• Rien que pour vos graines - Acte 1

     

    Dans le vaste jardin qui abrite les nations miniatures, près de Berck-sur-Mer.

    Un espion orchidien est au travail dans la cité éléboranaise de Carrelage, cachée dans une dépendance de la maison des Grands Protecteurs.

     

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

     

    Palais de l'empereur Catudila à Katapigone, capitale de l'Orchide. L'empereur, un jeune homme fantasque et cruel qui est en plus un peu parano, prend un bain aux herbes pour se détendre.

     

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    -     Le serviteur : Haaaaa !!!

     

    Acte 1

    -     Catudila : Bonde ! Qu'est-ce qui vous prend de surgir comme ça ?!

    -     Bonde : Votre Majesté, vous m'avez demandé de ne pas être vu quand je viens vous voir.

     

    Acte 1

    -     Catudila : Oui, oui... Bon. Quelles sont les nouvelles ? Qu'avez-vous appris à Carrelage ?

    -     Bonde : J'ai assisté, au moins pour une petite partie, à une conférence organisée par un savant casteignan pour un public choisi et discret qui m'a paru très international. Il était question d'alimentation, de semences. Et de relations avec un Grand qui aurait aménagé quelque part une nouvelle colonie.

    -     Catudila : Une nouvelle colonie ? Je ne suis pas au courant de ça.

     

    Acte 1

        Bonde : Aucun gouvernement des mini-nations du Jardin secret n'est au courant. C'est ça qui est excitant.

     

    Acte 1

    -     Catudila : Il y a tout lieu de penser que l'Eléborance couvre un trafic quelconque. Creusez cette piste, agent Bonde. Et arrêtez vos pitreries.

    -     Bonde : Mon harnais est bloqué, Sire...  

     

    Acte 1

    -     Catudila : Bonjour Monsieur le Chancelier. Vous voyez, votre singe savant est parmi nous. Bonde, il est très possible que Carrelage essaie de nous nuire en agissant sur nos approvisionnements... Il faut mettre les grands moyens sur cette méchante affaire. Nous avons un autre agent de terrain qui se trouve en Casteigne, vous enquêterez avec elle.

    -     Bonde : "Elle" ?

     

    Acte 1

    -     Le chancelier Sêkiceuptimech : Vous avez rendez-vous avec Mademoiselle Gêpallapesh Messahyra demain midi au restaurant du Travertin Palace, à Roncecour.

    -     Bonde : La célèbre danseuse ? Elle fait partie du service ?

    -     Catudila : C'est pas que ça m'enchante, mais il faut bien en passer par là. Mais je l'aime pas. Elle m'a fort critiqué, et même insulté, avant de quitter le pays. Je veux bien que cela serve sa couverture mais je pense qu'elle s'est aussi bien fait plaisir.

    -     Sêkiceuptimech : Elle suit depuis plusieurs semaines les activités de ce professeur Tamidlo, qui est un des plus grands génies du mini-monde : biologiste, biochimiste, biogénéticien... Il voyage beaucoup ces temps-ci et semble s'être acoquiné avec la reine Hazemnout de Gravière, qui n'en finit pas de tremper dans tout ce qu'il y a de louche dans le jardin secret. Un individu aussi précieux doit rester absolument sous contrôle et il n'est pas sûr que la Casteigne soit à la hauteur dans son cas. Il est soupçonné de détourner et de vendre sous le manteau des découvertes d'une portée stratégique à des intérêts privés qui sont eux aussi hors de contrôle.

     

    Acte 1

     -     Sêkiceuptimech : Quant à mademoiselle Messahyra, cette jeune femme est supposée être une espionne de la Casteigne depuis un an, et à ce titre elle fait partie des services du colonel Ivan Moulefritoroff. Mais c'est un agent double. En réalité, elle est toujours à nous.

    -     Catudila : Eh bin on dirait pas ! Mais entre individus adeptes de frivolités mondaines, vous saurez vous entendre.

     

    Acte 1

    -     Sêkiceuptimech : Elle a un bon réseau d'informateurs en Casteigne, en Eléborance et dans le petit royaume de Gravière. Et aussi dans les luxueuses petites colonies installées dans quelques huttes de chasse de la baie qui appartiennent aussi aux Grands Protecteurs. Découvrez ce qui se passe, et si ça nous concerne.

     

    Acte 1

    -     Catudila : Messieurs, au travail ! Trouvez-moi la meilleure des raisons de déclarer la guerre à l'Eléborance, d'attaquer Carrelage et d'en finir une bonne fois avec nos ennemis !

     

    Acte 1

    -     Bonde : Attaquer Carrelage encore une fois ? Il tient vraiment à ce qu'on se prenne une branlée tous les dix ans ?

        Sêkiceuptimech : Ne soyez pas cynique, Bonde. Le roi Gason était, à l'époque, à deux doigts de gagner la bataille et il avait moins de 250 hommes. Aujourd'hui, nous pouvons mobiliser 7 légions et plus de 400 soldats. Bonne chance, agent Bonde. Et sortez de ce lit qui n'est pas le vôtre, même si c'est dans vos habitudes.

     

    Acte 1

    Acte 1

    -     Bonde : Aaah ! Sandra ! La plus belle fleur de ce jardin !

    -     Sandra Matizet : Vous charmez, Dêboushla, vous charmez beaucoup, mais on ne voit jamais rien venir... Faut-il que certaines fleurs se fanent avant que vous vous décidiez à les cueillir ?

     

    Acte 1

    -     Bonde : Vous êtes d'humeur mutine, aujourd'hui.

    -     Sandra : Mutine et toute prête à être butinée. J'ai réglé les formalités de votre voyage et le rendez-vous avec la diva. ramenez-moi un petit souvenir.

    -     Bonde : Vous êtes magique. Je vous enverrai une carte avec "bon baisers de Casteigne".

     

    Acte 1

    -     Sandra : Si vous en avez le temps, bien sûr. Vous serez très occupé là-bas et mademoiselle Messahyra saura capter toute votre attention et beaucoup-beaucoup vous surprendre.

     

    Acte 1

    -     Bonde : C'est à dire ?

    -     Sandra : Vous verrez... Bon voyage !

     

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    -     Bonde : Bonjour, Votre Altesse !

    -     Geldoush : Bonjour, Monsieur Bonde ! Vous sortez de chez mon cousin l'empereur moins secrètement que vous y êtes entré. Est-il de bonne humeur ?

    -     Bonde : Je crains bien que non.

    -     Geldoush : Les temps sont durs, même les sourires sont hors de prix. Bonne journée, Monsieur Bonde.

     

    Acte 1

    Acte 1

     

    Dêboushla Bonde est un aventurier infatigable. C'est aussi un bon vivant. Avant de repartir en mission, il s'accorde une gentille soirée au bord du bassin paysager.

     

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

    Acte 1

     

    A SUIVRE...

    « Acte 2

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :