaution.

    -          Danika : Sur quoi vous fondez-vous pour le mettre en œuvre ?

    -          Professeur Chardonville : Edmond vous l’a dit : Si Madame Maquette a vu des choses que tout le monde ignorait, et à un moment où leur utilité est manifeste, c’est qu’il s’agit d’un message à notre intention, aussi mystérieux soit-il. Il mérite qu’on en tienne compte.

     

    SAS32.52 

     

    -          Danlo : On peut admettre que le récepteur soit Patricia Maquette, peut-être en raison d’une sensibilité particulière. Mais qui est l’émetteur ? Un message aussi explicite est forcément conscient et intentionnel… Votre arrière-grand-mère ?...

    -          Gélagnac : Pourquoi pas. Ipargels a été détruit, atomisé, sous l’effet d’une déflagration qui a concentré une chaleur anormalement intense. La plupart des corps n’ont jamais été retrouvés. Au point où on en est, on pourrait imaginer que, par exemple, Eva Sasgarion et ses collègues auraient pu voyager ans un autre lieu ou une autre réalité, d’où ils essaieraient de reprendre contact avec nous par la pensée… A peine 93 ans plus tard.

    -          Danika : Ah bon ? Et ça lui ferait quel âge, à votre arrière-grand-mère ? Et l’idée d’une communication par delà la mort, ça ne vous tente pas ?

    -          Gélagnac : Je la garde pour la fin, celle-là. Les technologies mises en jeu et leurs effets encore largement inexplorés me font davantage espérer quelque chose de moins… définitif.

     

     SAS32.53

     

    -          Danlo : Bon… Puisque tout le monde à l’air de trouver ça parfaitement normal… Admettons. Quoiqu’il en soit, Edmond, notre situation est déjà suffisamment difficile sans en rajouter une couche. La Cité Volante est posée dans la neige dans le coin le plus discret du Bois de Vincennes. Nos systèmes de navigation sont paralysés par le gel et les réparations prendront encore une huitaine d’heures. La Grande Protectrice qui habite à Joinville ne pourra pas venir jusqu’ici avec sa camionnette si nous avons besoin d’elle. D'ailleurs, nous n'arrivons même pas à la joindre ! Et en cas d’évacuation urgente du vaisseau, nos 10 Geckos suffiront tout juste à entasser le personnel, en laissant derrière nous le matériel le plus précieux. En clair, vos travaux ne sont pas prioritaires, surtout s’il existe un doute, même le plus absurde, sur leur dangerosité. Débranchez tout et contentez-vous d’investigations théoriques.

    -          Gélagnac : C’était bien mon intention.

     

     SAS32.54

     

    -          Danlo : Il faudrait aussi envoyer Patricia Maquette à la Section médicale.

    -          Gélagnac : Pour disséquer son cerveau ?

    -          Danlo : Nooon ! Je veux un examen complet, physique et psychologique. Et je veux être le premier, après elle, à le savoir si elle rêve encore cette nuit !  

     

     

      A SUIVRE...

    « Pour les Golden Blog Awards 2012, l'événement bobo et commercial parisien de l'année !La Quête du Sagarion - Episode 33 : D'une réalité à l'autre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :