•  

     

    Golden Blog Awards 2012

     

    ... Je suis parisien, donc je surveille aussi l'actualité bobo de ma ville !

     

    Allez jeter un oeil sur cette magnifique bouse commerciale, ça vaut le détour, si vous ne craignez pas une overdose de Zalando et de BNP.

    En gros, on attire à l'inscription environ 5 OOO blogs sur une plate-forme publicitaire où sont tapis les annonceurs en quête de supports visibles, donc rentables.C'est un peu ambiance "Truman Show", d'ailleurs sur le site comme sur la page FB. Tout est bon pour citer une marque à tout propos, et même hors de propos.


    A ce stade, le contenu, la qualité, le travail fourni, l'originalité, la pertinence n'ont aucune importance... Les blogs sont d'abord présélectionnés par les" votes du public", c'est à dire une sélection purement automatique. Si vous avez peu d'audience, comme c'est mon cas, si vous n'avez pas 562 amis prêts à cliquer tous les jours pour voter (oui, parce qu'on peut re-voter tous les jours), si vous êtes inhibé et inconnu, vous allez le rester, d'autant que les jurés de chaque catégorie n'iront jamais voir votre blog et ne donneront aucun avis dessus. Seuls 10 "shortlistés" seront examinés par les jurys et par les annonceurs, donc seulement ceux qui intéressent ces derniers.

     

    Au final, seuls 5 % des inscrits au mieux participent réellement au "concours". Voilà qui en dit long sur l'honnêteté et la pureté des sentiments du truc, qui s'annonce fièrement comme l'événement fait "pour les blogueurs par les blogueurs"...


    Tout cela n'est pas une découverte. Cette méthode de "travail" est tranquillement assumée par les organisateurs. Ce qui l'est moins, ce sont les prix. Ne rêvez pas de palmiers, de voitures allemandes compétitives et encore moins d'un pactole qui va vous permettre de remplacer le ballon d'eau chaude dans la salle de bain. A part un trophée moche (mais une oeuvre artistique quand même, donc elle mérite reconnaissance, même s'il ne 'est pas foulé, le gars...), les gagnants repartent avec une belle publicité plaquée sur leur blog, l'utilisation illimitée des données du lauréat par l'annonceur, et sans contrepartie ni rémunération bien sûr, puisque c'est ça, la récompense. 

     

    Si vous aimez le surfait sauce bobo, le bidonnage consensuel et le totalitarisme boutiquier, les GBA sont pour vous.

     


    www.golden-blog-awards.fr   également sur facebook, où est donné à certaines heures le coup d'envoi d'une assez ridicule course à l'échalote pour obtenir des places pour la soirée tant attendue dans les salons de l'Hôtel de Ville, qui en ont vu bien d'autres. Avec bien sûr, tous les partenaires de ce fabuleux non-événement mercantile.

     

    Rappelons enfin, si on veut être définitivement tatillon, que les Golden Blog Awards sont supposés récompenser les "meilleurs" blogs... Francophones. Bin oui, what else ?


    Par curiosité, j'ai joué le jeu. Ce blog a participé, sans le moindre début de commencement d'un soupçon du quart d'une demi-prétention, mais avec quand même une bonne couche de naïveté quant au fonctionnement, au concours des GBA 2012, dans la catégorie "Culture graphique" (oui, je n'ai pas trouvé de catégorie "Fictions").

    Voici le petit film promotionnel... Sans partenaires (Non, je n'ai aucun contrat avec San Pellegrino)...

     

    SAS28.18

     

    Vous êtes pour le droit à l'existence des mini-gens au grand jour même très tard le soir ? Vous aimez le second degré et les causes inutiles et perdues d'avance ? Exprimez-vous ! Ne laissez pas les autres le faire à votre place et allez-y avec eux !

    Songez que si chacun des 14 000 berckois réussit à convaincre 10 autres berckois de voter pour les mini-gens, ils auront les suffrages de 140 000 berckois ! ...Mais ce sera très suspect.

     

    Votez !

     

    Pour Le Monde Miniature de Sasgarion,

    Catégorie "Culture Graphique",

    sur le site des Golden Blog Awards.

     

    Le scrutin est ouvert jusqu'au 22 octobre.

     

     

    P1010292.jpg

     

    "Bonjour, je suis le Docteur Gentiane Simon ! Notre empreinte écologique est très faible. Pensez donc ! Avec le cuir d'une seule vache, on peut habiller tous les habitants de notre mini-monde, même les plus fétichistes. Alors, votez !"

     

    SAS26-000000

     

    "Bonjour ! Je suis le Professeur Jérôme Chardonville ! Allez, quoi... Votez...

    - Bonjour ! Je suis Danika Diroise ! Votez donc !"

     

    sasgarion-638.jpg

     

    "Bonjour ! Je suis le Professeur Edmond Gélagnac ! Votez pour notre dimension de l'espace et du temps !"

     

    S2-GLISSEMENT2.JPG

     

    "Bonjour-bonjour ! Je suis le Mini-Docteur ! Cette fois, c'est à vous de sauver le mini-univers ! Votez !"

     

    concours17.jpg 

     

    "Bonjour. Nous sommes les sondes automatiques MDA-1 et 2. Veuillez vous identifier et voter, je vous prie."

     

     

    concours16.jpg 

     

    "Bonjour... Je suis Clématitsia Mouettovna Moulefritoroff, et je me languis tellement... Hhhhh... Faites ce que vous voulez, mais par pitiéhhh... Votez..."

     

    BJORN105.JPG

     

    60673_455841947788375_21536925_n.jpg

     

    - Bonjour, Camarades ! Je suis Bernache Oyatoviche Calogine ! Et je vous dis : Halte à l'exploitation commerciale des mini-gens dans la photographie et la publicité ! Réveillez-vous, Peuples miniatures, indignez-vous ! Marchons et votons ! MARCHONS ET VOTONS !!

     

    concours-15.jpg 

     

    "Bonjour, je suis Steph Mini-Bern ! Je vais maintenant vous emmener dans une des nombreuses chambres secrètes du Château de Souchebelle. Elle ne se visite pas, mais on m'a prêté la clef ! Cette pièce abrite la fabuleuse collection de guéridons à voter en micro-marqueterie de la reine Dunisia d'Opalogne. Allons donc les essayer ensemble !"

     

     

    concours11.jpg

     

    "Bonjour, je suis le Lieutenant Dydrar Diderot... Merci Maman, merci Papa... Et vous : Votez !"

     

    SAS28.10

     

    concours12.jpg

     

    "Bonjour ! Je suis le Colonel Otto Von Bulot ! Je ne joue que des rôles de méchant et c'est pour ça que les gens m'aiment ! Alors, qui m'aime vote !"

     

    BJORNYVETTE1

     

    "Bonsoir Paris ! Je suis Yvette Mini-Leglaire ! Vote, vote ! Dans le paradis, vote, vote ! Invite tout tes amis, vote, vote ! Aujourd'hui c'est permiiiis !"

     

    concours10.jpg

     

    "Bonjour. Je suis le Commandant Danlo Hédrone, responsable de la Cité Volante Miniature "le Sasgarion" et également chef des missions extérieures. Et donc vous pouvez me croire quand je vous dis que notre monde est l'illustration même de la douceur de vivre, quand on n'est pas un grouillot bien sûr."

     

    concours8.jpg

     

    "Alors, soutenez le Monde Miniature de Sasgarion. Aidez-nous à atteindre la 240ème place !"

     

    Le Monde Miniature du Sasgarion tentera-t-il sa chance l'année prochaine, soutenu cette fois par un plan média  plus agressif ? Qui sait ?... En attendant,e je remercie les lecteurs qui ont voté pour lui.


    Merci très-très beaucoup !

     

    Daniel

     

     


    votre commentaire
  •  

    Résumé de l'épisode précédent : Le Sasgarion a mis la main sur un peuple miniature inconnu. Mais les Orkêmyons sont en stand by avant de pouvoir reprendre leur voyage vers un autre monde. Toute la population et ses bagages sont enfermés dans une bulle gazeuse, une soupe d'atomes naufragés qui n'attendait que le jour de cette rencontre hypothétique...

     

    A bord du Sasgarion, Section Médicale - 9 novembre, 18h20 

     

     

    SAS31.1.jpg

     

     

    SAS31.2.jpg 

     

    -          Dydrar : …Alors ?... Comment je vais ?

    -          Docteur Simon : Plutôt bien, si j’en crois ma longue expérience.

    -          Dydrar : Je n’arrête pas de vous le dire…

    -          Docteur Simon : Nous ignorons de quelle façon vous avez pu être affecté en profondeur par l’osmose psychique des Orkêmyons. Vous dites que les symptômes que vous ressentez, vertiges, vision des couleurs dans les tons verts exacerbée, vont en s’estompant. Mais il est très possible que cette nuit, une fois au calme, vous ayez une résurgence de ces symptômes.

      

    SAS31.3

     

    -          Docteur Simon : Une petite période d’observation me paraît nécessaire, tant qu’on n’en saura pas plus. Vous ne piloterez pas pendant les 48 heures qui viennent.

    -          Dydrar : Je ne peux plus voler ? Et vous allez me retenir ici ?

    -          Docteur Simon : Non, vous pourrez très bien vous observer tout seul.

     

    SAS31.4.jpg

     

     

    -          Docteur Simon : Je sais que le pilotage est une affaire extrêmement sérieuse pour vous, mais ce n’est que très temporaire. Je ne crois pas que vos nerfs optiques ni votre cerveau soient endommagés. Que diriez-vous d’un  petit séjour dans le village de repos ?

    -          Dydrar : Oui, ça me va !

    -          Docteur Simon : Parfait. Si vous constatez la moindre anomalie, prévenez le médecin de garde. Et gardez bien votre bracelet OVMD sur vous. Je pourrai accéder à ses informations sur ce moniteur.

     

     

    SAS31.5.jpg

     

    -          Docteur Simon : Ne vous inquiétez pas et bonnes vacances, Lieutenant.

    -          Dydrar : Merci. Dommage, je vais manquer les festivités en l’honneur de nos visiteurs demain…

    -          Docteur Simon : Je crains de devoir les manquer aussi. Et d’ailleurs, ce ne sera sans doute pas aussi festif que ça…

     

    SAS31.6-copie-1.jpg

     

    -          Docteur Simon : Commandant ? Ici le Docteur Simon. Je retire le Lieutenant Diderot du service actif pour 2 jours.

    -          Voix de Danlo : C’est grave ?

    -          Docteur Simon : Non, pour autant que je le sache. Mais je ne peux pas encore faire de diagnostic précis. On peut juste penser que ce sont des effets secondaires qui vont passer d’eux-mêmes.

    -          Voix de Danlo : Très bien. Il va y en avoir d’autres demain, des effets secondaires à cette histoire. Les délégations de toutes les colonies de la région vont se précipiter ici dans la matinée.

    -          Docteur Simon : Bon courage !

     

    La nouvelle de la découverte d’une civilisation inconnue et à ce point étrangère avait enflammé en quelques heures les 6 colonies miniatures de la région berckoise.

    Ces communautés rassemblaient en 2015 moins de 30 000 personnes. Mais depuis le déclin de l’implantation fédérale en Savoie, le centre de gravité du mini-monde s’était déplacé sur la Côte d’Opale. Des rois, des présidents avaient établi là leur capitale, dans des colonies jusque là rustres et fragiles, autour du Jardin d’Arrochelle et sa République fondée par les gens du Sasgarion à l’été 2011.

     

    SADS31.41.jpg

     

    Arrochelle, petite mais puissante grâce à sa considérable avance technologique, était au centre de toutes les curiosités, et de toutes les jalousies.

    Le soir du 9 novembre, tous les gouvernements étaient déjà prêts à rappeler fermement qu’ils existaient, qu’il fallait compter avec eux. Cette fabuleuse découverte ne pouvait pas rester l’exclusivité des Arrochelliens. L’obligation du partage des savoirs acquis en cas de nouveau contact était même inscrite dans les lois de la Fédération. 

     

     

    SAS31.7.jpg

     

     

    Pendant ce temps, L’équipage du Sasgarion accueillit de son mieux les visiteurs, avec une certaine fascination. Le Commandant Hédrone autorisa le Professeur Chardonville à faire visiter la Cité Volante, non pas pour montrer de la fierté mais plutôt pour familiariser les étrangers avec ce qui pouvait, peut être, devenir leur nouvel environnement. Mais les manières à la fois courtoises et distantes des visiteurs, leur quasi inexpressivité, ne permettaient pas de savoir s’ils étaient satisfaits ou non.

     

    Le matin du 10, les délégations arrivèrent à bord du Sasgarion.

    Le roi Dylan 95 d’Authiegane était là en personne, un Gecko était venu prendre Sa Majesté dans la colonie du Mini-Golf de Fort-Mahon, car les Authiegans ne possédaient pas d’engins volants ; il y avait aussi le turbulent et ambitieux Bernache Oyatoviche Calogine et son épouse Clématitsia Mouettovna pour le royaume Oyatsine de Nouvelle-Casteigne, mandatés par le roi Flaive III ; Le Duc de L’Herbier, Premier ministre du roi Réginar II d’Eléborance ; Monsieur Hilaire Derien, Président des Etats-Unis d’Howlakie, la plus forte des nations miniatures, et venu d’un jardin situé à Berck ; le gouverneur de la colonie montvillienne de Stella, candidat et favori à l’élection présidentielle de décembre...

    Et bien sûr, Madame Sarah Porte, Présidente d’Arrochelle et de ses 4 200 habitants, ainsi que l’Amiral Enondradel, supérieur de Danlo Hédrone. 

    Tous, et leur suite, étaient impatients d’écouter et d’interroger les Orkêmyons.  

     

    Salle des fêtes du Sasgarion – 10 novembre 2015, 9h30

     

     

    SAS31.8.jpg

     

    -          Jaharod : …Le temps nous est compté. Notre peuple vit déjà loin de toute contingence matérielle et les existences individuelles sont fondues en une seule. Il risque la dissipation pure et simple si nous atteignons la limite de la Pensée qui le maintient dans cet état. Notre bulle est programmée pour effectuer la Transition d’elle-même en cas d’extrême urgence, mais pas dans les conditions actuelles. Et qui sait si le remède ne sera pas pire que le mal…

    -          La Présidente Porte : La transition pour aller où, Monsieur Jaharod ?

     

     

    SAS31.9.jpg

     

    -          Jaharod : Nous l’ignorons. Ce sera la surprise, bonne ou mauvaise. 

    -          Bernache Oyatoviche : Le plus sûr est que vous rameniez vos gens à la vie et les installiez dans notre monde, n’est-ce pas ?

    -          Jaharod : Cette configuration serait la plus enthousiasmante, oui.

    -          Le roi Dylan : Au nom de tous, je vous souhaite la bienvenue sur MON territoire.

    -          Le Président Derien : Hein ?... Euh, d’abord, Monsieur Jaharod, vous aurez  à choisir parmi les nations qui seront prêtes à vous accueillir, à partir de critères précis. La République Howlaque dispose des moyens et des compétences qui vous permettrons une intégration réussie, mais plutôt dans notre colonie principale de Savoie… 

     

     

    SAS31.10.jpg

     

    -          La Présidente Porte : Vous allez un peu vite en besogne. Rien n’est encore décidé.

    -          Le roi Dylan : D’autant plus que la bulle se trouve plus près de chez nous ! La loi nous donne un avantage en tant que tuteur officiel du nouveau peuple.

    -          Bernache Oyatoviche : Je rigole. Les Orkêmyons ont sûrement besoin d’autre chose qu’un tuteur arriéré qui patauge dans ses marécages. C’est votre Grand Protecteur qui fait tout chez vous et pourtant, il n’en fait pas lourd !

    -          La Présidente Porte : Monsieur Calogine, nous connaissons tous votre liberté de parole très débridée, mais ayez un peu de respect, s’il vous plaît. Et le tutorat implique un accompagnement dans l’intégration et non un quelconque droit de préemption sur de nouvelles technologies ! Encore faudrait-il avoir les capacités d’assimiler leur partage, et là, je suis d’accord avec vous, de ce point de vue, l’Authigane est franchement pouilleuse !

    -          Le Duc de L’Herbier : Les nouvelles technologies ne doivent pas profiter qu’à ceux qui ont les moyens de les assimiler ! Nous aurions bien besoin, nous aussi, de nous développer, alors qu’on nous en empêche ! 

     

     

    SAS31.11.jpg

     

    -          Jaharod : En effet, nous aurons à choisir… Nous souhaitons le faire en toute liberté et rencontrer d’autres nations dans ce but. Cette conversation est instructive, mais nous nous attendions... à autre chose.

    -          Bernache Oyatoviche : Vous êtes sans doute très évolués, vous et les vôtres, Monsieur Jaharod, mais vous ne pouvez pas vous permettre de faire les difficiles ! Nous avons des lois, ici. Notamment celles qui concernent la compétence géographique des nations et le partage des bénéfices technologiques proportionnel au degré de développement.

    -          La Présidente Porte : Mais la découverte étant le fait des Arrochelliens, il est de mon devoir de garantir la protection de cette découverte et de la maintenir sous séquestre en cas de conflit.

      

     

    SAS31.13.jpg

     

    -          Le Président Derien : Vous ne ferez pas ça !!

    -          Le roi Dylan : Nous sommes en compétition, pas en conflit !

    -          La Présidente Porte : Si, je vais le faire, parce que je vois bien que nous ne sommes pas d’accord.

    -          Le gouverneur montvilien : C’est inadmissible ! Arrochelle excelle vraiment dans la traîtrise ! 

     

      SAS31.12.jpg

     

    -       La Présidente Porte : Pas dans la traîtrise, mais la sécession, Monsieur ! Il va bien falloir commencer à vous y habituer !!

    -      Le gouverneur montvilien : Nous sommes en droit de revendiquer…

     

     

    SAS31.14.jpg

     

    -          La Présidente Porte : Rien du tout !! Si nous n’avions pas été là pour faire le ménage en Sologne à votre place il y a 2 mois, on serait bien marrons aujourd’hui ! On les a bien vues, vos capacités, là !! Et descendez de cette table !!

    -      L'épouse du gouverneur : Salope !!

     

     

    SAS31.15.jpg

     

    -          Naharuto (les Orkêmyons communiquent entre eux discrètement, par la pensée) : Nous t’avions prévenu, Jaharod… Ils sont incorrigibles.

    -          Jaharod : Et pourtant, nous avons besoin d’eux…

    -          Myhirtyn : Nous pourrions aussi de ne pas leur demander leur avis, Jaharod… Il y a tant de gens sur ce vaisseau, plus qu’il n’en faut, Jaharod…

    -          De nombreuses voix qui se mêlent en une seule et qui envahissent l’esprit de Jaharod : Quand ?... Qui ?... Jaharod… Quand ?... Qui ?...

    -          Jaharod : Bientôt… Chhhuuut… 

     

     

    SAS31.16.jpg

     

    -          Jaharod : Amiral, si j’ai bien compris, nous ne sommes pas des invités, mais une « découverte ». Et vous, en tant que militaire, qu’en pensez-vous ?

    -          L’Amiral Enondradel : …Euh, en tant que plus haut gradé d’Arrochelle, je fais partie du conseil de défense de la République, mais toute décision relève du pouvoir civil. Je suis avant tout le chef du programme « Sasgarion », qui est voué à l’exploration et à la science. Vous possédez un immense savoir, et il serait dommage de le voir inaccessible pour nous et de passer à côté d’une chance d’avancer. Mais il y a des choses que mes collaborateurs et moi plaçons au-dessus de la compétition quand le savoir devient pouvoir.

    -          Jaharod : Et estimez-vous être… dignes de ce savoir ?

    -          Enondradel : Dignes, je ne sais pas… Mais, malgré les difficultés que vous constatez, nous progressons et je crois que c’est dans le bon sens. Maintenant, c’est à vous de juger…

     

     Village de repos, Section Loisirs, niveau A – 11h50 

     

     

    SAS31.35.jpg 

     

    SAS31.36.jpg

     

    SAS31.37.jpg

     

    -          Danlo : Eh oooh !! Dydrar !!

     

     

    SAS31.38.jpg

     

    -          Dydrar : Qui va là ?!

    -          Danlo : Tu dormais ou quoi ? Ca fait 8 secondes que je t’appelle ! Permission de monter à bord ?

    -          Dydrar : Permission accordée, Commandant ! C’est gentil de venir me voir. 

     

     

    SAS31.39.jpg

     

    -          Danika : Tout va bien ? Comment vont ces beaux yeux ?

    -          Dydrar : Eh bien, j’ai l’impression qu’ils se sont ouverts… Je ne dormais pas, je me suis réveillé plutôt, là, à l’instant, comme si je sortais d’une brume qui m’empêchait de revoir des souvenirs…

    -          Danlo : Des souvenirs de ton séjour dans la bulle ?

    -          Dydrar : Ecoute... Les Orkêmyons... J’étais au milieu d’eux… Des milliers !... Et ils sont entrés dans ma tête. Ils savent tout ce que je fais, tout ce que je dis… Et moi, je sais ce qu’ils veulent ! Danlo, c’est grave !...

     

     

    SAS31.40.jpg

     

     

    SAS31.42.jpg 

     

    -          Danika : HAAA !! Qu’est-ce qu’on fait là ?!

    -          Dydrar : Ce sont eux !! Nous sommes dans la bulle...

     

    SAS31.43.jpg 

     

    -          Jaharod : Veuillez une nouvelle fois me pardonner pour ces manières un peu brusques, Commandant… Nous avons dû intervenir à cause des souvenirs de ce jeune homme. Pour votre sécurité, il est indispensable que vous restiez ici, à l’écart.

    -          Danlo : Pourquoi ?!

    -          Jaharod : Vous saurez tout bientôt, et vous saurez pourquoi vous n’êtes pas concernés.

     

    SAS31.44.jpg 

     

    -          Danlo : « Pas concernés » ?! Vous nous enlevez, et ça ne nous concerne pas ?!

    -          Jaharod : Ne me posez pas de question, et retenez ceci : Où que nous irons, nous vous serons à jamais reconnaissants. Votre attente ne sera pas longue. J’espère que cette reconstitution de l’environnement qui vous est familier vous plaira. Naturellement, tous ces appareils sont factices, ils ne vous permettront pas de communiquer avec l’extérieur.

    -          Danlo : Evidemment… Vous n’avez pas mieux ? Sondez mon esprit…

    -          Jaharod : Mieux ?... Ah bon.

     

     SAS31.49.jpg    

     

    -          Jaharod : Et ça, ça vous va ?

    -          Danlo : Ouiiii, très bien !

    -          Danika : Le bureau de l’Amiral... Tu crois que c’est le moment ?...

    -          Jaharod : Il a compris qu’il ne pouvait pas faire autre chose que rêver un peu, en attendant que ça se tasse. Peut-être aimeriez-vous visiter le monde fantasmatique peuplé de bonbons géants de votre ami Dydrar ? Il n’en sera que plus amusant si vous êtes 2 à le vouloir…

    -          Dydrar : Danika… Dis oui. 

     

    La conférence fut interrompue, le temps de calmer les esprits. Même quand les mini-gens se détestent, ils restent avant tout des bons vivants. L’Amiral Enondradel avait donc proposé à la Présidente Porte, encore fulminante, de convier tout le monde à un apéro déjeûnatoire dans le théâtre de la Section Loisirs. Les artistes du bord, membres de l’équipage, furent mobilisés pour adoucir l’ambiance.

     

    Section Loisirs, midi. 

     

     

    SAS31.17.jpg

     

    (clin d'oeil à un jeune pianiste improvisateur de talent, et qui a maintenant son avatar dans ce Monde Miniature) 

     

    SQS31.18.jpg

     

    -          Enondradel : Que fait donc Hédrone ?! Tous les officiels sont là et le Commandant du Sasgarion se promène, il baguenaude, il visite des amis malades ! Ce n’est pas sérieux, enfin !

    -          Chardonville : Oui… Je l’envie… Au fait, les mondanités diplomatiques ne sont pas dans mon profil de poste ! Est-ce que je peux dispos…

    -          Enondradel : Nnnon !!

     

     

    SAS31.19.jpg

     

    SAS31.20.jpg

     

    -          Le maître d’hôtel : La demi-Moule Marinière pour la 5 ! Le quart de frite arrive, Vos Excellences !

    -          Bernache Oyatoviche : Et une goutte de champagne pour arroser tout ça, s’il vous plaît ! Non, DEUX gouttes !

    -          Clématitsia Mouettovna : Oh, merci, mon chéri, mon petit tyran d’amour !!

    -          Bernache Oyatoviche : Ah, quel beau métier que Ministre de Tout ! On n’est pas bien, là ?!

     

    SAS31.21.jpg

     

    -          Yvette Mini-Leglaire : Mesdames et Messieurs, Welcome, Wilkomen, Bienvenue !!

    -          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

     

     

    SAS31.22.jpg

     

         Yvette Mini-Leglaire : En ouverture de notre inégalable revue du Sasgarion, voici venir un jeune homme aux multiples talents : stagiaire à la Section Hydroponique, c’est un grand savant en devenir ! Mais ce n’est rien à côté de l’émerveillement qu’il nous procure lorsqu’il se met au piano et chante ! Beaucoup d'entre vous, dans cette honorable assemblée, l'ont déjà vu en tournée cet été ! Je demande un triomphe pour…

     

     

    SAS31.23.jpg

     

    -          Yvette Mini-Leglaire : …Pour Jura Stupakowicz !!

     

     

    SAS31.24.jpg

     

    -          CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !

    -          BRAVOOOOOOO !!

     

    SAS31.25.jpg

     

    -          JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !! JU-RA !!

     

     

    SAS31.26.jpg

     

    (Illustration sonore : "La groupie du pianiste", Michel Berger. 

     

    http://youtu.be/NfA29PGW_6U

     

    Mais soudain, au beau milieu de la chanson...) 

     

     SAS31.28-copie-1.jpg

     

    -          HAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! 

     

     

    SAS31.29-copie-1.jpg

     

    -          HAAAAAAAAaaaaaaaahhhhhhhh... 

     

     

    SAS31.30.jpg

     

    -          Enondradel : Mais qu’est-ce q… ?!

    -          Chardonville : Eh bin, dites donc !! Où sont-ils tous passées ?!

     

    SAS31.31.jpg

     

    -          Jura Stupakowicz : …Euh… ça ne vous plaît pas ?....

     

     

    SAS31.32.jpg

     

    -          Madame Enondradel : Philippe !! Qu’est-ce que tu as encore fait ?!

    -          Enondradel : Mais… Mais-mais-mais… Rien ! 

     

    SAS31.33.jpg

     

    -          Enondradel : Colonel Salicorne ! Il faut !… Il faut… Qu’est-ce qu’il faut faire, Salicorne ?!

    -          Salicorne : Mettre le vaisseau en alerte rouge et informer les nations… Et il ne reste plus que vous pour faire ça.

    -          Enondradel : C’est la bulle ! Ce sont les Orkêmyons qui ont fait ça ! Attaquez, Colonel ! Bombardez la plage !

    -          Salicorne : On ne peut rien faire contre la bulle ! D’abord, elle est sous le sable, nous ne sommes pas armés pour ça. Et puis les gouvernements se sont empressés d’établir des campements sur la zone pendant la nuit, de peur qu’elle leur échappe ! 

     

     

    SAS31.34.jpg

     

    -          Enondradel : …Alors là… On n’est pas dans la merde…

     

    Dans le noyau de la bulle…

     

     

    SAS31.65.jpg 

     

    -          Danlo : …C’est absurde ! Vous n’avez pas fait ça ?! C’est une agression, rien de moins !

    -          Dydrar : Il fallait nourrir la bulle pour lui permettre d’effectuer la Transition vers une autre réalité, n’est-ce pas ? C’est bien ce que j’avais compris quand j’étais là…

    -          Jaharod : Oui. Et si nous n’avions pas fait ce prélèvement de population, la bulle s’en serait chargé elle-même, automatiquement. Il s’en est fallu de quelques minutes seulement. Nous avions besoin d’un apport extérieur conséquent de mini-êtres pour poursuivre notre voyage, un apport ici d’autant plus riche qu’il est issu d’une autre Pensée.

     

    SAS31.66.jpg 

     

    -          Danlo : C’est d’une cruauté et d’un cynisme absolus !

    -          Jaharod : Commandant, la bulle est programmée pour sa survie et celle de notre civilisation. Elle ne fait pas de sentiments. Si nous n’avions pas nous-mêmes désigné ceux qui allaient être les instruments du destin, ce sont des dizaines de membres de votre équipage qui auraient été aspirés, au hasard. Mais nous avons choisi de préserver le Sasgarion et ceux qui remplissent sa mission si importante. Nous avons opté dans l’urgence pour le moindre mal, et donc pour le prélèvement de vos dirigeants, qui nous ont paru si peu sages et si peu civilisés… Rassurez-vous, ils nourrissent la bulle mais elle ne les a pas digérés. Ils ont rejoint cette essence commune qui n’attend que le jour de sa rematérialisation et ils lui donnent l’élan nécessaire au passage délicat qui nous attend. Ces chefs d’Etat et leurs courtisans seront peut-être plus utiles là où nous allons qu’ils ne l’ont été ici… Mais après tout, cet exil forcé est de leur faute, ils auraient dû être plus sympathiques… Et moins près de la zone d’influence de la bulle.

     

    SAS31.67.jpg

     

    -          Jaharod : …J’entends ce qui se dit à votre bord… Les nations sont en alerte, elles réfléchissent à de dangereuses initiatives belliqueuses. Il est temps pour vous de regagner le Sasgarion et pour nous de partir vers l’Inconnu. Dans quelques minutes, le noyau va décoller et le sable gazéifié va se reformer. Il vaudrait mieux faire évacuer les campements…

    -          Danlo : Alors, tout ce que l’on peut faire, c’est vous souhaiter bon voyage. Et c’est tout !

     

    SAS31.68.jpg

     

    -          Jaharod : Oui, mais la science, et le progrès qui va dans le bon sens, ne seront pas perdants : Autrefois, lorsque nous explorions la Normandie, nous avions installé une base dans une cavité de la célèbre Aiguille d’Etretat. Elle avait été évacuée au moment où la bulle arrivait dans les parages, la veille de la tempête qui nous a déviés. Et pour tout vous dire, j’étais le chef de cette base. Elle contient bien des trésors que vous saurez apprécier. Et c’est en cela que votre Gecko, celui que nous avons amélioré, vous sera utile : Il est maintenant équipé d’un système immatériel, une sorte de logiciel intuitif, qui lui permettra d’être reconnu par la caverne secrète, qui le guidera et lui ouvrira ses portes. Voilà, tout est dit, le moment est venu de nous quitter. Au revoir, mes amis…

     

    SAS31.69.jpg

          

    -          Jaharod : …Une grande mission vous attend... Bientôt. Bonne chance à vous tous. Nous ne vous oublierons pas. 

     

     

    Dans les minutes qui suivent, sur la plage...

     

     

    SAS31.70.jpg

     

    -      Un ordre d'évacuation est arrivé sur tous les postes ! Il émanerait de la bulle !

    -      C'est une ruse des Arrochelliens ! Ils veulent nous évincer !

     

    SAS31.71.jpg

     

    -      ...Euh... Le sable qui devient vert, ça fait partie de la ruse, vous croyez ?...

          

    SAS31.72.jpg 

     

    SAS31.73.jpg     

     

    SAS31.74.jpg 

          

    SAS31.80.jpg 

     

     

    SAS31.45.jpg 

     

    -          Sandra Matizet : Un grand trou s'est creusé sur la plage ! On signale de nombreux blessés dans la zone de l'épicentre du phénomène.

    -      Enondradel : Faites décoller les secours ! ...Qu’est-ce que c’était ?

    -          Chardonville : Les Orkêmyons sont partis, je pense…

     

    SAS31.46.jpg 

     

    -          Danlo : Et nous, nous sommes revenus !

    -          Enondradel : Et la Présidente ?!

    -          Danlo : Elle transite ! Il va falloir en trouver une autre.

    -          Danika : Une autre peut-être plus sympathique.

     

     

    EPILOGUE

     

    SAS31.47.jpg

     

    -          Enondradel : Quelle histoire de fous, Danlo… Ces gens étranges, si supérieurs à nous et si polis, qui s’en vont traverser les dimensions après avoir décapité les gouvernements de 6 Etats… 37 brillants échantillons de notre élite politique disparus, vaporisés, tous promus sauveteurs malgré eux d’un monde naufragé ! Le retour à la normale va être difficile. Mais au moins, les nations sont à présent égales dans la consternation, si ce n’est dans le développement, et elles ne songent plus à se tirer dans les pattes ! Il va falloir relativiser pas mal de choses… En attendant, me voilà Président par intérim.

    -          Danlo : Oui. Mon sentiment est qu’on a tous l’air con après ça.

    -          Enondradel : Merci pour moi… Enfin, la prochaine fois que vous trouverez des aliens sous la plage, je penserai à m’accrocher à mon fauteuil, ça fera peut-être contrepoids si je me fais enlever ! 

         

    SAS31.48.jpg

     

    -          Danlo : Dommage, j’aime bien votre fauteuil…

    -          Enondradel : …Pourquoi vous dites ça ?

      

    Deux semaines plus tard…

     

    SAS31.60.jpg 

     

      SAS31.62.jpg

     

    SAS31.61.jpg 

     

    SAS31.50.jpg

     

    -          Dydrar : Gecko 1 à Geckos 9 et 14. Nous sommes sur le vecteur d’approche, vous avez juste à nous suivre.

    -          Bien reçu !

     

    SAS31.51.jpg 

     

    -          Chardonville : Danlo, c’est fantastique ! Le système de guidage des Orkêmyons marche du tonnerre !

    -          Danika : L’entrée de la caverne est droit devant. Elle est ouverte.

    -          Danlo : Puisque pour une fois c’est facile… Allons au fond des choses ! En souvenir de l’ultime grande œuvre publique de la Présidente Sarah Porte ! …En tout cas, dans cette réalité !

     

    SAS31.63.jpg 

     

    SAS31.64.jpg 

     

    FIN

    DE LA SAISON 4

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  
    Près de Quend-Plage (80) - 9 novembre 2015 
     
     
     
    A bord du Sasgarion... 
     
    SAS30.20
     
    SAS30.21 
           
    -        Tnit-tnit !
    -      Une voix douce et joyeuse qui sort de la borne de communication :  Bonjour Technicien Galwenn Dumûrier ! Il est 4h50 ! Lumière !
    -        Mmmmmmm !?
     
     SAS30.22
       
    -        Mmmmgzesgueuzê !?
    -        La douce voix : Je vous rappelle que vous commencez votre service à… Oh, pardon !! A 8h00 !! Je suis désolée !! C’est mon premier jour !
    -        Mmm… Vous commencez bien… Et je ne suis pas non plus le technicien Galwenn Dumûrier… 
     
     SAS30.23
     
    -        Dydrar : Bon, bin… Levé pour levé…   
     
     SAS30.24
     
      Niveau B, Corridor transversal 3 – 7h15
     
    SAS30.30
     
    -        Bonjour Technicien Galwenn Dumûrier ! Je vous rappelle que vous…
    -        Vous êtes sur une borne-com publique, Mademoiselle ! Vous avez coupé mon appel !
    -        Désolée ! C’est mon premier jour !  
     
    Section Alimentaire, Unité Confiserie 
     
    SAS30.25 
     
    -      Dydrar : Bonjour les gens !
    -      Olansie : Bonjour Lieutenant !
    -      Padraig : Tu es bien matinal.    
     
    SAS30.26.jpg 
     
    -        Madame Olansie Enondradel : Oui, dites donc, ça faisait bien trois jours qu'on ne vous avait pas vu traîner par ici !
    -      Dydrar : Je veux être là au bon moment pour les bonnes occasions ! Qu’est-ce qu’on a, ce matin ?      
     
     SAS30.27
     
      -       Padraig : Que du bon ! Hier soir, un petit malin qui revenait de Berck dans son hélicoptère personnel a réussi à faucher ce truc-là dans un chariot, sur le parking de l’Intercasinauchanmarché… Bien sûr, c'est très dangereux et c'est interdit. On aurait pu le faire arrêter, mais on a préféré lui racheter le bazar.
    -      Dydrar : "On a préféré" ? Hé hé, il serait pas un peu venu pour ça, non ? On donne dans le recel, maintenant ? Eeeh, salut, Monlapin !
    -     John Monlapin : S'lut.
    -     Padraig : Si ça peut faire plaisir et mettre un peu de fantaisie dans cette caserne volante...  
     
     SAS30.28
           
    -        Dydrar : ...Rien que ça ! De quoi gâter toutes les dents de l’équipage sur plusieurs générations !
    -        Padraig : Et les tiennes en premier, j’imagine ! N’y compte pas, on vient à peine d’ouvrir le tube. On est en plein inventaire. Euh... John, si tu veux bien me les classer par couleurs, aussi... 
    -      John : ...Pourquoi faire ?...  
    -        Dydrar : Je décolle en mission dans une heure et ça va durer toute la journée. J’ai besoin d’un truc qui m’aide à tenir… Allez, quoi… Allez…
     
    SAS30.29
     
    -        Padraig : Bon, d’accord… Mais un seul !
    -        Dydrar : Je te revaudrai ça !
    -        Padraig : Alors Lieutenant, tu vas cette nuit me faire un joli petit trou bien rond dans la vitrine du Succès Berckois et tu me ramènes un sachet de 100 grammes de berlingots à la violette ! Ha ! Ha ! Ha ! J’ai de la demande… Non officielle, si tu vois ce que je veux dire ! Bonne chance !
    -        Dydrar : Merci !!
    dunes.jpg 
    medium_mouettes.jpg
     
    Poste principal, Contrôle des Missions Extérieures  - 9h25 
     
    SAS30.1
     
    -        Ici Gecko 19 à la base, je suis en position.
    -        Gytring : Bien reçu. Gecko 5, il vous reste 20 secondes !
    -        J’y suis presque.  J’arme le laser anti-mouettes.
    -        Gytring : Parfait ! Bien reçu ! Tout à l’air de bien se présenter, Commandant, nous sommes dans les temps. 
     
    SAS30.2.jpg
     
    -        Chardonville : Mais non ! Qu’est-ce qui arrive à Gecko 1 ? Il est en retard ! 
     
    SAS30.3.jpg
         
    -        Danlo : Dydrar ? Tout va bien ?...
     
     SAS30.50.jpg  
       
    -        Dydrar : Euh… Pas trop ! Mon appareil dévie sur la droite et je n’arrive pas à corriger ! Les réacteurs viennent de se mettre à toussoter à un point que c’en est inquiétant… 
     
    SAS30.4.jpg
     
    -        Chardonville : Nous avons besoin du maximum de la puissance de feu, et selon le plan prévu, pour faire fuir cet énorme vol de mouettes qui squatte la plage, c’est capital. Tant que les volatiles seront là, notre équipe de recherche au sol sera en grand danger !
    -        Danlo : On devra se passer de lui ! Monsieur Gytring, retardez la mission de 15 minutes et faites décoller un Gecko de réserve. Dydrar, peux-tu rentrer à la base ? 
     
    SAS30.51.jpg 
    - Dydrar : Pas sûr du tout ! Je perds l’alimentation des moteurRRRRRRRRRRs !... J’amorce mon virage et diminue l‘altitude… J’ai détecR-CRcté la balise du campement du professeur Argawaen juste en dessous ! Je vais me poser, ou plutôt me laisser doucement tomber dans le sable. CRRRRRRRRRRRRRRRRR ! 
     
     
    SAS30.5.jpg
         
    -        Gytring : Qu’est-ce qu’il raconte ? D’après son transpondeur, il est au moins à 70 grands-mètres du camp… 
     
    SAS30.75.jpg
    SAS30.52.jpg
     
    -      Dydrar : Aïe !!

    SAS30.76.jpg 
     
    SAS30.77.jpg
     
    SAS30.60--2-.jpg
     
     -      La puce de sable : Oooh-ooh ! Merde, quoi ! Y a des gens qui dorment !
     
    SAS30.53.jpg 
     
    SAD30.6.jpg
     
    -        Sandra Matizet : Contact radio perdu, Commandant. L’appareil est sur la plage et il semble intact. L’OVMD indique que le pilote est en vie et dans un état physique convenable.
    -        Danlo : « Convenable » ?... Dydrar… Envoyez tout de suite l’unité de secours.
    -        Gytring : L’ordre est déjà transmis.
    -        Chardonville : Ne vous inquiétez pas, Danlo. On le retrouvera vite et en pleine forme.
     
    Quelques minutes plus tard…
       
      SAS30.7.jpg
     

    -        Gytring : …Au risque de me répéter, je répète que le problème vient du vent. Il soulève  une quantité de ce sable trop fin qui bousille la mécanique et les circuits. Les Geckos sont trop sollicités depuis une semaine, la technique s’en ressent…

    -        Danlo : C’est justement parce qu’il est nécessaire de maintenir tous nos appareil en service que nous avons mis une procédure spéciale en place ! Les brillants cerveaux du Département Technique sont supposés réviser chaque Gecko tous les 3 jours pour éviter ce genre d’accident ! Je pense que quelqu’un, quelque part, a bâclé son boulot et  maintenant, nous avons peut-être perdu Dydrar !

    -        Chardonville : Voyons, il n’est pas perdu. Nous avons sa position exacte sur la plage, et le Gecko de secours s’apprête à le rejoindre.

     

     SAS30.8

     

    -        Danlo : Que s’est-il passé au moment de son atterrissage forcé ? Il a parlé d’une balise.

    -        Chardonville : Je crois qu’il a capté par hasard ce mystérieux signal, faible et intermittent, dont nous recherchons la source depuis une semaine par ce vent d’automne merdique, et il s’est guidé sur lui. Si c’est le cas, on peut penser que cette source est localisée sous le sable. Allons dans mon labo. Mes assistants sont en train de décrypter les données télémétriques de la zone.

     

    SAS30.54.jpg

     

    -      Danlo : Je suis inquiet pour Dydrar.

    -      Chardonville : Bien sûr. Si vous ne l'étiez pas, c'est moi qui serais inquiet pour vous. Il est quand même votre meilleur ami.

     

     

     SAS30.55.jpg

     

    -    Chardonville : Dydrar a de la ressource ! Il va s'en sortir.

    -     Danlo : En attendant, cette opération de sauvetage passe avant toute autre considération. Votre mini-monde caché, si c'est bien de ça dont il s'agit, devra patienter encore un peu qu'on le découvre.

     

     

    SAS30.56.jpg

     

    -      Danlo : Et puis ce vent constant qui balaie la plage depuis 6 jours nous met tous en danger. Je veux bien accepter de croire que les techniciens sont épuisés... Alors dans ce cas, faisons une pause et surveillons les prévisions météo sur la télé des Grands.

    -      Chardonville : Justement... France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie n'annonce pas franchement une accalmie pour les prochains jours...

    -      Tnit-tnit ! Tnit-tnit !

    -      Voix de Gytring : Poste Principal, appel prioritaire pour le Commandant !

     

     SAS30.57.jpg

     

    -      Danlo : Je suis au niveau E. Quoi, encore ?

    -      Gytring : L'équipe de secours est bien arrivée sur le lieu de l'accident, mais... Il n'y a plus rien ! Ils ont bien trouvé de la chute de Gecko 1 dans le sable, mais aucune trace de lui... Ni du pilote.

    -      Danlo : ...Suspendez la mission anti-mouettes et mettez tous les appareils sur les recherches ! Je veux un quadrillage minutieux de la surface du sable et aussi un sondage de ce qui est en-dessous ! Et faites évacuer Madame Argawaen et son équipe d'exploration. J'arrive.

     

    SAS30.58.jpg

     

    -      Danlo : Si un Grand ou un animal assez gros était passé par là et avait enlevé Dydrar, on l'aurait focément vu ! Non, il y a une vraie menace cachée par ici, et elle est peut-être bien à notre échelle. Une fois de plus, nous allons faire une mauvaise rencontre, je le sens !

    -      Chardonville : Oui, oui... Je sais, nous aimons tous être pessimistes et nous faire peur... Le signal inconnu et l'accident de Dydrar ne sont pas forcément liés.   

     

     

    SAS30.59-copie-1.jpg

     

      -      Danlo : Cette disparition a sûrement un rapport avec ce mystérieux signal radio, que vous aussi pensez venir d'une intelligence miniature. Votre boulot, c'est de le rechercher et d'en étudier l'origine, la technologie qui est derrière ; mais vous n'êtes pas payé pour imaginer que ce signal est peut-être aussi un piège qu'on nous tend ! Moi si !  

    -       Chardonville : Ah bon ? On est payé ?...

     

     

     Laboratoire du Professeur Chardonville - 11H00  

     

     

    SAS30.79.jpg

     

    SAS30.80.jpg

     

     

    SAS30.81.jpg

     

    -      Danika : ...Qu'est-ce que c'est ?... D'où sort cet objet ?

    -      Chardonville : Ce n'est pas un objet. Eh non, ç'aurait été trop simple... C'est un immense vide ! Une sphère parfaite remplie d'air, qui mesure 8,2 grands-mètres, soit près de deux fois la longueur du Sasgarion, et son sommet est à environ 40 gcm de la surface de la plage.

     

    SAS30.82.jpg

     

     -      Danlo : De l'air ?! Sous le sable ?! Comment cette... Cette bulle peut-elle résister à une telle pression exercée par le sol ?

    -      Chardonville : C'est bien de l'air ! Et cette bulle, comme vous dites, doit sans doute résister à tout : la pression du sable, l'humidité, les p'tites bêbêtes... L'analyse IRM révèle qu'elle est formée de couches gazeuses concentriques de densités différentes, mais pas assez denses en principe pour résister à des corps solides. Et pourtant, elle est là... On y retrouve tous les éléments de l'air très nettement séparés : oxygène, azote, gaz carbonique, ainsi que des particules de silice et aussi divers autres encore non identifiées.

     

    SAS30.83 

     

    -      Chardonville : Sans aucun doute, c'est artificiel. Et peut-être même commandé de l'intérieur. Le noyau central est la seule partie qui combine tous les éléments pour former une atmosphère respirable. Par ailleurs, il émane de la sphère une énergie intense, qui doit sûrement en maintenir la cohésion. Et bonne nouvelle, le signal radio inconnu y trouve bien sa source. Si cette chose est habitée, il s'agit peut-être d'un signal de détresse...

    -      Danlo :  Ne nous emballons pas... A propos de bonne nouvelle, sait-on si Gecko 1 pourrait se trouver à l'intérieur ? Est-ce possible ?

    -      Chardonville : En dehors d'une analyse simple des masses gazeuses, nous ne sommes pas en mesure de tracer une topographie précise de la sphère et des ses structures solides, si elle en a. Nous ignorons si elle est creuse ou si elle comporte des niveaux. Quelque chose nous empêche de voir.

     

    SAS30.84.jpg 

     

    -      Danlo :  ...Mouais... ça ne me rassure pas trop. Mais je suis sûr que vous avez tous envie d'aller voir de près de quoi il s'agit.

    -      Tous : Oh oui ! Oh oui !

    -      Danlo : Danika, veux-tu former le reste de l'équipe ? Rendez-vous sur la piste 2 dans 30 minutes.

     

     

      Pendant ce temps, coincé dans la bulle...

     

     

    SAS30.90.jpg

     

     

    (Plusieurs voix off, calmes, posées, presque sans intonations)

     

     -      Le sujet est prêt pour l'examen visio-hypnotique.

     

    SAS30.91.jpg

     

    SAS30.92.jpg

     

    -      Cela devrait suffire, Jaharod. Son esprit n'est pas habitué à ce genre d'exercice.

    -      Sans doute. Nous connaissons maintenant leur civilisation. Ils sont ce que nous cherchons.

    -      Oui, Jaharod. Mais cherchons-nous ce qu'ils sont ?  

    -      Nous n'avons pas le temps pour ça. Voici la bonne nouvelle que nous espérions, c'est tout. Nous ne sommes pas là pour les éduquer.

     

    SAS30.93.jpg

     

    -      Je pense que nous ferions mieux de les éviter, Jaharod. Ils sont dangereux. Tu joues avec le feu. En allant trop loin dans l'osmose avec leur esprit, nous risquons un fâcheux retour d'influence, Jaharod.

    -      Je suis de l'avis de Myhirtyn, Jaharod. Un seul, ça va encore, c'est quand ils sont plusieurs que ça pose des problèmes... Jaharod.

    -      Faites-moi confiance. Il est nécessaire d'entrer en contact avec eux. Nous irons sur leur Cité Volante. Naharuto, sonde l'esprit de cet homme pour trouver ce qui lui fera plaisir et le détendra quand il se réveillera.

    -      Oui, Jaharod.

     

    SAS30.94.jpg     

     

    -      C'est fait. Est-ce que ce n'est pas un trop rose, Jaharod ?

    -      Non, je ne crois pas... Naharuto, Myhirtyn... J'aime quand vous prononcez mon nom.

    -      Dydrar : ...Mmmff... Ici Gecko Unhhhhh... Quelle est ma position ?...

     

    SAS30.95

     

          -      Dydrar : Des Tagada Pink ?!... Je sais : Je suis au Paradis...

     

           

     

    SAS30.90-copie-1.jpg

     

    -      Danlo : Allons-y !  

     

    SAS30.91-copie-1.jpg

     

    -      Danlo : Qu'est-ce qui se passe, encore ?

    -      Chardonville : ...Une petite baisse de tension ?...

    -      Danlo : Il ne peut pas y avoir de baisse de tension dans un vaisseau de ce genre quand il est mis en vol statique au-dessus des dunes !   

     

     

    SAS30.92-copie-1.jpg

     

    -     Danlo : Le Commandant appelle le Poste Principal... Allô ?... Monsieur Gytring !!

    -      CRRRRRRRRRRRRRRRRRR...  

     

     

     SAS30.93-copie-1.jpg

     

    -      Chardonville : ...Euh, Danlo ? C'est tout vert, par ici !

     

     

    SAS30.94--1-.jpg

     

    -      Danlo : Soyez prêts à flinguer le lézard si jamais il y en a un !

     

     

    SAS30.94--2-.jpg

     

    -      Jaharod : Chers amis Arrochelliens, le peuple d'Orkêmyone vous salue.

     

     

     SAS30.95--2-.jpg

     

    -      Danlo : Qui que vous soyez, restez où vous êtes, ne faites pas de gestes brusques ! Vous vous êtes introduits sans autorisation à notre bord et nous sommes prêts à nous protéger si nécessaire.

    -       Jaharod : Je comprends vos préventions, mais elles sont inutiles, je vous l'assure. Nous vous apparaissons ainsi parce que c'est notre façon de nous déplacer hors de cette sphère qui vous intrigue tant. Et pour faire la preuve de notre bonne foi, Commandant Hédrone, permettez que je fasse aussi apparaître votre pilote, qui est en parfaite santé, comme vous pourrez en juger.

    -      Danlo : Vous connaissez mon nom ?... 

     

     

     SAS30.96.jpg

     

    -      Dydrar : Ha !!

    -       Danlo : ...Dydrar !... Merci pour lui...

    -       Jaharod : Il semble avoir apprécié son séjour parmi nous. Et pour être complet, j'ajoute que vous retrouverez également sur la plage votre petit vaisseau autonome, que nous avons réparé... Et même un peu amélioré... Je vous en reparlerai.

    -      Danlo : Merci pour vos attentions, Jaharod... Dois-je comprendre que vous désirez établir un dialogue avec nous ? 

     

     

    SAS30.97.jpg

     

    -      Jaharod : C'est la vérité. Nous demandons en effet un dialogue, mais aussi l'aide de votre civilisation. J'appartiens au mini-monde d'Orkêmyone. Notre peuple vient d'un pays lointain que nous appelons "La Normandie".

    -      Danlo : ...Oui... Nous l'appelons comme ça aussi... Toutes les civilisations miniatures connues trouvent leur origine dans ce pays, le savez-vous ?

    -      Jaharod : Certes oui, mais cela fait bien des siècles que nous n'avons plus fréquenté les montvilliens. Nous étions trop en avance pour eux. Et notre existence procède d'une autre Pensée Fondatrice que la vôtre, celle d'un aure Grand de l'Ancien Temps. Mais cela ne doit pas nous empêcher de nous comprendre. En gage d'amitié sincère, veuillez accepter ce présent. C'est un diamant perdu sur la plage de Cabourg par une jeune Grande un peu cruche il y a bien des années.

    -      Danlo : Ah oui ? Parce que vous venez de Ca...    

     

     

    SAS30.98.jpg

     

    -      Danlo : ...Bouuuuuurghh !!

    -      Jaharod : Oui, c'est peut-être un peu lourd. Vous devriez le confier à quelqu'un doté d'un physique moins chétif que le vôtre.

    -      Danlo : Mmoui... Faisons comme ça.   

     

     

     SAS30.99.jpg

     

    -      Jaharod : Nous avons tant de choses à nous dire, et si peu de temps pour le faire. Notre rencontre était faite pour se produire et elle arrive à point nommé.

    -      Danlo : Vraiment ? Alors, accompagnez-moi, je vous prie. Nous allons faire le point sur la situation.  

    -      Danika : Dydrar, lâche la Tagada... Lâââche... 

     

     

    Unité Expérimentale de Haute Sécurité, niveau C.

     

     

    SAS30.AA.jpg

     

    -          Jaharod : …Vous vous méfiez  de nous… Nous le ressentons et le comprenons. J’admets que nous aurions pu vous contacter d’une façon plus franche et directe. Nous avions détecté votre présence, mais nous voulions en apprendre plus à votre sujet avant de nous dévoiler. L’occasion s’est présentée lorsque votre pilote s’est écrasé sur la plage, juste au-dessus de notre abri. Notre technique d’osmose psychique nous a permis d’explorer son esprit afin de découvrir son environnement. Donc vous, votre civilisation issue de l’ancienne Montville.

     

     

    SAS30.BB.jpg 

     

     

    -          Danlo : Les contacts avec un peuple inconnu ne sont jamais faciles à envisager.

    -          Jaharod : D’autant plus, Commandant Hédrone, que nous n’avions pas le droit à l’erreur. Cette tentative était la première et la dernière depuis 9 longues années. Oui, c’est le temps que nous avons passé enfouis sous le sable, dans cette bulle construite par la seule force commune de la Pensée Fondatrice de notre peuple. Nous, les Orkêmyons, vivions également sous la protection de Grands, à Cabourg. Mais la dernière génération d’entre eux  a disparu, et le domaine a été mis en vente. Dans l’urgence, nous avons rassemblé tout notre pouvoir psychique pour condenser cette sphère, qui contient tout ce que notre civilisation a produit au cours des âges. Elle transporte également tout notre peuple, soit 6 438 personnes, dont les corps mis en stase sont déstructurés et mêlés à cette vaste nébuleuse du souvenir de notre monde perdu. Seuls 200 d’entre nous ont été laissés en vie sous forme physique pour conduire la bulle dans son voyage. Nous sommes donc partis en quête d’une autre civilisation miniature ayant un degré d’évolution compatible avec notre mode de vie.

     

     

    SAS30.CC.jpg

      

    -          Jaharod : Mais rien ne s’est passé comme prévu. Nous avions pris la direction de Montville, seule autre colonie miniature connue. Nous avions parié sur le fait qu’elle avait progressé après tout le temps passé depuis les derniers contacts. Mais une tempête a fortement malmené notre arche au-dessus de la Baie de Seine et a failli la pousser au naufrage en mer. Nous avons sollicité nos forces mentales jusqu’au maximum pour voler jusqu’à la côte et avons enfoui la bulle sous le sable, le temps de nous remettre. Depuis ce temps, nos forces sont mobilisées pour assurer la solidité et l’étanchéité de notre abri immatériel et maintenir notre peuple entre la vie et la mort. Mais pour cela, nous devions renouveler cette force subtile et y affecter régulièrement certains membres de l’équipage, afin de nourrir la bulle. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que 11 compagnons, nous atteignons la limite de cette force. Dans peu de temps, la bulle va devenir plus dense puis s’effondrer et tout dissiper... Nous ignorions notre position exacte, mais un jour, il y a 2 semaines, nous avons capté et écouté des émissions radio du Sasgarion. Nous avons alors compris que nous étions près du but et avons commencé à émettre un signal. Mais comme toute chose à notre bord, il s’affaiblit. Notre situation requiert votre compassion et votre aide.

    -          Danlo : Pouvez-vous ramener votre peuple à la vie ? Ici, vous aurez un refuge sûr, les Grands Protecteurs berckois vous aideront. Il y a dans la région plusieurs colonies, plusieurs gouvernements qui seront intéressés de vous accueillir et de partager nos savoirs…

     

     

    SAS30.DD.jpg

     

    -          Jaharod : Je le sais… Le jeune Dydrar nous a appris beaucoup de choses sur vos colonies et les relations souvent conflictuelles qu’elles entretiennent. Je vous remercie de vos encouragements, mais comme vous n’êtes pas décisionnaire, Commandant, il serait utile que je parle en personne à ces gouvernements.

    -          Danlo : Oui… Ils ne manqueront pas de le demander, d’ailleurs…

    -          Jaharod : Nous saurons alors si nos peuples pourront vivre ensemble ou si les Orkêmyons devront se soumettre à la Transition.

    -          Danlo : La transition ?

     

     

     SAS30.EE.jpg

     

     

    -          Jaharod : Le passage de notre sphère d’énergie psychique dans une autre réalité où notre peuple et sa civilisation auront une chance de retrouver une forme matérielle durable. Mais cet acte consommera nos ultimes forces et nous perdrons à jamais tout contrôle de la Pensée Fondatrice. Tout ceci est un peu abscons pour vous, car votre peuple est encore très novice dans cet apprentissage de ce qu'est la Pensée, l'Imagination première à laquelle nous devons tous la vie. Comprenez simplement que la Transition volontaire est une décision d'une extrême gravité. Ce sera un voyage sans retour vers un but incertain.

    -          Danlo : Les colonies préféreront vous garder avec elles... Je pense que votre problème pourra se résoudre dans l’intérêt de chacun.

    -          Jaharod : ...Dans l’intérêt… Eh bien essayons. Je suis à votre disposition, Commandant Hédrone.

    -          Danlo : Bien. Jaharaod, je vous prie de m’accompagner au Poste Principal. Nous parlerons ensemble à mes supérieurs.

     

     

    La civilisation d'Orkêmyone, endormie sous une forme gazeuse, va-t-elle renaître au grand jour sur une terre d'accueil qui n'était pas prête à la recevoir ? Les arrochelliens et les autres Etats berckois vont-ils, pour une fois, réussir à se mettre d'accord sur quelque chose, face à un enjeu et une urgence aussi surprenants ? Dydrar parviendra-t-il à surmonter sa soudaine addiction aux Tagada Pink ? Vous le saurez dans l'épisode 31.

     

    Bientôt.  

     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • Résumé de l'épisode précédent : Un événement historique vient de se produire. La colonie miniature du château de Selles-sur-Cher vient de tuer un Grand. Mais les choses ne se présentent pas si bien que ça pour le Colonel Von Bulot. Non loin, au dehors, les rebelles oyatsines se regroupent, sans intention bien définie pour le moment...

     

    (cette saison 4 commence à l'épisode 26 : "Mission to Selles-sur-Cher, château interdit")

     

    Les vues de la bataille des Ecuries sont largement inspirées de celle d'Isandlwana, parfaitement mise en scène dans "Zulu Dawn", "l'Ultime attaque" en français, film de 1979 avec Burt Lancaster, Denholm Elliott, que j'adore, et Peter O'Toole, que j'adore aussi. En Afrique du Sud, un siècle plus tôt, le roi zoulou se montre bien plus stratège que les Anglais et les conduit dans un des pires désastres qu'ai connue une armée moderne face à une armée indigène. Et pour ceux qui s'intéressent aux dioramas militaires, voici un beau blog où l'on retrouve de belles compositions sur ce thème, il y en a même avec des Playmobil :

     

      http://diorama-militaire-ho.over-blog.com/article-dioramas-de-guerres-anglo-zoulous-zulu-war-108900030-comments.html#anchorComment

     

     

    Quelque part près du mur sud des écuries, 10 septembre 2015 à 15H00

     

    mur-sud.jpg

     

    SAS29.A.jpg 

     

    - Myrmécias : Vous avez entendu, non ? Von Bulot vient de perdre son canon. Et son petit pouvoir va tomber avec ! Ne soyez pas si inquiet, Seigneur D’aubépine.

    - D’aubépine : Il a réussi à tuer ce Grand photographe ! Et ce malgré l’intervention de vos amis réputés si puissants, qui ont toujours un train de retard, et qui s'en prennent plein la tronche depuis leur arrivée !

    - Myrmécias : Je n’ai jamais dit non plus qu’ils pouvaient tout faire à notre place !

     

     SAS29.B.jpg

     

    - D’Aubépine : Et nous, on fait quoi ? Qu’est-ce que nous avons ? 150 ouvriers, cueilleurs et débroussailleurs et la Phalange anti-Bestioles ! Pas un seul vrai militaire ! Les guetteurs signalent la sortie des soldats de Von Bulot qui marchent dans notre direction !

    - Myrmécias : Ils marchent, dites-vous ? Tant mieux : Ils doivent traverser la zone des sables et pour cela, ils doivent abandonner leur matériel roulant et l’artillerie lourde. Moi j’y vois plutôt une bonne nouvelle.

    - D’Aubépine : Vous surestimez les capacités combatives de nos hommes ! Ils sont un peu... Insouciants, dissipés...  

    - Myrmécias : Moi, je les sens très motivés au contraire !

     

     SAS29.1.jpg

     

     SAS29.2.jpg

     

     SAS29.3.jpg

     

      SAS29.4.jpg

     

    - Myrmécias : Qu’est-ce que c’est que ce bordel ici !?!

     

     SAS29.5.jpg

     

    - Myrmécias : Camarades !

     

     SAS29.6.jpg

     

    - Tu n’es pas notre camarade ! Tu es un noble de sang royal qui veut nous envoyer nous faire tuer pour la politique !

     

     SAS29.7.jpg

       

    - Myrmécias : Je ne vous envoie nulle part… Les hommes de Von Bulot viennent ici, et ils ont la tête des mauvais jours ! Et puis leurs fusils sont chargés à la formicine, vous ne risquez qu’une brève et fulgurante paralysie.  

    - Brrrrrrr !  

    - Tu parles, Charles !! 

    - Moi, je suis allergique à la formicine !

     

     SAS29.8.jpg

          

    - Myrmécias : Nous avons besoin de gagner du temps pour le Sasgarion pendant que ses hommes investissent la colonie ! Parce qu’il est urgent de neutraliser Von Bulot ! Ses promesses sont chimériques et elles ne font pas cas des conséquences de ses actes ! Voyez ce qui s’est passé ce matin ! C’est ce qu’il vous promet pour l’avenir sans le dire : Plus de violence, plus de peur, plus de précarité et le résultat, c'est plus de pouvoir pour lui et les siens, l'instauration d'une dictature ! Von Bulot ne change pas notre mini-monde, il le compromet ! Et il vient de condamner votre colonie à l’exil quoiqu’il arrive à présent !

     

     SAS29.7.jpg

     

    - Myrmécias : Il faut vous défendre contre ça… Et pour commencer, il faut désarmer le colonel ! Les soldats arrivent ! Et ils ne sont pas vos amis ! Ceux qui ont servi d’appât au Grand en savent quelque chose !

     

    SAS29.9.jpg

     

    - Antognogramchy : OUI !!!!! Ecoutez-moi, bande de caves !! Ils ont pris mon honneur, ma fierté, mais ils ne prendront ma liberté ! Et je sais que vous pensez tous comme moi ! Alors, tous dans la zone des sables ! Et si j’en vois un traîner, je le chatouillerai avec ma lance qui fait bien plus mal que la formicine !

     

     SAS29.10.jpg

          

    - Myrmécias : …Voilà… Là, ils sont motivés…

     

       

      Le Sasgarion, Poste Principal. 

     

     

      SAS29.80.jpg

       

    - Gytring : …Disons que c’est un demi-échec… Ou une demi-réussite…

    - Danlo : Je ne voudrais pas discuter des proportions avec vous, mais si je mets en balance la destruction du canon et d'une Gerboise contre la mort de ce Grand et ses conséquences, je ne suis pas sûr qu’on soit gagnants, ni même à « kif-kif » !

     

      SAS29.81.jpg

     

    - Colonel salicorne : Les Grands sont déjà en route pour nous aider à évacuer la colonie, mais nous sommes les seuls à pouvoir entrer dans les souterrains pour y faire le ménage… Hors, la Section Sécurité du vaisseau, c’est 86 hommes et femmes, encore faut-il enlever une vingtaine de morts, de blessés et de congés maternité depuis hier matin…

    - Danlo : Oui, mais par chance, l’essentiel des troupes de Von Bulot est dehors, occupé à traquer les rebelles. Il faut en profiter et l’action doit être immédiate. Nous n’avons même pas le temps d’attendre les renforts…Entassez tout votre personnel et le matériel dont vous avez besoin dans les… Les…

    - Gytring : 6.

    - Danlo : …Dans les 6 Geckos qu’il nous reste. Commencez le rassemblement !

     

     

     

     SAS28-30.jpg  
     

    Von Bulot : Il est bien mort, pas de doutes… Nous avons perdu le canon... Les gens commencent à douter, mais nous remporté une belle victoire, en un sens… Je ne suis pas satisfait... Il faut frapper un grand coup et reprendre en main la colonie. Et c'est votre boulot, Cinzano. La meute des gueux est à votre merci, bottez-leur le train ! Vous avez 60 hommes, ça devrait être largement suffisant !  

    Major Cinzano : Je cours rejoindre la division, Mon Colonel ! Nous allons vite remettre au pas ces rebelles !

     

     SAS28-31.jpg  
     
    Von Bulot : Bien. Mais je vois d’ici que nos hommes marchent contre le mur. Gagnez plutôt le centre du secteur sablonneux pour maintenir suffisamment d’espace de manœuvre, formez une ligne et ratissez tout en contournant l’angle sud-est. Manzana vous secondera. Moi je retourne dans la colonie pour surveiller ce que fait le Sasgarion. Allez, Messieurs ! Bonne chance !
          

      Dans la Zone des Sables, 15h30.   

     

     

    P1010001 (800x600)

     

    P1010002 (800x600)

     

    P1010003 (800x600)

     

    -        Major Cinzano : Capitaire Manzana, déployez l’avant-garde sur cette crête et rendez compte, s’il vous plaît.

    -        Capitaine Manzana : Ce n’est peut-être pas très prudent de s’engager si loin dans la zone des sables sans avoir fait une reconnaissance aérienne avant. Nous avançons avec lenteur, même sans armes lourdes, et nous ne pourrons pas manœuvrer si un danger survient, que ce soit les rebelles, une poule, une chèvre ou autre chose. 

     

    P1010004 (800x600)

     

    -        Cinzano : Laissons de côté la basse-cour ! Les Gerboises sont déjà en l’air pour éloigner les animaux, le Colonel avait prévu ça, voyons !  Et auriez-vous peur d’une poignée de rebelles armés de bâtons ?

    -        Lieutenant Suze : C’est une grosse poignée : On parle de 100 à 150 hommes ! Il aurait mieux valu nous faire suivre la corniche du bâtiment pour descendre sur eux. Et les ouvriers débroussailleurs-cueilleurs sont plus à l’aise sur ce terrain que nous.

     

     

    P1010005 (800x600)

     

    -        Cinzano : Que ne faisiez-vous ces objections au Colonel quand vous l’aviez devant vous !

    -        Manzana : Vous savez bien que quand il joue au stratège, il n’écoute plus personne !

    -        Cinzano : Nous n’allons pas refaire le plan de marche maintenant ! Nous sommes assez nombreux pour faire un boulot correct ! Manzana, vous êtes inquiet ? Allez donc en reconnaissance sur cette crête !

     

     

    P1010006 (800x600)

     

    P1010007 (800x600)

     

    -        Manzana : Attrapez-les ! 

     

    P1010008 (800x600)

     

    P1010009 (800x600)  

     

    -        Manzana : Mince… Il a pris la fléchette à la formicine en pleine nuque, dans la moelle épinière, ça commence bien…

    -        Capitaine, ô mon capitaine ! Venez voir ! 

     

     

    P1010010 (800x600)  

     

    -        Manzana : Nous ne sommes pas là pour les tuer ! Soyez un peu à ce que vous faites !...

     

    P1010011 (800x600)

     

    P1010013 (800x600)

     

    -        Manzana : Formez la ligne et soyez prêts à vous replier ! Vous, allez prévenir Cinzano !

     

     

    P1010014 (800x600)  

     

    -        D’Aubépine : Cette fois, on ne peut plus reculer… On lance les ouvriers dans une attaque de fixation sur les soldats et on fait un débordement sur la gauche avec la Phalange. Essayez de ne pas trop les massacrer, assommez-les, plutôt… N’oubliez pas que nous serons peut-être obligés de continuer à vivre avec eux après ça…

     

     

     P1010016 (800x600)-copie-1

     

    -        Seigneur Louis-Charançon d’Erable : A l’attaque !

     

     

    P1010017 (800x600)-copie-1

     

    P1010018--800x600--copie-1.jpg

     

    -        Formez les lignes ! On Marche-marche-march… On Court-court-court !! 

     

    P1010019--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010020--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010021--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010022--800x600--copie-1.jpg

     

    -        Cinzano : Monsieur Suze ! Allez renforcer Manzana, aidez-le à se dégager ! Au passage, dites à Calvados que ses canons couvriront votre retraite !

     

    P1010023--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010024--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010025--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010026--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010027--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010029--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010030--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010031--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010032--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010033--800x600--copie-1.jpg

     

    P1010034--800x600--copie-1.jpg

     

     P1010035--800x600-.jpg

    -        Antognogramchy : Pas de quartiers !!

     

     P1010036--800x600-.jpg

     

    P1010037--800x600-.jpg

     

    -        Cinzano : Compagnies ! Reformez-vous !

     

     P1010038--800x600-.jpg

     

    P1010039--800x600-.jpg

     

    -        Cinzano : C’est foutu, Manzana ! Il ne reste plus qu’à sauver les couleurs !

    -        Manzana : On n’en a pas !

    -        Cinzano : Rassemblez autant que vous pourrez les fuyards et courez à la porte Sud ! Réquisitionnez la section de garde et organisez la défense !

    -        Manzana : Mais, et vous ?

    -        Cinzano : Je… Je vais essayer de les retenir encore un peu !

     

     

    P1010040--800x600-.jpg

     

    P1010042--800x600-.jpg

     

    P1010043--800x600-.jpg

     

     -      Cinzano : Arrière, bande de catégories socio-professionnelles inférieures ! Vous ne m'aurez pas !

    -      Etrell : Attention ! Derrière vous !

    -      Phalange en formation !

     

     

    SAS26-20.jpg

     

     

    P1010044--800x600-.jpg

     

      -      Cinzano : AAAAAAAH !!! 

     

         Dans la colonie, 17h00. 

     

     

     SAS29.19.jpg

     

    -        Von Bulot : …Qu’est-ce qui a bien pu se passer, Marsala ?... Pourquoi tout foire, d’un seul coup ?... Tout allait si bien ce matin encore…

    -        Marsala : C’est une journée à la con, Monsieur…

     

    SAS29.20.jpg

     

    -        Marsala : Monsieur… Le Capitaine Manzana attend les ordres. Les rebelles n’ont pas forcé la porte Sud, ils sont passés devant pour entrer directement par le premier soupirail. Et les hommes du Sasgarion occupent déjà un bon tiers de la colonie sans rencontrer de résistance.

    -        Von Bulot : Prévenez le lieutenant Cognac que sa compagnie de réserve doit prendre position ici pour protéger le palais.

     

    SAS29.21.jpg

     

    -        Le Gouverneur-Président : Bulot ! Sacré Bulot ! Tout part en couille, bougre de petit crétin ambitieux !

     

    SAS29.22.jpg

     

    -        Von Bulot : C'est extraordinaire... Faut-il que vous vous sentiez tout à coup sûr de vous à ce point pour oser me parler comme ça... On ne vous a pas beaucoup entendu, jusque là…

    -        Le Gouverneur-Président : Je viens d’être déposé par un officier du Sasgarion ! Il y a un nouveau gouvernement et Myrmécias a été nommé administrateur provisoire ! Je suis arrivé ici escorté par Cognac !

     

    SAS29.23.jpg

     

    -        Marsala : Au moins une bonne nouvelle, Mon Colonel : Avec cette compagnie et les véhicules armés, nous pouvons tenter une sortie !

    -        L’ex-Gouverneur-Président : Que vous dites !! Cognac s’est mis au service des rebelles ! Il n’est pas là pour nous protéger, mais pour nous garder ! Arrêtez de rêver, c’est fini, Bulot ! On saute tous !  

     

    SAS29.24.jpg

     

     

     EPILOGUE

     

    A bord du Sasgarion, le 13 septembre 2015.  

     

     

    SAS29.12.jpg

     

    -        Myrmécias : On ne voit plus les enquêteurs circuler dans le château. Les Grands de Sologne, nos hommes et les vôtres ont pu finir d’effacer toutes les traces extérieures de ces tristes péripéties… Que fait-on de la colonie ?

    -        Danlo : Je ne sais pas. Monsieur Didier m’a demandé d’attendre et du coup, la Fédération ne sait pas non plus, comme d’habitude. Il y avait peut-être réellement quelque chose à changer dans tout ça… Mais pas de la manière choisie par le Colonel. Comment va notre passager de marque ?

     

     

    SAS29.14.jpg

     

    -        Chardonville : Il se morfond un peu… Mais il retrouvera d’ici quelques jours ses petits camarades apprentis dictateurs à la prison miniature d’Ouessant.

     

     

    SAS29.13.jpg

     

    -        Tnit-tnit ! Tnit-tnit !

    -        Voix de Gytring : Commandant ? J’ai un appel de Monsieur Didier. Il me disait que les propriétaires du château sont rentrés et qu’ils vont bien. Les autres Grands de Sologne ont avec eux, paraît-il. 

     

    SAS29.15.jpg

     

     SAS29.16.jpg

     

    -    Danlo : C'est une bonne nouvelle. Passez-le moi, merci.

     

     SAS29.17.jpg

     

    -        Voix de Monsieur Didier, un Grand Protecteur de Sologne : Commandant Hédrone ? Vous allez bien ?

    -        Danlo : Comme ci comme ça… Le Sasgarion est sérieusement endommagé, nous avons perdu 13 des nôtres et je me sens mal de devoir supporter cette responsabilité.

    -        Monsieur Didier : Vous avez fait au mieux, on le sait tous. C’est bien parce que tout le monde vous respecte que l’on préfère être en liaison avec vous qu’avec vos supérieurs et votre gouvernement…

    -        Danlo : Oui, ils se la pètent un peu, c’est vrai… Pourtant, nous sommes si petits… Merci de votre aide. Je suis navré des soucis que nous vous causons. 

    -        Monsieur Didier : Avec vous, on ne peut pas dire que nous avons une vie de famille ennuyeuse, même quand il n’y a rien de bien à la téloche ! Ah ! Monsieur Canlers est rentré à Berck. C’est ma femme qui vous reconduira à bord du fourgon du voisin.

    -        Danlo : C’est gentil. Vous auriez été en droit de nous engueuler au lieu de nous rendre encore service ! Comment ça se présente avec les propriétaires ? Et qu’allez-vous faire de la colonie du château ?

    -        Monsieur Didier : Malgré ce qui s’est passé, la façon dont les choses ont dérapé, la plupart des gens sont butés et veulent se maintenir ici…. Nous pourrions ne pas leur laisser le choix, bien sûr, mais cela pourrait aussi ne pas être un problème… Commandant, je vais vous passer quelqu’un qui est près de moi…

     

     

    SAS29.16.jpg

     

    -        Allô ?...

    -        Danlo : Ici Danlo Hédrone, Commandant de la Cité Volante Miniature Le Sasgarion.

    -        Euh... Je suis vraiment en train de parler avec un mini-être humain ?...

    -        Danlo : Oui, Monsieur. Je préfère « miniature », mais oui.

    -        C’est fantastique !

    -        Danlo : Ne croyez pas cela. Ces jour-ci, des centaines de personnes ont eu une vie de merde, mais ça ne doit pas se savoir.  

     

     SAS29.18.jpg

     

    -        C’est ce qu’on nous a expliqué à l’hôpital et depuis que nous sommes revenus. Nous avons eu de curieuses visites. J’ai tellement de questions à poser… De choses à voir… Quel choc ! Et la mort de Jean-Christian !

    -        Danlo : Je comprends et j’aimerais revenir au moment où nous aurions eu une chance de parler avec lui, avant ce crime affreux… Mais si vous consentez à devenir un Protecteur et à maintenir la colonie des Ecuries, vous aurez tout le temps de faire la part des choses. J’espère que ça vous plaira, malgré un premier contact très douloureux… Nous vous aiderons de notre mieux à accepter cette nouvelle situation. La colonie de Sologne, comme toutes les autres, dispose d’une cellule d’experts capables de vous accompagner avec clarté et simplicité dans cette découverte. Ah ! Autre chose : Ne touchez pas au sachet d’amandes grillées qui est dans la cuisine, s’il est encore là. Mais vous le savez peut-être déjà…

     

    Un peu plus tard dans la soirée, quartiers du Commandant.

     

     

    SAS29.25.jpg

     

    -        Danika : Comment la police des Grands va-t-elle expliquer le meurtre du photographe avec des balles artisanales et une arme de type inconnu ?

    -         Danlo : Cela risque de rester longtemps un mystère. Et ça vaudrait mieux pour nous. Disons que c'est son art le meurtrier... En un sens, c’est assez injuste. Sa vie avait autant de valeur que celle d’un citoyen miniature, mais ça nous arrange bien qu’il ne soit plus là.

    -        Docteur Simon : Pour lui, le respect de notre vie n’avait pas beaucoup de sens… Quel gâchis ! Il a vu, il a touché la vérité, il y a trouvé son intérêt… Mais il ne l’a pas comprise. Il a été incapable de voir plus loin. Il est complètement passé à côté du truc et il en est mort. Et c’est irréparable. 

     

     

    SAS29.26.jpg

     

    -        Docteur Simon : Oui. Quelle étrange et pénible aventure…

    -        Danika : On s’en est sorti, une fois de plus… Non sans mal il est vrai.

    -        Danlo : Myrmécias, nous vous laissons avec autre nouveau monde à construire. Ces Grands ont l’air dans de bonnes dispositions, malgré les torts que le Monde Miniature leur a causés.

    -        Myrmécias : Ce sera plus dur de recoller les morceaux entre nous qu’avec eux, mais on y arrivera. Il fallait s’y attendre. Aucun lieu si magique qu’il soit n’est vraiment parfait. Il va falloir s’habituer à rester à notre place, c’est tout. Et retenir la leçon.

    -        Danlo : Ces gens voulaient cesser d’être petits dans le regard des Grands. Mais ils ont été abusés par leur propre regard sur eux-mêmes. Cela fait des siècles que nous vivons à notre petite place et nos conditions de vie n’ont cessé de s’améliorer, tous nos efforts de progrès ont été tournés vers cet objectif. Autant continuer comme ça, non ? 

     

     

    SAS29.27.jpg

     

    -        Dydrar : Je suis d’accord. Il y a finalement quelque chose d’assez jouissif dans le fait d’être un secret bien gardé. Il faut que ça continue.

     

     

     

    Fin des épisodes consacrés aux aventures miniatures à Selles-sur-Cher.

    A bientôt pour la suite de la Saison 4 ! 

     

    SAS29.E

     

     

     SAS29.F

     

    -      Souriez !

    -      C'est la CRIIIIIIIIISE !!

     

    P1010002--800x600-.jpg

     

    -      Mmm-mm-mm... Mm-mm-mm... Hhh... Mmmm...

     

     SAS29G.jpg

     

     -      Je reviendrai... Je reviendrai-ai...

    Hhh... Je reviendrai, même à genoux

    A chacun de nos rendez-vous...

     

    Si vous m'êtes toujours fidèles

    Même si je suis un peu moins belle

    J'ai de beaux resteuuuu...

    Hhh-Mm-mm-mm-mm-mm-mm-mm-mmmmm...

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires